N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Le lapin blanc... [PV Artémis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Le lapin blanc... [PV Artémis] Sam 12 Mai 2012 - 22:01

Les plaines s'étandaient à perte de vue du ciel bleu roi de la Terre. Les pierres qui reposaient sous ses pieds étaient chaudes grâce au soleil de midi. Celles-ci lui procuraient une sensation de bien-être tandis qu'elle s'avançait pieds nus, gracieusement, lentement, avec délectation. Ses longs cheveux aux reflets d'ébène flottaient au vent, sa robe fluide glissait à terre et découvrait son dos au monde qui l'entourait. Elle était très belle; le parfum qu'elle dégageait était indescriptible. A chaque pas on avait l'impression que ce qui l'entourait s'illuminait, s'embellissait. Elle ne se préocuppait guère de cette apparence, seul l'éloignement de la nature l'aiderait à ce sentir mieux aujourd'hui. Il y avait quelques jours comme celui-ci où les fleurs qui poussaient sur son passage, les arbres qui fleurissaient, les oiseaux qui chantaient; tout cela l'agaçait même si cet agacement ne durait que peu de temps.
Ici, il n'y avait que quelques plantes dites "mauvaises herbes" par la population, mais celle-ci ne distinguait que ses mauvais côtés. Elle s'arrêta et se baissa à la hauteur du bourgeon en tendant la main mais lorsque celui-ci s'ouvrit pour laisser entrevoir les centaines de pétales jaunes qu'il renfermait, elle recula brusquement ses doigts. Agacée, elle repartit d'un pas plus cadencé.
A mesure qu'elle avançait, elle fixait un point de la plaine qui grandissait devant ses yeux. C'était un léger monticule de pierre, seul défaut au plat sans fin de la plaine. Elle s'arrêta devant ce qui ne dépassait pas ses genoux et s'accroupit. Le tas était un empilement grossier de pierres de taille et de forme différentes. De petits trous laissaient passés l'air et ses yeux voyaient la continuité du bleu à travers. Elle s'assit devant et se mit à penser.
Son mari lui manquait, elle ne le reverrait que dans quelques mois. Il n'avait pas réellement besoin d'elle pour gouverner sur les Enfers mais au fond, elle savait qu'il s'adoucissait un tant soit peu durant les six mois qu'elle passait chez lui. La routine de sa vie s'était installé chez elle il y a bien longtemps. Années après années elle avait fait ses voyages de six mois sans jamais se plaindre, passant de l'Au-Delà à la vie pour retrouver l'Au-Delà et ainsi de suite. Ce n'est qu'après ces nombreuses années qu'elle commençait à se rendre compte de la lassitude qu'elle éprouvait. Toujours les mêmes retrouvailles, la même monotonie.
Une forme traversa l'autre bout de la pleine, entrant dans son champs de vision, destabilisant ses pensées. C'était un lapin dont la fourrure blanche tachait les rochers par sa pureté. Il avançait pas à pas, s'arrêtant pour renifler l'air, ses moustaches remuant à tout va. L'étude du spécimen lui prit l'ensemble de sa réflexion. Elle ne détourna le regard que lorsqu'elle entendit un frottement d'air.
Le lapin s'écroula, sa fourrure tachée de rouge, perdant toute sa pureté. La flêche qui venait de le toucher n'avait fait aucun dégâts secondaires, il était mort sur le coup, ne sachant jamais ce qui venait de lui arriver. Tournant la tête, se trouvait derrière elle une jeune femme à la peau laiteuse et aux cheveux noirs corbeau, arc en main, fixant sa proie avec une expression neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Fondatrice
avatar
Localisation : Sur l'île Blanche
Humeur : Chasseresse 8D
Date d'inscription : 23/04/2012
Messages : 520

MessageSujet: Re: Le lapin blanc... [PV Artémis] Mer 16 Mai 2012 - 17:47

Artémis dansait.

Elle était entrée dans un ballet mortuaire. Un spectacle qu'elle répétait chaque jours, chaque semaine et chaque année de sa vie.

La danse de la chasse.

Les pas de la chasseresse s'enfilaient tels ceux de la gracieuse biche et pourtant son pouls battait aussi calmement que celui d'un oisillon endormi. Ses foulées, grandes, élégantes s'étendaient à chaque fois un peu plus et lui fait gagner de la vitesse. L'arc en bandoulière, accompagné d'un carrois de flèche, la déesse se sentait complète, dans son élément. Soudain, un lapin. Un lapin au pelage blanc, à la fourrure qui semblait douce comme des fils de soie. Désireuse d'ajouter ce rare pelage à sa collection, Artémis s'ellança vers sa proie, qui courrait devant elle. Même si cette dernière aurait pu le toucher de ses flèches, elle ne fit rien. La course, la filature d'une proie, qui faisait rougir ses joues légèrement et bander ses muscles de façon imperceptible, lui faisait plaisir.

Le lapin se dirigea plus loin, hors du bosqué ou il avait commencé à être chassé. La plaine qui s'étendait devant eux relevait de la perfection. Rien ne semblait troubler ce havre de paix. Un sourire en coin, la déèsse chasseuse attendit que le lapin se perche en haut d'un petit rocher pour enfin dégainer son arc. Immobile, ce dernier paraissait attendre sa mort.

Vidant son esprit de toutes pensées et replaçant une mèche de cheveux bruns derrière ses oreilles, la jeune femme tendit son bras, arme à la main, encocha une flèche, visa et tira. Son tir fut un succès, il atteignit le lapin en plein coeur. Quelques gouttes perlèrent sur son pelage blanc.

Artémis regarda pensivement sa proie, avant de découvrir qu'une femme la dévisageait. Songgeant à lui adresser la parole, elle se retint, pour d'abord achever son exploit de chasseuse proprement. Elle s'approcha de la pierre ou reposait létalement le corps du lapin, puis d'un mouvement sec retira la flèche du ventre de la bête. Celle-ci avait sa pointe rouge et chaude. La déesse la planta dans le sol avant de la replacer dans son carrois.

Enfin, elle observa la femme qui était à côté d'elle. Belle, gracieuse, aux vêtements dignes, aux visage fin et délicat et au cheveux ébènes relevés en un magnifique chignon. A ses pieds, les fleurs poussaient.
Vite.
Anormalement vite.
L'image ne fit qu'un tour dans la tête d'Artémis, la femme qui était devant elle était Perséphone, reine des enfers, déesse du printemps. La chasseuse s'inclina finalement bien bas, car elle éprouvait un grand respect pour cette déesse et son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le lapin blanc... [PV Artémis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Civet de lapin aux épices
» Artémius Minéos
» Questions,interrogations et suggestions autour de la Soule artésienne (ouvert à tous les souleurs)
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Saturnin le Lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: RP inachevés-