N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Alexander demi-dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Alexander demi-dieu Lun 21 Mai 2012 - 0:53

I. Le personnage que vous souhaitez incarner.

    Nom : Alexander

    Race : Demi-dieu

    Caractéristique principale :Comme tout héros qui se respectent, Alexander possède une force surhumaine qui lui permet de protéger les siens. Fils du dieu Apollon, le jeune homme a hérité d’une grande beauté. C’est un atout qui joue bien en sa faveur, malgré le fait qu’il ne s’en rend pas spécialement compte.

    Symbole : Une flûte magique

    Caractère :
    « Il ne recule devant rien », « Toujours présent pour venir en aide aux personnes ! », c’est ce que vous diront les citoyens si vous leur demandez de définir Alexander.
    Alexander est un demi-dieu. Cette partie humaine qu'il a en lui le dispense de l'égo sur-dimensionné des divinités. C'est quelqu'un de très altruiste qui n'hésitera pas à faire passer les autres avant lui. Que vous soyez mortel ou dieu, vous trouverez toujours une main tendue de sa part.
    Sa partie divine lui donne un courage sans faille. Il n'a peur de rien et nul obstacle ne l'arrêtera. Qu'il s'agisse d'un monstre à tuer, d'une tâche périlleuse à accomplir, Alexander est le premier à se proposer. Cette dose de courage en lui le pousse toujours à partir à l'aventure pour affronter mille dangers. Ses péripéties n’ont pas eu la chance de se retrouver parmi les mythes des mortels bien qu’elles méritent leur place.
    Alexander est quelqu’un qui affiche toujours un sourire radieux. Optimiste, il a le don de voir le bien en chaque personne. Même si cette personne ne voit que le côté sombre d’elle-même, Alex aidera la lumière à dissiper les ténèbres. Il gardera toujours espoir et quoi qu’il arrive, il n’abandonnera jamais. La persévérance est une des qualités majeures d’Alexander.
    Le demi-dieu est quelqu’un qui aime festoyer, très gourmand c’est un éternel épicurien. Il ne refuse jamais les multitudes offrandes digne d’un dieu que lui apportent ses fanatiques.
    Côté sentimental, Alexander n’a jamais eu de chance. Ce n’est pas parce qu’il ne plaît pas bien le contraire, les filles lui courent après pour avoir la chance de passer quelques minutes à ses côtés, mais parce que le jeune homme ne s’y est jamais intéressé. Il protégera les « damoiselles en détresses » comme sa mère le lui a bien éduqué, mais n’essayera jamais d’aller plus loin.
    Il a hérité de plusieurs dons, comme l’aisance dans la musique et la poésie, mais aussi la connaissance dans les herbes médicales et l’anatomie humaine. Il a été un excellent élément à l’école d’Athènes, ce qui lui vaut une grande admiration de la part des citoyens, mais aussi des muses soutenu par son père, Apollon.

    Apparence physique :
    Si vous interrogez les citoyens, certains vous diront qu’Alexander est « un dieu tombé du ciel ». D’autres qu’il représente la « beauté mortelle ».
    Alexander est de corpulence élancée, mesurant 1m85 pour 75 kilos. L’ensemble de ses traits sont fins ce qui lui donne une apparence de pureté. Sa peau est pâle faisant ressortir ses yeux d’un gris clair. Yeux qu’il a hérités de sa mère. Son regard peu paraître sévère à première vue, mais il en n’est rien. Le jeune homme possède une longue chevelure aussi douce que la soie et de même couleur que ses yeux. Sa bouche n’est ni trop fine ni trop pulpeuse et elle affiche très souvent un sourire de sympathie, de naïveté. Oui car, Alexander a gardé un côté d’enfant.
    Le demi-dieu a hérité d’une force surhumaine qui lui permet de relever n’importe quelle épreuve pour protéger les siens.
    Niveau vestimentaire, notre demi-dieu porte une tunique de couleur marron et des reflets dorés. Alexander est très attaché à ce vêtement car il a été conçu par sa mère Elefteria. A celle-ci, s’ajoute des protections en or au niveau des avant-bras et une ceinture de même métal lui serrant fortement la taille. Cette dernière détient un petit emplacement ou le jeune homme y range son fouet offert par Héphaistos . La tunique s’ouvre vers le bas pour laisser à Alexander plus de souplesse dans ses mouvements et est ornée d’une fourrure blanche sur les épaules. Fourrure qui vient d’un animal qu’Alexander a sacrifié pour rendre hommage à Apollon, son père.
    Ses mains sont recouvertes de gants en peau de serpent tout comme ses pieds sont recouverts de bottes de même matière. Sous sa tunique, le jeune homme porte un pantalon de même couleur, assez large.

    Amis / Amants : Bien que les citoyens l’admirent et le respectent Alexander n’a pas d’amis à proprement parler. Pour lui, un ami est une personne sur qui on peut compter, prêt à vous venir en aide lorsque c’est nécessaire. Le demi-dieu n’a pas encore trouvé une personne respectant cela. Côté amour, Alexander ne s’étant jamais attardé sur ce sujet n’a pas d’amantes, bien que les citoyennes lui courent après. Alexander sait toujours demander si ce n’était pas pour son titre plutôt qu’autre chose…

    Ennemis :Etant un héros, les principaux ennemis d’Alexander sont tout ceux qui veulent du mal au siens. Pour ce qui est du reste, il n’a pas d’ennemis principaux vu qu’il est admiré de tous.

    Généalogie / Histoire :
    L’histoire commence dans les collines verdoyantes bordant Athènes. Une femme du nom d’Elefteria vivait dans une petite maison isolée de tous, élevant un troupeau de brebis comme gain de pain. La femme était connue pour sa grande beauté, les hommes se bousculaient pour pouvoir se marier avec elle. Tous ont essayé, tous l’ont laissé tomber. La raison est simple, bien qu’Elefteria fût d’une grande beauté, elle ne pouvait pas avoir d’enfants. Peu à peu, les hommes portèrent moins d’intérêt à la jeune femme qui fût isolée de tous. Ces yeux d’un gris profond n’échappèrent pas à l’intention du dieu de la beauté, Apollon. Ce dernier était très admiratif face à Elefteria et ne désirait qu’une chose, en faire son amante. C’est ainsi que le dieu de la musique inventa une multitude de subterfuge pour tenter de séduire la jeune bergère, allant de la poésie à des offrandes, passant par des hymnes, mais rien de tout cela ne semblait combler la jeune femme qui préférait rester dans sa solitude. Apollon comprit alors qu’il n’obtiendrait cette femme que par la force.
    Le jour se leva sur les collines verdoyantes qui recouvraient Athènes. Comme chaque matin, Elefteria mena son troupeau de brebis dans les collines et fit sa ronde. Apollon, bien malin se transforma en brebis et se faufila dans la masse. Il en sortit et courut à l’opposé du troupeau. Elefteria, voyant la brebis s’égarée accourue derrière pour la rattraper. La brebis poursuivit sa route en direction d’une vaste forêt et y pénétra. La pauvre bergère s’essouffla et hésita à poursuivre sa course, mais elle se refusa d’abandonner une de ses brebis, beaucoup trop précieuse pour sa vie. Elle pénétra donc à son tour dans la forêt jusqu’à arriver à un temple ou se dressait une statue d’Apollon. Elefteria n’y prêta pas attention et entra dans le temple après avoir entendu sa brebis bêlé. A l’intérieur aucune trace de la brebis pourtant n’était présente, mais la bergère n’eut pas le temps de regarder avec plus de détails qu’elle tomba à terre, inconsciente.
    L’aube pointa le bout de son nez, Elefteria avait passé toute la nuit inconsciente à l’intérieur du temple. Petit à petit, la jeune femme ouvrit les yeux et se sentit bizarre. Prise de panique en voyant le jour levé, elle se précipita dans la colline ou elle avait laissé son troupeau et décida de rentrer chez elle. Le soir venu, en faisant sa toilette la bergère remarqua qu’un tatouage en forme de serpent était apparu au niveau de son cou. Elle savait très bien ce que cela signifiait puisque le serpent était le symbole d’Apollon.
    Des semaines s’écoulèrent et Elefteria fût prise de violentes nausées. Elle prit du poids et vit son ventre grossir chaque jour qui s’écoula. Un soir, Apollon apparu en personne et lui dit « J’ai exaucé l’un de tes plus précieux vœux. Te voilà enceinte d’un héros. Pour me remercier tu élèveras cet enfant et l’éduquera ! Il s’appellera Alexander et aura un destin lourd car il sera le héros d’Athènes, reconnu par ses divers dons qu’il héritera de ma personne ».

    Des semaines passèrent encore jusqu’au jour où Elefteria donna naissance à un beau bébé. Celui-ci avait un regard profond et grisâtre, exactement comme sa mère. Apollon s’était arrangé pour que personne ne s’approche de la maison. Il venait de temps en temps offrir un présent pour aider la jeune mère : un nouveau jouet pour Alexander, de la nourriture, du tissus pour que la jeune femme fabrique des vêtements pour son petit… la rumeur comme quoi la bergère ne pouvant pas avoir d’enfant avait réussi à en avoir un circula. Les citoyens se posèrent des questions, se demandant comment cela pouvait être possible. Bien entendu, ils comprirent aussitôt que ceci était l’œuvre d’un dieu car ils ne pouvaient pas s’approcher de la maison pour se renseigner. En effet, tantôt ils furent attaquer par des animaux sauvages tantôt plus ils avançaient vers la maison, plus celle-ci semblait s’éloigner. Découragés, les citoyens décidèrent de laisser tomber.

    Une nuit, Apollon refit son apparition dans la maison d’Elefteria pour admirer le nouveau-né. Le dieu de la musique était ravi et satisfait. Il le prit dans ses bras et l’emmena sur le mont de l’Olympe ou il le présenta à l’une de ses sœurs, Aphrodite. Apollon n’avait pas de femme et ses histoires d’amour ont toujours été un échec. C’est pourquoi, il avait demandé à sa sœur de bien vouloir nourrir son fils du nectar qui permettait de devenir immortel. Aphrodite accepta de rendre ce service à son frère et allaita donc Alexander à même son sein. Le petit héros s’abreuva donc du lait divin se qui lui permit de le rendre immortel. Apollon le ramena ensuite chez sa mère biologique.
    Quelques années passèrent et Elefteria tenu sa promesse envers Apollon. Elle éleva et éduqua Alexander du mieux qu’elle le pu.
    A 3 ans, la force surhumaine que détient tout héros fit son apparition chez le petit demi-dieu lorsqu’il voulu attraper son jouet, tombé derrière un meuble. Celui-ci avait soulevait d’une main l’énorme commode en bois massif pour attraper sa petite balle dorée de sa main libre. Sa mère fût très surprise car s’était la première fois qu’elle vit ce genre de chose. A 5 ans, le petit Alexander aida sa mère dans la gestion du troupeau. C’est lui qui ramena les brebis égarées et c’est lui qui chassa les bêtes voulant les dévorer.
    A 10 ans, Alexander entra dans une grande école d’Athènes où on lui enseigna la musique, la poésie, la littérature, les mathématiques et la sculpture. Dès son plus jeune âge, l’enfant se fit remarquer et était admiré par ses professeurs. A 13 ans, il obtient même une bourse pour l’aider à poursuivre dans ses études. C’est à partir de ses 16 ans que le jeune homme mit en avant ses talents d’héros. En effet, il est venu en aide à l’une de ses camarades de classe qui était prête à tomber d’une falaise. Acte héroïque petit me diriez-vous, mais ce n’était que le commencement. Alexander fit partie de ces héros qui ont pourchassé le lion de Némée, mais il fût devancé par Héraclès qui le tua avant. Il vint à bout de Kholê, un minotaure qui menaçait la population d’Athènes. C’est lui aussi qui ramena l’eau aux citoyens après que la rivière soit desséchée. On compte plus d’une dizaine d’actes héroïques à son compte. Il faut dire qu’Alexander est encore un jeune héros en pleine évolution. A ses 18 ans, il reçu un fouet ayant la capacité de s’enflammer. Ce fouet a été fabriqué par Héphaïstos sous la demande d’Aphrodite. Les muses lui ont dédié des hymnes sous la demande de son père, Apollon. Ce dernier lui remit même un médaillon avec un soleil gravé dessus, signe de la brillance de sa personne. Petit à petit, la réputation d’Alexander s’est formée, lui imposant des groupes de fanatiques qui lui courent après. Peu à peu, le jeune héros est entré dans une routine qui bientôt, sera sa vie. Malgré cette routine pesante, il a réussi a gardé un lien fort avec sa mère, Elefteria.
    Âgé aujourd’hui de 20 ans, le demi-dieu continue à faire le bien autour de lui et à répondre toujours présent lorsqu’une épreuve apparaît. Il se trouve qu’aujourd’hui l’ambroisie, nourriture des dieux permettant de rendre quiconque en prendrait immortel, a disparu. Alexander le ressent et est près à découvrir le voleur.

    II. Hors-Jeu.

    Surnom / pseudo : (c’est ainsi que nous vous nommerons, en dehors des rp) Ryu
    Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Ce personnage sortit tout droit de mon imagination me plaisait bien (sinon je ne l’aurais pas fait en même temps…) et puis je me suis dis que ça changerait des autres héros qu’on nous proposait… il représente bien le personnage que j’aurai aimé être si j’avais été présent dans cette mythologie ^^
    Certifiez-vous avoir pris connaissance du règlement du forum ? Lu relu et encore relu
    Comment avez-vous découvert ce forum ? Par un partenariat avec mon forum Alfera.
    Des choses à ajouter ? Je remercie Pandore de m'avoir aidé pour une grande partie de ma psychologie ^^
Revenir en haut Aller en bas
FonDADAïste
FonDADAïste
avatar
Localisation : Islande. Dans les Rhododendrons.
Occupation : Piano et Piano. Dictatrice à ses heures perdues.
Humeur : Changeante...?
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 553
Double compte : Hélène

MessageSujet: Re: Alexander demi-dieu Lun 21 Mai 2012 - 9:32

Bienvenue Alexander !
Très bonne présentation, j'ai beaucoup apprécié de lire l'histoire de ce héros grec. Il y a juste quelques passages bizarre au niveau des temps et de la conjugaison, et la partie sur son éducation qui m'a semblé un peu anachronique par rapport à ce que je savais du système scolaire de la grèce antique (quant à l'âge et aux choses qu'il apprend, et à la bourse qui n'existait pas à l'époque il me semble). De toute façon, ce n'est qu'un détail ^^ Sinon c'était vraiment très agréable à lire, et je te félicite pour cette magnifique présentation que tu nous livre là ! Ce héros promet d'être un personnage très intéressant !
Je te valide donc tout de suite et t'attribue 5 Zeus d'Or.
Au plaisir de te lire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Alexander demi-dieu Lun 21 Mai 2012 - 10:43

Merci merci ^^
Je tiens à dire pour ma défense qu'il était tard et qu'un de mes yeux disait m**** à l'autre xD *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Fondatrice
avatar
Localisation : Sur l'île Blanche
Humeur : Chasseresse 8D
Date d'inscription : 23/04/2012
Messages : 520
Double compte : Zeus

MessageSujet: Re: Alexander demi-dieu Lun 21 Mai 2012 - 21:39

Bienvenue! Je te le redis de façon plus formelle!

Je ne peux rien dire de plus que ce que Dada à déjà dit :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alexander demi-dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alexander demi-dieu
» Killian Arthur, Demi-Dieu
» Les Demi-dieux Romains [4/4]
» Les Demi-Dieux Romains
» Les Demi-Dieux Grecs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens personnages-