Partagez| .

La chasse des jumeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Localisation : Mont Olympe, Delphe
Occupation : Profitez des Hommes, de toutes les manières possible. Les faire souffrir, surtout.
Humeur : Bipolaire. Jour, nuit.
Date d'inscription : 03/05/2017
Messages : 17
Crédits graphiques : Tim

MessageSujet: La chasse des jumeaux Mar 9 Mai 2017 - 17:34

On connaît tous le lien qui lie Artémis et Apollon. Ces deux jumeaux aiment tant chasser chacun de leur coté, mais des fois ils leur arrivent de partir à la chasse ensemble quand ils se supportent. Une sorte de réunion entre frère et sœur autour d'un passe temps commun.

Un beau matin, Apollon s'ennuyait à mourir sur le mont Olympe ; c'est vrai qu'il y avait de quoi, avec touts ces dieux si ennuyants. Il croisa le regard de sa tendre sœur, et aussi rapide qu'un éclair de Zeus, il lui vint une envie soudaine, il voulait allé chasser avec sa sœur. Il regarda donc sa soeur avec insistance, en espérant qu'elle comprendrait son idée.

Quand elle vu qu'Apollon insistait, il profita de cet échange de regard afin de lire les pensées de sa sœur pour savoir si elle avait comprit ce qu'exprimait son regard. Eh oui ! Elle avait comprit son idée ! Rien d'étonnant venant de la part d'un frère et d'une sœur, encore plus de dieux jumeaux.

Apollon prit donc les devants et se leva d'un air sérieux, afin de ne pas montrer son ennui et vexer les autres dieux. Il prit la direction de son char doré attelé par de majestueux chevaux blancs. Grimpant dessus, il fit signe à sa sœur de le rejoindre d'un geste gracieux de la main. C'est ainsi qu'ils prirent la route vers les forêts des Hommes.

Ils arrivèrent dans une forêt dense, légèrement dans les hauteurs et donc difficile d'accès pour les Hommes, ainsi les animaux seraient plus nombreux et leurs chasse plus divertissante. Apollon usa de ses pouvoirs afin de réduire la visibilité dans la forêt en jouant avec la luminosité du lieu, puis d'un air joueur regarda Artémis :

- "Que dirais-tu d'un concours ? Celui qui trouve la plus belle créature, sans la tuer et qui la ramène à mon char gagne ! Même si je sais très bien que mes chances de te battre sont minces, ça rendra toutefois la chasse plus intéressante, tu ne crois pas ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t747-le-plus-grand-de-tous-les-
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Jeu 11 Mai 2017 - 19:09

Ephèse. Delphes. Athènes. Spartes. Corinthe. Mycène. Artémis aurait voulu être partout sauf là où elle se trouvait en l'instant même. Les douzes Olympiens étaient réunis dans la salle des trônes et il y régnait un ennui mortel. Personne ne s'adressait la parole, certains par simple orgueil, d'autres parce qu'ils étaient trop occupés pour s'apercevoir que le monde bougeait autour d'eux. Artémis soupira. Elle sentait ses jambes s'engourdir dans son siège, elle faisait claquer ses sandales sur le sol de marbre. Un à un, elle dévisagea chaque membre de son étrange famille. S'ennuyaient-ils autant qu'elle ? Elle en doutait. Ils étaient tous tellement plus matures... tous ? Non. Heureusement qu'il était là, lui... Son véritable frère, Apollon. Elle capta son regard et esquissa un sourire. Lui s'ennuyait à mourir. Le temps de leur discussion silencieuse, elle comprit sa demande. Bien sûr qu'elle acceptait cette chasse ! Elle attendit qu'il monte sur son char avant de le rejoindre. La déesse ne jeta pas un seul coup d'œil aux autres en traverssant la salle. Seul Apollon et leur prochain jeu comptait.
En une pensée, son arc d'argent apparut au creu de sa main et son carquoi sur son épaule. Ainsi, elle savait qu'elle brillait. Avec ses armes, elle se sentait puissante et aux côtés de son frères, invicible. Elle monta sur le char en souriant et laissa Apollon guider ses chevaux vers une forêt un peu plus bas sur la montagne. L'endroit était parfait : trop haut pour être dérangés par les Mortels mais pas assez pour l'être par les autres dieux. La chasseresse observait le décor sans perdre son sourire. Les arbres sont immenses, autant en hauteur qu'en largeur ; leurs racines forment des chemins tumultueux sur le sol tandis que les feuilles ne laissaient passer que de fins traits de lumière sur leur chemin. Lorsque cette lumière changea, Artémis tourna la tête vers son frère et lâcha un rire. Frimeur ! Il lui proposait un concours. Il avait prononcé le mot magique ! La déesse aimait son frère plus que tout au monde et adorait par dessus tout se battre contre lui. A dire vrai, il était le seul adversaire potable à qui elle pouvait se mesurer. Elle avait bien tenté de jouer avec Athéna ou Arès mais visiblement, l'arc n'est pas leur arme de prédilection... Artémis ricana en descendant du char. Il avait l'air d'oublier qu'en plus d'être meilleure que lui, il lui donnait un avantage en posant ces règles. Lorsqu'elle chasse pour le plaisir, elle blesse mais ne tue pas.

« Défi accepté p'tit frère ! Et je vois que tu es lucide, tu as bien compris que quoi qu'il arrive, je gagnerais... ! »

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Mont Olympe, Delphe
Occupation : Profitez des Hommes, de toutes les manières possible. Les faire souffrir, surtout.
Humeur : Bipolaire. Jour, nuit.
Date d'inscription : 03/05/2017
Messages : 17
Crédits graphiques : Tim

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Mar 13 Juin 2017 - 20:10

C'est ainsi que les jumeaux prirent des chemins différents pour leur chasse.

Apollon commença par aller à sa droite en imaginant bien que les créatures qui habitent cette forêt préféraient sûrement être sur du plat, plutôt qu'aux niveaux les plus abruptes de la forêt.
C'était en effet le cas ! Il croisa de nombreuses créatures, mais toutes étaient si petite.. Le dieu ne pouvait quand même pas laisser la victoire à sa sœur si facilement !

Apollon continua sa route cherchant une bêtes capable de surprendre sa sœur. Il savait qu'il partait avec un certain désavantage, mais tout de même, il fallait qu'Apollon se montre meilleur que les Hommes. Cerfs divins, oiseaux rares, chèvres aventureuses, lapins : rien ne lui convenait. Il est vrai que ce dieu reste souvent indécis.
C'est alors qu'il aperçut au loin, derrière des épais feuillages, une tête de chèvre. Cette tête dépassant du feuillage le surprit. Comment pouvait-elle dépasser d'un feuillage si haut ? C'est alors que le dieu entendit un rugissement : il comprit son erreur. Il s'agissait en réalité d'une chimère venue s'abriter dans la forêt loin des Hommes afin de déguster sa prise, deux hommes gras. Cette bête mi lion, mi chèvre, mi serpent n'effrayait pas le dieu, qui pouvait réellement l'effrayer ? Personne.

Apollon savait qu'il ne pouvait en aucun cas laisser s'enfuir la bête, c'était sa seule chance de pouvoir battre Artémis. Pour ne pas effrayer la bête, il prit la décision de jouer avec la lumière afin que la chimère n'aperçoit pas son ombre. Doucement, il s'avança tout en faisant apparaître son arc doré et son carquois. Puis dans un élan, il décida de les faire disparaître. Il venait de changer son approche : Apollon allait la charmer avec sa musique afin de l'endormir et ainsi ne pas blesser la bête. D'un geste, sa lyre apparut. Il se mit à jouer un air enchanté, impossible pour la chimère d'y résister. Cet idiot avait par la même occasion endormit toutes les créatures environnantes.

La bête endormie, Apollon l'attacha en faisant apparaître des liens magiques autour de sa gueule, ses pattes sans oublier sa queue de serpent. Appelant son char lumineux d'un sifflement aigu, il transporta magiquement la chimère dessus, puis prit les lanières de soie dorées de son char et se mit en route vers son point de départ.

Il attendit que sa sœur finisse sa chasse.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t747-le-plus-grand-de-tous-les-
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Lun 19 Juin 2017 - 14:53

Artémis laissa Apollon partir et emprunta le chemin opposé lorsque son frère disparut derrière les arbres. Ramener une bête vivante sera un jeu d'enfant pour la déesse protectrice des animaux . Elle descendait dans la forêt, s'enfonçant dans les bois silencieux. En marchant, elle se concentrait pour se connecter à la nature. Ainsi, elle pouvait ressentir chaque arbres, chaque feuille, chaque racine ; le moindre petit bruissement, le moindre petit mouvement du moindre petit animal parviendrait à elle. Grâce à cela, elle pourrait certainement trouver le plus bel animal de la forêt. La déesse marcha longuement, elle ne se pressait pas en descendant le long des versants sinueux du Mont Olympe. A quoi bon ? Ce n'était pas une course mais une compétition et se hâter ne servirait à rien si elle ne trouvait pas le plus bel animal à ramener. Au départ, elle pensait ramener un exemple de son animal fétiche, la biche mais cela serait beaucoup trop attendu et banal venant d'elle.
Elle se tourna alors vers les créatures merveilleuses qui peuplaient la Grèce en ce temps là. La Chasseresse quitta alors les sentiers tracés pour explorer les profondeurs des bois. D'après son sixième sens divins, seuls quelques lapins et chevreuils passaient par ici, elle ne sentait rien de magique. Elle avança donc encore et encore, les yeux mi-clos pour mieux se focaliser sur la vie bucolique grouillant autour d'elle. Le temps passait lentement, ses recherches n'avançaient pas plus. Pourquoi n'y avait-il aucun être digne de devenir son trophée ? Hélios finissait bientôt sa course tandis qu'Artémis cherchait toujours. Elle en avait presque oublié la raison pour laquelle elle était partie, elle ne pensait plus à son frère qui, depuis, avait certainement rejoint le char. Peut-être même était-il rentré, ne la voyant pas revenir, laissant la déesse seule dans le monde des Mortels.

Après de longues heures de marche enfin, Artémis trouva une grotte. A sa vue, elle eu l'air de se réveiller. Elle tourna autour d'elle, fixa le ciel désormais noir et entra dans la grotte, une sensation étrange au ventre : impossible de savoir où elle se trouvait.



HRP : Désolée c'est court >< mais au moins j'ai répondu !

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Mont Olympe, Delphe
Occupation : Profitez des Hommes, de toutes les manières possible. Les faire souffrir, surtout.
Humeur : Bipolaire. Jour, nuit.
Date d'inscription : 03/05/2017
Messages : 17
Crédits graphiques : Tim

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Ven 8 Sep 2017 - 20:10

Après de longues heures d'attente à son char Apollon commença à s'inquiéter pour sa sœur. Elle avait beau être immortelle ; elle était divinement tête en l'air. Le dieu vérifia les liens de sa prise avant de s'engager dans les sentiers de le forêt. Il fouilla de buisson en buisson, comme s'ils jouaient à cache cache dans la forêt.
Il ne pouvait en effet pas savoir si Artémis jouait ou si elle était perdue. Dans le dernier cas, autant la faire attendre un peu, pour mieux la taquiner par la suite. Ah les jumeaux, toujours à se provoquer l'un l'autre que ce soit en duels ou en moqueries. Surtout ces deux là !

Voyant les heures qui défilaient il décida d'envoyer quelques signes à sa sœur afin de l'orienter. C'est là qu'il fit apparaître son arc ainsi que des flèches de lumière. Il en tira une première à sa position actuelle afin de donner un premier point de repère à sa sœur (si ils utilisaient leurs pouvoir afin de se retrouver, ce serait bien moins drôle). Apollon reprit alors le sentier, décochant tout les 10 à 20 mètres une de ses flèches ; ainsi Artémis pourrait se repérer dans l’obscurité de la nuit sans aucuns problème. Il faut dire que la lumière que dégagent les flèches d'Apollon est aveuglante de nuit.

De retour à son char, il entreprit de charmer les animaux environnent. Contrairement à ce que l'on pense Apollon peut avoir du cœur, avec les animaux tout du moins. On voyait se rassembler autour de lui divers animaux, tout les petits et grands habitants du bois. Tous couchés à ses pieds, tels de jeunes enfants à qui on conte une histoire avant de les envoyer au lit.

Le temps se faisait long... Artémis se faisait longue ! Comme assoupit par sa propre musique Apollon se surprit à sentir ses paupières se fermer de temps à autre. C'était décidé : Il l'attendra une heure de plus puis partira avec ou sans elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t747-le-plus-grand-de-tous-les-
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Mer 20 Sep 2017 - 17:24

Il était devenu impossible pour la déesse de savoir où elle se trouvait. Elle savait seulement qu'elle était toujours sur les pentes de l'Olympe car au fond, elle ressentait toujours la magie des lieux. Ce sentiment la rassurait un minimum bien que le fait de ne pas pouvoir retrouver son chemin faisait monter en elle une certaine crainte. Elle décida alors de se concentrer sur la nature, sûre qu'elle allait reprendre ses marques grâce à cela. Artémis étendit son pouvoir au maximum mais sursauta en voyant une vive lumière apparaître d'un coup dans le ciel. Apollon la cherchait ! Sans quitter les lumières des yeux, la Chasseresse avance doucement, reconnaissant petit à petit le chemin. Enfin ! Le problème maintenant restait à trouver une créature magique... il était hors de question pour elle de rejoindre son frère sans trophée. Elle décida alors d'envoyer elle aussi une flèche pour au moins prévenir qu'il ne lui était rien arriver de grave et entreprit de chercher ce pourquoi elle s'était autant éloignée.
Silencieusement, elle répertoria toutes les créatures qui lui était possible de rencontrer dans les bois. Des empousai, des kairoi... des harpies, des grées... des gorgones pourquoi pas... tiens, un hécatonchire ! On en rencontre peu, elle pourrait gagner des points si elle en ramenait un ! Artémis lança alors une seconde flèche, toujours pour prévenir son frère, et se dirigea vers les points d'eau, où ces chimères vivaient. La déesse marcha longtemps, guidée par la lueur de son astre préféré, jusqu'à un petit ruisseau peuplé de nymphes endormies. L'endroit était calme, trop calme pour croiser une créature telle que ces monstres aux cents mains ! L'archère allait alors rebrousser chemin lorsqu'elle entendit des bruits de pas derrière elle. Elle se figea dans l'espoir que l'intrus ne la remarque pas et se lia à son environnement pour découvrir l'identité de l'individu. Centaure. C'était tout ce que la déesse pu savoir.

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Occupation : dort
Humeur : Appeurée
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 34

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Jeu 21 Sep 2017 - 12:21

La nuit était belle et calme comme le jour ensoleillé qui l'avait précédé. Éponème avait passé la journée dans la fôrèt à préparer l'hiver à venir, elle s'était confectionné une arme de fortune bien rudimentaire pour pouvoir chasser et faire des réserves. Elle était toute seule n'ayant pas retrouvé sa harde et sans la protection de sa mère alors elle devait apprendre à se prendre en charge toute seule. Elle avait donc pénétré dans la fôrèt touffue dans ce but et peut-être celui de trouver l'une ou l'autre créature dotée de la parole avec qui converser. La centauresse se sentait seule, étant des créatures grégaires un exil forcé était parfois une véritable torture pour eux.

Alors qu'elle venait de tuer un lapin qui lui remplirait sommèrement l'estomac pour avoir un peu de force ce soir, elle vit passer un arc lumineux qui fit s'envoler tout les oiseaux à l'horizon et s'enfuir quelques lapins tout en ttisant la curiosité de la jeune centauresse. Elle ne savait pas trop ce qu'il se passait mais l'atmosphère lui semblait étrange et elle vit au loin un autre arc lumineux passer dans le ciel se décidant à aller jeter un oeil pour voir de quoi il s'agissait.

Elle se fraya un chemin à travers les bois, les feuilles tombées des arbres lui offrant un tapis qui cachait le bruit de ses sabots, elle tourna la tête pour voir un cours d'eau puis une forme bouger au loin. Elle s'en approcha de façon un peu plus rapide remarquant en arrivant qu'il s'agissait d'une espèce de stature recouvert de mousses et de lianes, elle aurait pourtant juré que ce truc avait bougé l'espace d'un instant et elle s'en approcha tout près avec perplexité.

Tournant autour pour la voir de plus près visiblement intriguée, la centauresse n'était pas adulte et cela se voyait dans son comportement encore naïf et juvénile, un adulte aurait suivit son instinct de survie et serait parti au triple galops sans se retourner. Le ventre de la jeune créature gronda, depuis qu'elle était seule elle ne s'était nourrie que de façon assez rapide et n'avait pas fait de gros repas.


"Mais qu'est-ce que c'est que ça ?" Demanda t'elle à haute voix intriguée et un peu sceptique tout de même venant approcher son visage pour sentir l'odeur que ça avait, ça n'était définitivement pas quelque-chose de normal quoi que cela puisse être.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t756-eponeme-centauresse-fiere-
avatar
Localisation : Mont Olympe, Delphe
Occupation : Profitez des Hommes, de toutes les manières possible. Les faire souffrir, surtout.
Humeur : Bipolaire. Jour, nuit.
Date d'inscription : 03/05/2017
Messages : 17
Crédits graphiques : Tim

MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux Sam 23 Sep 2017 - 9:00

Apollon aperçut le message de sa sœur et comprit qu'elle allait bien. Il prit la décision de la rejoindre avec son char mais surtout son trophée ! Il changea la forme de son char afin d'y ajouté un espace pour la bête.

Le majestueux se dirigea vers l'endroit d'où Artémis avait décoché sa flèche, après un court looping il se posa.

Personne.

Il remarqua de légères traces sur le sol et s'en servit pour remonter la piste de sa stupide sœur. Puis plus rien, les traces avaient disparu. Comme elle était là, elle ne l'avait pas rejoint car elle n'avait toujours pas de prise ; pour une reine parmi les chasseresses ; un peu ridicule en effet.

C'est alors qu'il aperçu une seconde flèche, provenant de non loin des eaux de la forêt.

- Elle n'est pas si stupide finalement, elle sait chercher.

Apollon retourna à son char sans se presser. Il est vrai qu'il avait le temps après tout, pourquoi se dépêcher si sa sœur allait bien.

Sur la route il croisa beaucoup d'animaux, magiques ou non. Puis, il senti la présence de quelqu'un, il est vrai que les dieux peuvent ressentir la présence de ceux qui les vénèrent.

- Une centauresse ! Eh beh c'est pas souvent que j'en croise. Amusons nous un peu.
Comme à son habitude il s'amusa à jouer avec la lumière que dégageait la lune afin de se dissimuler. A l'aide d'une brise de vent, il cacha l'odeur qu'il dégageait. Les dieux sentent tellement bon que tout être doué d'un minimum d'intelligence (et on ne compte pas les Hommes) peut les sentir, ou plutôt, savoir qu'ils ne sont pas loin.

Il se mit derrière elle, puis commença à la suivre.

- Oh ! Mais quelle belle surprise, voila Artémis !, il se mit à penser.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t747-le-plus-grand-de-tous-les-

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La chasse des jumeaux

Revenir en haut Aller en bas

La chasse des jumeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: La Terre :: Les forêts-