N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Gloire et honneur au commmandeur des croyants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : PARTOUT.
Occupation : JE SURVEILLE.
Humeur : JE CONTROLE.
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 103

MessageSujet: Gloire et honneur au commmandeur des croyants. Mer 19 Juil 2017 - 18:56


  Zeus

I- Carte d'identité
 


Nom: Zeus
Surnoms:Père des dieux et des hommes, assembleur des nuées, repousseur de mal...
Sous-type: Olympien
Symboles: L’aigle, le trait de foudre
Attributs:
♦ Le ciel et tous ses aléas métérologiques
♦ S'assurer du bon déroulement du destin, surveiller les mortels pour cela
♦ La justice divine
♦ Les bonnes récoltes et les famines
♦ ...Zeus est aussi invoqué dans toutes sortes de cas et pour toutes sortes de choses.
Pouvoirs: Commander la foudre et toute sortes d'intempéries ; observer les mortels depuis l'Olympe. Il est, de manière générale, remarquablement puissant.
Lieu de résidence : L'Olympe
Particularités:  Redoutable coureur de jupons, se passant parfois du consentement des intéressé(e)s.






II- Vous, votre vie, votre oeuvre.


HISTOIRE

Avant d'être un dieu, Zeus fut un prince, puis un héros, un général, et finalement un roi. Aucun de ces qualificatifs ne contribua à en faire un être modeste.

Enfant d'une prophétie heureuse, et destiné par Ouranos et Gaïa à renverser le règne despotique de son père, Zeus fut caché par sa mère et élevé par les nymphes du mont Ida, tandis que ses cinq aînés attendaient patiemment dans le ventre de leur père.

Avant de devenir un homme mûr, il fut bercé par l'adoration absolue de celles qui s'occupaient de lui, et le traitaient comme le prince qu'il était et le héros qu'il ne manquerait pas de devenir. La menace d'être trouvé, l'obligeait, certes, à se cacher. Zeus développa toutefois un caractère courageux et obstiné, tandis que les Curètes, ces jeunes dieux guerriers, lui enseignaient l'art du combat. Il ne pouvait pas, il ne devait pas perdre, et le prince se découvrit bien vite un talent, sinon pour la stratégie, du moins pour le combat.

Les nymphes qui firent leurs adieux larmoyants au jeune homme parti accomplir sa destinée étaient pour certaines, déjà ses amantes, mais Zeus s'en fût sans un regard en arrière. Poséidon, qu'il alla chercher à Rhodes, lui parût une autre version de lui-même, un Héros que l'on aurait pas averti de son destin glorieux. Il ne se rendit jamais compte de ce qu'il lui ôta en allant tout lui raconter de but en blanc, et de la jalousie qui naquît et ne cessa de grandir dès lors dans le cœur de Poséidon.

Séduire Métis pour qu'elle accepte de faire boire au despote une boisson émétique fut une partie de plaisir. Cela lui permit de libérer Hadès, un individu plutôt taciturne, mais fiable, et à eux trois, ils menèrent dix ans de guerre. De très nombreuses légendes circulent sur ce qui advint alors. Zeus rallia à sa cause de nombreux alliés puissants, et mena de ces combats épiques dont on parle encore, notamment celui qui le vit affronter Typhon. Il demeurait cependant un piètre stratège, et les services des cyclopes, qui l'armèrent de la foudre, et de ses frères, tous deux plus mesurés et plus subtils que lui à l'époque, contribuèrent pour beaucoup à l'issue de ces longs combats.

Après la victoire, Zeus ne pouvait considérer ses frères que comme des égaux. Le sang et la guerre les mettaient sur un pied d'égalité. C'est donc un tirage au sort qui décida du partage du monde ; il considéra sa part du gâteau comme une confirmation de la bénédiction du destin pour sa personne.

Zeus épousa Héra, la plus belle des trois sœurs, et celle qui avait le caractère le plus volcanique. Curieusement, ces deux-là s'accordaient bien ; leurs écrasantes personnalités respectives ne semblaient pas pouvoir se contenter d'un époux moins éclatant. Hélàs, ce beau mariage fut largement gâté, au fil des années, par les incessantes infidélités de ce monsieur.

Au cours de la suite de sa vie, Zeus joua une part importante dans beaucoup de ce que les mortels appellent des mythes. Il autorisa Prométhée à créer les hommes, et leur offrit en guise de cadeau de naissance, la boîte de Pandore. On ne compte plus ses conquêtes des deux sexes, et pas bien mieux ses enfants, dont le compte semble voué à aller en augmentant. Ce qui ne semble pas diminuer non plus, cependant, c'est le nombre d'ennemis qu'il se fait.



PERSONNALITÉ

Zeus a une haute opinion de lui-même. Cette opinion n'est peut-être pas totalement usurpée ; après tout, il est un être rayonnant, dont la simple présence intimide jusqu'aux dieux, et capable, se contentant de quelques paroles, d'envoûter la créature la plus méfiante et la plus bornée. Zeus détient un charisme irrésistible, ou, qui le serait sans doute si les individus qui le croisaient ne se méfiaient pas si souvent de lui. C'est à dire que, cela s'est fait savoir, le père des dieux est un être avide. A lui le ciel, à lui le palais le plus exubérant, l'adoration des mortels plus que pour tout autre dieu, et, non content de s'être réservé la plus noble et la plus belle des déesses, à lui l'amour de toutes les autres femmes.
Les mortels sont-ils donc des naïfs, pour s'en remettre à la justice d'un dieu si égoïste ? Ont-il tort de lui réserver les plus grands honneurs ?  
Il faut dire qu'un monde qui ne serait pas en ordre serait une grande injure à celui qui dirige l'Olympe. Responsable du bon déroulement du destin, de toutes les récoltes et de la justice en général, Zeus surveille les mortels comme les dieux, et leur réserve ses châtiments les plus impitoyables quand ils ne le satisfont pas. S'il ferme parfois les yeux sur certains écarts, c'est par favoritisme ou par obligation, le pouvoir qui lui revient étant malgré tout limité par ses pairs.

Zeus entretient avec ces derniers des relations souvent tumultueuses, entendu qu'il ne se place pas vis-à-vis d'eux sur un pied d'égalité. Ses enfants sont traités avec paternalisme, sa femme avec désinvolture. Tous doivent faire face à quelques-uns de ses caprices, selon leur bonne volonté et leurs moyens de contester respectifs.

Finalement, les quelques personnes qui peuvent lui tenir tête, parmi lesquelles on peut compter Héra, Poséidon, Hadès, et quelques unes des divinités les plus anciennes de ce monde, ont affaire à un homme intelligent, bien que vaniteux et quelque peu obtus. Zeus sait mesurer avec finesse le degré de despotisme qui lui permet de garder leur soutien, et de rester sur le trône. Pour lui, son règne éternel est en tous cas une certitude.



PHYSIQUE

Seriez-vous, par hasard, en train d'imaginer un sexagénaire barbu, aux grands airs de sagesse, auréolé de foudre ? Zeus aime parfois se donner des airs vénérables, mais ce sont surtout les mortels qui ont consacré cette image très particulière. Après tout, qui irait courir les jupons à un âge pareil sans craindre le ridicule ? (Or, je vous le certifie, Zeus n'est pas prêt à encourir le ridicule).

Comme celle de tous les dieux, l'apparence de Zeus est changeante, malléable. Contrairement à ses deux frères toutefois, le maître de l'Olympe n'affectionne pas les cheveux argentés et le teint pâle qui courent dans la famille. Le plus souvent, c'est un être tout doré qui siège sur son trône, de la chevelure blond caramel à la couleur satinée des doigts de pieds. Zeus donne avant tout une impression de chaleur et de majesté, quoique parfois refroidie par l'un de ses regards assassins.

Il peut paraître difficile de comprendre comment certaines de ces demoiselles ont pu refuser les avances d'un tel être, tant Zeus est passé maître dans l'art d'être beau. Ses yeux promettent d'être tout à la fois, amant, fils, mari, frère et confident ; chevalier, ou dieu peut-être, fût-on une déesse soi-même. Ce n'est pas un hasard s'il est celui qui siège sur l'Olympe : loin de régner par la terreur, Zeus dispose d'une capacité immédiate à se faire aimer, au point que malgré son tempérament parfois explosif, désapprouver Zeus demande un effort palpable.  

Mesdames (comme Messieurs d'ailleurs), prenez garde.




III- Hep, vous là bas, avec le clavier ! Papiers.


(Bienvenue ♫ ! Tout est facultatif, bien sûr.)
Petit  Grand nom: ...papa ? (cliquez-moi)
Pourquoi avez vous choisi ce personnage ? Est-ce une plaisanterie ? Quel personnage ?
Comment avez vous découvert le forum ? Comme de bien entendu, le forum vint à moi, et non le contraire.
Avez-vous lu le règlement ? Fi.
Un commentaire sur le forum ? Je ne comprends que très mal cet engouement pour les souterrains.



Informations supplémentaires

Zeus est joué par le Staff. Vous le verrez apparaître dans le flood de temps, ou en RP ponctuellement. La même personne ne se trouvera pas derrière l'écran d'un RP à l'autre, et Zeus n'a pas de boîte MP.
Zeus peut apparaitre lors des events, mais si vous avez besoin/envie de RP avec lui, envoyez un MP à un administrateur. On essaiera d'organiser ça selon nos disponibilités et selon le projet proposé : )


Fiche codée par Umi sur Epicode.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t770-gloire-et-honneur-au-commm

Gloire et honneur au commmandeur des croyants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Site : La gloire des Berserkers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Administration :: Fiches de présentation :: Fiches validées-