N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Une partie de chasse en folie [pv libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Une partie de chasse en folie [pv libre] Sam 17 Déc 2016 - 15:14

J’étais en route pour un sanctuaire de Poséidon. J’avais quitté il y a peu le village où j’avais rencontré Staella et depuis, j’essayais de suivre les conseils qu’elle m’avait donnés. Mais j’avais mon idée bien à moi en tête. Je comptais demander un certain coup de main. Une aide bien efficace et qui de mieux pour cela qu’un dieu ? Mon choix s’arrêta tout naturellement sur Poséidon. Car après tout, n’était-il pas celui qui a permis ma naissance ? Sans lui, je ne serais pas sur cette terre et moi, je fus un symbole de sa vengeance. Je pourrais lui en vouloir d’avoir justement permis ma naissance et m’avoir laissé vivre un tel enfer, devenant un objet de haine et de peur. Pourtant, je compris bien vite qu’il me serait plus avantageux de l’avoir comme bienfaiteur que comme ennemi. J’étais en plus un peu de son sang aussi alors ça aidait.

J’entendis de la bouche d’humains que j’avais terrorisés qu’un sanctuaire dédié au dieu des mers se trouvait dans la région. Mais pour attirer l’attention d’un dieu aussi important que lui, il me faudrait une offrande à lui apporter. J’étais étranger à ce concept. J’ignorais ce qu’il fallait faire exactement, hormis lui apporter un cadeau. Que pouvait demander l’un des trois plus grands dieux de l’Olympe ? Je n’avais pas grand-chose sur moi non plus. Alors j’eus l’idée de lui apporter à manger. De la viande fraichement chasser dans la forêt, d’où la raison de ma présence dans celle-ci. Je devrais trouver quelque chose qui puisse plaire à mon père.

Il fallait l’avouer, je n’étais pas un très grand chasseur. J’étais bien trop brusque, écrasant les branches et les plantes devant moi, je faisais énormément de bruit autour de moi. Je faisais donc fuir le peu de gibier que je trouvais. Ce que je désirais, c’était de rapporter un gros anima et pour cela, il fallait que je développe une stratégie. Un cerf se sauverait au moindre signe de danger. Mais un prédateur, serait plus tenté d’attaquer avant de prendre la fuite. Un ou deux loups peut-être, ou bien un sanglier dont j’aurais écrasé le crâne à coup-de-poing.

Je me nourrissais de fruits sauvages en attendant de trouver ma proie. La forêt n’était vraiment pas mon milieu naturel, je préférais les espaces plus libres, ayant moins de contraintes comme un champ ou une prairie. Ou un relief Mme permettant de mieux me déplacer sans attirer l’attention par tout ce que j’écrasais ou que je ne pouvais aller bien loin sans rencontrer d’arbre ou de rocher. Finalement, je vis devant moi un gros lion. Un miracle, je ne rêvais pas tant. L’énorme félin dormait sur un arbre couché, ne se doutant qu’il allât se faire écorcher très bientôt. Mais je ne devais risquer de le réveiller et de le voir prendre la fuite. D’un sabot prudent, je m’avançais vers l’animal, évitant d’écraser trop de choses. Mon plan était simple, attendre un peu, m’assurant de la réussite de la capturer, et bondir sur le lion pour le tuer à main nue.

Le monde qui m’entourait devint silencieux, plus rien ne me dérangeait, ma vision fut concentrée sur ma proie. Je me voyais déjà, portant sur mon dos ce lion mort et l’offrant à Poséidon. Retenant ma respiration, je m’apprêtais à bondir comme prévus pour écraser le gros félin, lorsque tout à coup, un sifflement se fit entendre, suivit d’une brûlure sur la joue. Une flèche apparue devant mes yeux, se plantant dans l’arbre mort. Le lion se réveilla à ce moment et ses yeux se posèrent sur moi. Il se mit à rugir. Me redressant, je le menaçais en hurlant à mon tour et montrant bien mes cornes. Le lion prit peur et s’enfuit. Je fus si en colère que je me retournais vers où fut tirer la flèche. J’allais trouver ce maudit chasseur et le dévorer et me faire des cures dents de ses os. Mon nouveau rugissement fit trembler toute la forêt.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Date d'inscription : 11/11/2016
Messages : 18
Crédits graphiques : Grafit-art deviantart / lockjaw - deviantart
Double compte : Astérion - Lyssa

MessageSujet: Re: Une partie de chasse en folie [pv libre] Sam 17 Déc 2016 - 15:41

Je m’étais détaché du reste du groupe des chasseresses pour un moment. Les dernières activités connues m’ont un peu énervé, des conflits avec des soldats et des chasseurs, je voulais prendre du temps à moi. Je faisais donc de la chasse en solitaire, mais poursuivant mon objectif d’honorer la déesse Artémis. Chaque proie que je capturais lui fut dédier, que ce soit un lapin ou un loup. Je parcourais de nombreux territoires, jusqu’à ce que j’entende parler d’une rumeur des plus intéressantes.

Alors que je remontais la route menant à Delphe, la cité du frère de ma maîtresse, un groupe de voyageur parlèrent d’un incident. Au début, je n’étais pas très enclin à les écouter, surtout à cause des hommes présents. Dans ce cas, je passais à côté d’eux, sans leur dédaignais un regard. Mais, l’un d’eux parla d’une effroyable bête qui sévissait dans la région. Une bête ? Voilà qui était intéressante. En plus, si elle causait de grands troubles, l’offrande n’en serait que plus grande une fois morte et déposer aux pieds de la déesse. Stoppant ma route, j’allais à la rencontre de ces humains pour savoir de quoi il s’agissait.

Je me montrais sans aucun doute, froide et autoritaire. Je ne faisais peu cas des formules de politesse, disant les choses directement, ne demandant qu’une réponse claire et précise. Mon comportement pouvait choquer, et d’ailleurs, je ne désirais pas me montrer douce et subtile, pas envers des hommes. C’était déjà bien que je m’intéresse à ce qu’ils racontassent et désirer me débarrasser de ce monstre qui les terrorisait tant.

Homme – Un monstre il s’agit bien. Il aurait détruit plusieurs villages et tuer de nombreuses pauvres personnes., dévorant aussi leur cadavre.

Toxon – Je n’en doute pas. Sais-tu ce que c’est oui ou non ?
Homme – On là à peine vue de loin. Nous sommes encore en vie grâce aux dieux. Mais crois-moi, cette chose est horrible.
Toxon – Dis-moi ce que c’est. Plus vite je serais parti le tuer, plus vite vous serrez tranquille.

L’homme rigola, mais s’arrêta en voyant mon regard noir, vexer par son rire moqueur.

Homme – Pas de doute. Il s’agit du Minotaure. Mi-homme, mi- taureau. Il se serait échapper de Crète et s’attaque à notre belle Grèce.
Toxon – Où je peux le trouver ?
Homme – Dans une forêt à une lune d’ici. Mais il est puissant. Une simple femme ne pourrait en venir à bout, il nous faudrait un héros.

Je les quittais après avoir donné un coup de coude dans l’estomac de cet homme pour lui apprendre les bonnes manières. Il ignorait qu’il avait à faire à une amazone. Si c’était une de mes sœurs, il serait déjà mort, sur ce coup, j’étais sympathique.

En suivant les indications, j’arrivais à ladite forêt. Arc en main, une flèche prête à transpercer sa cible, je m’engouffrais dans ce royaume de verdure pour trouver ce minotaure. Le Minotaure ! Ce monstre si célèbre qui ferait un beau trophée. J’apporterais sa tête à Artémis et elle en sera fière. C’était mieux qu’un loup ou un lion. Un Minotaure, même LE minotaure, un monstre unique, ce qui augmenterait sa valeur. J’avançais donc d’un pas léger dans la forêt, évitant de faire le moindre bruit. J’ignorais tous les autres animaux autour de moi. Aujourd’hui, ils étaient tranquilles et n’avaient rien à craindre de mon arc. Pendant longtemps, je cherchais, jusqu’à ce que je tombe enfin sur lui.

Mon cœur manqua de s’arrêter et un frisson me parcourut. Il était grand, une vraie montagne de muscle et ses longues cornes pouvaient sans doute tout transpercer. Par chance, il en ne me regardait pas, il était concentré sur un lion qui dormait. Il voulait sans doute en faire son repas. Accroupi, je mis en joue la bête difforme. Je respirais lentement, ne désirant loupé ma cible. Il était gros, ce serait difficile à faire. Le temps sembla ralentir au tour de moi, je parvenais à entendre mes propres battements de cœur. Et paf ! Je lâchais la corde, envoyant droit devant elle la flèche.

Je ne sus pourquoi, mais le trait dévia de sa route. Comment ? Je n’étais pas si mauvaise que ça. La flèche le frôla et fit fuir le lion.

Toxon – Par les dieux ! Raté !


Le minotaure était visiblement furieux qu’on est fait fuir son dîner. Se retournant vers moi, il se mit à hurler à faire trembler les arbres eux même. Mes os aussi en firent autant. Très vite, restant cacher par la végétation, j’en cochais une nouvelle flèche et tirai. Cette fois-ci, elle toucha dans la poitrine l’homme-taureau. Il gronda sur le coup, mais ne semblait pas trop en souffrir. Par contre, il avait apparemment réussi à me repérer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t690-aucune-proie-ne-m-echappe
avatar
Localisation : Là où je veux
Occupation : Rendre cinglè
Humeur : Folle
Date d'inscription : 29/10/2016
Messages : 29
Crédits graphiques : Avatar - jaggudada sur Deviantart / Signature - Jime-From-SilentTown sur Deviantart
Double compte : Astérion - Toxon - Euryale

MessageSujet: Re: Une partie de chasse en folie [pv libre] Lun 19 Déc 2016 - 10:51

Depuis la petite fête à Corinthe, je m’ennuyais à mourir. Depuis cette folle soirée passer en famille, tout le reste me sembla dépourvu d’intérêt. Je parcourais la terre à la recherche de nouvelles activités. Je frappais bien souvent au hasard des mortels et des animaux pour les pousser à s’entre-tuer ou jouer une pièce n’ayant aucun sens, criant au ciel avent de se crever les yeux. C’était marrant au début, mais très vite, je passais à autre chose. Je pourrais frapper une nouvelle cité, poussant les habitants à s’entre dévorer et faire pleurer le dieu protecteur. Non, je voulais innover.

Je m’envolais donc au-dessus des terres sauvages où il pouvait y avoir quelque chose d’intéressant à faire. Deux villes à feu et à sang me soûleraient rapidement, j’allais faire autre chose. Mon voyage m’emmena dans une forêt bordant un chemin menant à Delphes. Delphes… Cette ville n’avait pas besoin que je mette le pied, leur Oracle parlait comme une démente en respirant une fumée souterraine. Que pouvais-je y faire de plus ? Dans la forêt, je m’amusais à enrager des animaux pour qu’ils attaquent le reste de la faune. C’était mignon de voir un écureuil égorger un loup ou un ours broyait un chasseur. J’aimais voir ce qui était plus faible et plus petit venir à bout de plus gros prédateur.

Mes frasques m’emmenèrent près d’une partie de chasse bien intéressante. Je vis un lion prendre la fuite et une chasseresse se mesurait au… Minotaure ?! Génial ! Ce monstre qui était une brute épaisse semait le chaos partout où il allait. J’imaginais les mortels prendre peur face à un tel monstre. Je me demandais ce que cela donnerait si lui aussi fut pris de rage. Il sèmerait bien plus de destruction et de mort. Ce serait amusant de voir ça. Mais il serait aussi intéressant de voir l’humaine devenir complétement folle, et venir à bout du monstre à main nue en poussant des cris d’animaux.

Je ne savais quel champion choisir qui recevrait mes faveurs. L’un et l’autre valaient le coup. Alors, pour m’aider à choisir, je décidais de ne rien faire. Je m’allongeais sur une grosse branche à les regarder, sourire aux lèvres, la tête poser sur mes mains jointes. J’attendais de voir comment les choses évolueront et qui me semblera plus digne de recevoir ma bénédiction. Pour l’instant, ils étaient à égalité, l’un arrivé pas à avoir le dessus sur l’autre, alors j’avais un peu le temps de choisir. Quoi que, je pourrais aussi faire entrer sur scène un troisième acteur ou actrice qui s’inviterait à cette fête, un champion surprise qui départagerait tout le monde dans le sang. Oh que j’aimais les mille et une idées qui fusaient dans ma tête. J’en avais tellement.

Il fallait que j’intervienne, que j’y dépose ma marque. Et si le vainqueur devenait mon bras droit ? Un être si rongé par la folie comme moi qui parcourrait le monde pour répandre mon message : Soyez tous fous ! Les dieux envoyaient souvent des monstres ou un héros pour punir ou délivrer des gens. Tous sauf moi ! Sous prétexte que je n’étais pas une olympienne et dite souvent comme « Esprit » et donc vue comme une esclave. Tout cela m’enragea, je me mis à montrer mes dents pointues comme un tigre et me mis à grogner, les yeux en flamme également.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t684-mele-a-la-sagesse-un-grain

Une partie de chasse en folie [pv libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]
» une partie de chasse [PV]
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]
» Une partie de chasse avant d'aller dormir
» Une bonne partie de chasse... [PV Coeur de Jais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: La Terre :: Les forêts-