Partagez| .

Mes réécritures ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Mes réécritures ~ Mar 4 Avr 2017 - 19:01

Hello ~ (ou plutôt καλημέρα bande d'hellénistes !) J'ai eu l'autorisation de poster mes réécritures mythologiques (que je fais pour le plaisir ou pour les cours, ça dépend xD) alors hum... voici la première et bonne lecture :3 N'hésitez pas à donner votre avis !!

La dernière histoire de Calypso


Cette réécriture mêle les histoires de Calypso et d'Echo (mythes que j'affectionne tout particulièrement parce que j'aime les histoires de femmes détruites par l'amour Twisted Evil Evil or Very Mad). C'est le script d'un film que nous avons tournés en juin avec des amis (les joueuses se cachant derrière Echo, Aphrodite et Athanassia faisant parties du projet) alors JE SAIS, il n'a pas une tête de script mais plus de texte de théâtre. L'explication est simple : je suis comédienne, pas actrice et encore moins scénariste. xD

Scène 1 :

Sur Ogygie, Calypso est encore dans les bras d'un héros, c'est le moment des adieux. 

Calypso : Reste encore un peu s'il te plait...
Nathaniel : Je ne peux pas... Les dieux m'ont donné une mission, que je me dois de remplir. 
Calypso : Les dieux... Les dieux ! Toujours eux ! Pourquoi faut-il qu'ils se mettent toujours en travers de mon chemin ? Je n'ai rien fait contre eux !
Nathaniel : Etre la fille d'Atlas est déjà un grand préjudice à leurs yeux !
Calypso : Et au tien, Nathaniel ? Suis-je à ce point horrible pour que tu veuilles t'éloigner de moi ? Y en a-t-il une autre ? Ta Pénélope ? Quelqu'un te retient-il loin de moi ?
Nathaniel : Mon cœur appartient à ma cause, je te l'ai déjà dit. 
Calypso : Ta cause... Mon oncle, Chronos, poursuivait une cause aussi... Et regarde où ça l'a mené... Reste s'il te plait. 
Nathaniel : Tu me retiens depuis presque un an Calypso...
Calypso : Qu'est-ce qu'un an en une vie d'immortelle ?
Nathaniel : Et qu'est-ce qu'un an en une vie de mortel ? Je dois partir. 

Il se détache de la prise de la nymphe et se dirige vers le radeau. 

Calypso : Ah je te hais ! Je vous hais tous, vous, héros, qui ne pensez qu'à vos femmes et vos idées ! Vas ! Vas Nathaniel et ne reviens jamais ! Je te maudis ! Quel sort cruel que d'être sous ton joug Aphrodite ! Tu t'amuses, n'est-ce pas ? Mais n'oublie pas que nous sommes presque sœurs toi et moi ! Je te tiendrais tête ! A toi, et aux autres ô Olympiens ! Je vous hais ! Tous !

Calypso tombe, seule au bord de l'eau, en pleurs. 

Scène 2 : 

Calypso est filmée, seule dans ses ruines, elle fredonne, s'occupe comme elle peut lorsqu'elle entend la voix d'Aphrodite. 

Aphrodite en voix-off : Encore une peine de cœur pauvre nymphe ? Ah que cela doit être dur de se faire éternellement briser intérieurement... Je suis cruelle, c'est vrai. Mais l'amour est une chose cruelle mon amie. Il détruit tout sur son passage... Surtout les cœurs des petites nymphes esseulées ! Mais comme tu l'as si bien dit, nous sommes presque sœurs, alors je vais t'accorder une faveur et te permettre de ne pas t'envoyer toi-même à une mort certaine en tenant tête aux dieux. Tu es fatiguée du refrain que l'on t'impose, dis-tu ? Soit. Je vais changer cela. Plus de héros pour toi. Ne me remercie pas tout de suite ma chérie, attends la suite... Elle sera plus drôle...

Scène 3 :

Echo se promène dans la forêt dans son silence habituelle. Des promeneurs passent. 

La femme : Où est Joke ?
L'homme : Derrière je crois... Joke !!!
Echo : Joke...
La femme : Ah ! Il y a de l'écho.
Echo en voix-off : Je suis là, c'est normal que tu m'entendes... Ma voix me manque... Elle est touchée au foie par une flèche d'amour Eros...?

Aphrodite apparaît sous sa forme naturelle. 

Aphrodite : Manqué ! Echo, je dois te parler. Enfin, monologuer... Connais-tu Calypso ?
Echo elle hoche la tête : Calypso...
Aphrodite : Alors tu dois savoir de quel sort elle est victime. 
Echo : Elle est victime...
Aphrodite : Va la voir, petite Echo. Elle a besoin... De moi !
Echo : Elle a besoin de moi. 

Scène 4 : 

Retour à Ogygie, Calypso est dans ses ruines et chante. 

Calypso : Mon histoire / C'est un rêve qui commence / Dans les pages / D'un conte de mon enfance / Les yeux fermés / Mon prince enfin m'enlace / Et je prie pour que jamais / Son étreinte ne se défasse...
Echo : ne se défasse...
Calypso : Qui est là ?
Echo : Est là !
Calypso : Ah c'est toi...
Echo : C'est toi...
Calypso : Vas-t-en Echo, laisse moi seule !
Echo : Moi... Seule...
Calypso : Qu'est-ce que j'en ai à faire que tu sois seule ? Ça fait trois millénaires que tu l'es, tu devrais y être habituée !
Echo : Tu devrais y être habituée...
Calypso : Moi ? Je le suis. Silence Echo ?
Echo : Echo...
Calypso : Arrête avec ça, c'est énervant à la fin ! Je comprends pourquoi on t'a laissé tomber ! 
Echo : On t'a laissé tomber...
Calypso : Arrête !!! Et d'abord pourquoi tu es là ? Je n'ai demandé aucune compagnie ! C'est mon île !
Echo : Il...
Calypso : Echo... Je te promets que si tu ne te tais pas tout de suite, je te tue. 
Echo : Te tue...
Calypso : Il me m'a pas tué ! Je sais m'occuper toute seule de moi-même ! Silence Echo ? Silence Enfin seule ! Silence Alors Aphrodite ? C'est ça que tu appelles "plus de héros" génial ! Je préfère encore me faire briser le cœur... Echo apparaît De toutes les nymphes, toutes les oréades, tous les dieux, toutes les créatures qui peuplent ce monde, c'est elle que tu me ramènes ? Ton humour est à toute épreuve, déesse...! Je crois qu'on ne s'est pas bien comprise.  Ce que je veux, moi, c'est le véritable amour ! C'est pouvoir enfin m'enfuir de cette prison dorée au bras d'un héros qui m'aimera comme je l'aimerai ! Un héros, courageux, fort, vaillant, beau ! Pas une nymphe à moitié muette assez idiote pour se laisser mourir de faim à cause d'une fleur...!

Echo sèche les larmes qui coulent sur ses joues et pose sa main sur l'épaule de Calypso. 

Calypso : Ah tien, tu sors de ta cachette... Pas la peine de pleurer, je rigolais ! Un peu... Aller, c'est bon, je vais te préparer du Nectar, ça ira mieux après ! D'accord ?
Echo : D'accord...

Echo s'assoit sur une pierre, regardant Calypso qui prépare la boisson, elle tend un verre à Echo et s'assoit à côté d'elle. 

Calypso : A la solitude !
Echo : A la solitude... Elle boit une gorgée puis ouvre la bouche, aucun son n'en sort évidemment. 
Calypso : Tu veux dire quelque chose ?
Echo : hoche la tête. 
Calypso : Très bien. Je vais prononcer les lettres de l'alphabet et tu répèteras celles que tu veux. Compris ?
Echo : Compris...
Calypso : A. B. C. 
Echo : C...
Calypso : A. B. C. D. E. 
Echo : E...
Calypso : A. B. C. D. E. F. G. H. I. J. K. L. M. N. O. P. Q. R. S. 
Echo : S...
Calypso : Dois-je reprendre à A ? Oui ? Non ?
Echo : Non...
Calypso : S. T. 
Echo : T...
Calypso : C... E... S... T... C'est ? C'est ça ?
Echo : C'est ça...
Calypso : Je continue ?
Echo : Continue...
Calypso : T. U. V. 
Echo : V
Calypso : C'est v... Vrai ? C'est vrai ? J'ai bon ?
Echo : Bon...
Calypso : Qu'est-ce qui est vrai Echo ?
Echo : signe "ce que tu dis"
Calypso : Je... Parler... Je parle ? Je dis ?
Echo : Dis ! Dis !
Calypso : Tu me demandes si ce que j'ai dit est vrai ?
Echo : Vrai...
Calypso : Ce que j'ai dit sur toi, c'est ça ?
Echo : C'est ça...
Calypso : Tu peux pas nier le fait que tu sois à moitié muette. Ni celui que tu n'as pas vraiment la carrure du héros que j'attends... Tu n'es peut être pas idiote, mais tu n'es pas très... Intelligente non plus... Il faut le reconnaître...! Narcisse franchement ! Tu pouvais pas trouver mieux ? Il était, certes,  très beau, mais si égocentrique, si arrogant ! Pas tellement différent des hommes que j'ai rencontré finalement. Quoique, je suis sûre qu'en autant de siècles, j'ai trouvé mieux !
Echo : J'ai... Trouvé mieux...

Calypso lui lance un regard sceptique puis tourne la tête vers le paysage. 

Calypso : J'espère que tu trouveras un moyen plus efficace que l'alphabet pour lui parler... Ou il faut qu'il soit très patient...! Silence Pourquoi es-tu là en fait ? Echo hausse les épaules Je n'ai pas eu de visite féminine depuis... J'ai arrêté de compter il y a bien longtemps. Je ne me souviens pas t'avoir déjà vu ici d'ailleurs. Pourquoi maintenant ? Silence Même si tu parlais tu ne me répondrais pas je suppose...? Echo sourit Bon. Elle se lève J'ai d'autres choses à faire. Tu peux rester ici si tu veux. Mais tu vas vite t'ennuyer. 

Calypso s'en va, laissant Echo seule assise sur les ruines. 

Scène 5 :

On filme des scènes de la vie des nymphes sur Ogygie. Tantôt amies, tantôt ennemie, Aphrodite les observe de temps à autres. Les images arrête de défiler sur Echo, endormie sur les genoux de Calypso qui lui caresse les cheveux. 

Calypso : Tu n'es peut être pas si insupportable que ça finalement... Et si on réfléchit bien, tu es même de bonne compagnie, de temps en temps... Il a de la chance, celui qui est "mieux que Narcisse"... 

Aphrodite apparaît. 

Calypso : Que fais-tu là ?
Aphrodite : Je viens voir comment vous allez. J'ai le droit, non ?
Calypso : Et en vrai ? Qu'est-ce que tu veux Aphrodite ?

La déesse commence à changé d'apparence. Elle vacille entre plusieurs femmes et sa véritable forme. 

Aphrodite : Tu vois chère nymphe, en plus d'être déesse de l'amour, je suis aussi déesse de la beauté. Ce qui me donne une capacité plutôt... Spéciale... Je change d'apparence selon la définition de la Beauté Pure que mon interlocuteur lui donne. Et ce, uniquement s'il est amoureux. La déesse se métamorphose en Echo Je n'ai plus l'air de changer... Echo alors ?  Tiens donc... Je croyais qu'il te fallait un grand et beau héros ?
Calypso : Je n'aime pas Echo. Je l'apprécie. C'est tout. Et je n'ai pas beaucoup de choix de toute façon, c'est la seule femme de cette île en plus de moi ! Elle est forcément plus belle que les autres, si elle est la seule que je côtoie !
Aphrodite : Tu es amoureuse d'elle, Calypso. Tu me verrais sous ma vraie forme sinon...
Calypso : Mensonges, mensonges... Vas-t-en Aphrodite... Elle regarde Echo Tu vas la réveiller... 

Calypso s'avance vers Echo et s'assoit à ses côtés. Elle reprend ses caresses. 

Aphrodite : Regarde toi... Tu la protège comme tes sœurs Hespérides protègent leurs fruits...! Je vois bien que tu trembles. Tu trembles d'amour pour elle, et le seul moyen de soigner ce mal serait de poser tes lèvres sur les siennes... J'ai juste ? Calypso la fusille du regard Bien sûr que oui ! C'est moi qui suis à l'origine de cet amour !
Calypso : Vas-t-en !!

Aphrodite disparaît alors qu'Echo se réveille en sursaut. 

Calypso : Oh désolée... J'ai pas voulu te réveiller c'est... C'est...

Echo prend Calypso dans ses bras et lui fait signe de se calmer. 

Scène 6 :

Les filles se réveillent dans les bras l'une de l'autre. Calypso prend peur et s'assoit vite. Echo se lève lentement et pose sa main sur l'épaule de la nymphe. Elle l'interroge du regard. 

Calypso : Ça va t'inquiète pas... J'ai... J'ai pas envie d'en parler. 
Echo : signe "Tu aimes toujours Nathaniel ?"
Calypso : Est-ce que j'aime toujours Nathaniel ? Non. Je ne l'aime plus. Echo sourit Pourquoi tu me regardes comme ça...? Echo hausse les épaules Ouais... Mais ça veut dire qu'un autre va arriver ! Génial... Je hais ma vie. 

Echo se lève. 

Echo en voix-off : Pourquoi tu ne veux pas me dire ce qu'il se passe vraiment Calypso ? Je suis toujours trop... Idiote pour toi, c'est ça ? Moi... Je ne demande qu'à t'aider... Etre là pour toi...
Calypso : Tu vas où ? Echo ! Echo !! Elle se lève et court vers elle. Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Pourquoi tu t'en vas comme ça, d'un coup ? J'ai encore dit quelque chose de mal ? Echo secoue la tête. Bon alors ? C'est ton beau et mystérieux nouveau Narcisse qui te met dans cet état là ? Même jeu d'Echo. Alors arrête de faire la tête ! C'est moi la plus à plaindre dans notre histoire !
Echo tout bas : Notre histoire...
Calypso : Tu as parlé ?

Echo prend peur, s'en va en courant et disparaît pendant que Calypso l'appelle. 

Scène 7 :

Retour dans la forêt, Echo a l'air énervée et triste. Le rire d'Aphrodite se fait entendre et la déesse apparaît. 

Aphrodite : Peine de cœur petite nymphe ?

Echo essaye de parler mais bien évidemment n'y arrive pas. 

Aphrodite : Pardon ? Tu voulais dire quelque chose ? 

Echo semble s'énerver de plus belle. Aphrodite fait un geste de la main tandis qu'elle change de forme et Echo sort un son. 

Aphrodite : Choisis bien tes mots, le charme ne durera pas éternellement. 
Echo : Pourquoi ? Pourquoi Aphrodite ? Qu'est-ce que je t'ai fait ?
Aphrodite : Toi ? Rien. Mais elle... Echo l'interroge du regard Elle a décidé de me défier. Je lui prouve qu'elle ne gagnera pas cette bataille !
Echo : Et pourquoi moi ? Elle me déteste !
Aphrodite : C'est ce qu'elle croit ! Si tu savais comme son cœur bat quand tu t'approches... Comme elle te regarde quand tu tournes le dos... Elle reprend sa forme initiale Elle ne peux plus se passer de toi Echo... Chuchote Ni toi d'elle !

Scène 8 :

Echo est de retour sur Ogygie, prête à faire part à Calypso de son entrevue avec la déesse. 

Echo : Calypso !
Calypso : Echo ? Tu parles ?! 
Echo : Plus pour longtemps alors écoute moi. Aphrodite est venue me voir et m'a dit quelque chose à propos d... 

Le "de nous" ne sort pas mais on l'entrevois sur ses lèvres. Calypso la regarde sans comprendre et Echo peste silencieusement. 

Calypso : Que veux-tu dire ? Parle ! Silence Trop tard...? 
Echo : Fais signe que oui d'un air désolé. 
Calypso : Bien. En tout cas, si ces mots viennent d'Aphrodite, tu ferais mieux de ne pas y faire attention. Elle est perfide et passe son temps à manipuler les mortels... Elle ne cherche qu'à faire souffrir. Si elle t'as parlé, c'est que tu es sa prochaine victime. 
Echo : L'interroge du regard. 
Calypso : Elle m'avait promis le véritable amour avec un homme simple et c'est toi qu'elle m'a envoyé... Plutôt ironique, non ? Oh ça va, ne me regarde pas comme ça, je rigole ! Mais regarde, toi tu as quelqu'un, et tu m'étales ton bonheur tous les jours ! Echo secoue la tête Quoi "non" ? D'accord, ce n'est peut être pas tous les jours mais quand même... Tu ne vas pas nier qu'il n'est pas là, avec moi sur cette île !
Echo : Sur... Cette île...
Calypso : Justement, sur cette île, il n'y a rien. A part toi et moi. 
Echo : Toi et moi...
Calypso : On est coincée !

Calypso se retourne, regarde le ciel et crie. 

Calypso : Mais je m'en fiche ! Tu comprends déesse ? Je n'ai que faire de cette malédiction, je n'attends plus qu'on me dise "je t'aime Calypso" !
Echo : Je t'aime... Calypso...

La nymphe semble choquée mais ne bouge pas. 

Calypso : Viens-tu de répéter mes mots Echo...?

Echo s'avance mais reste toujours derrière.  

Calypso : Tu aimes Echo, je le sais... Tu me l'as dit. Mais... Il n'est pas ici. C'est ça ? Silence Pourquoi ne dis-tu rien cette fois ? Silence Echo ? 

Echo pose sa main sur l'épaule de Calypso. 

Calypso : Ne prends pas mes mots pour ceux qu'ils ne sont pas : c'est juste un test. Je t'aime. 
Echo au bord des larmes : Je t'aime...

Calypso repousse Echo et cours jusqu'à l'eau, suivie par l'autre nymphe. 

Scène 9 : 

Calypso est au bord de l'eau, Echo s'approche doucement. 

Calypso : Tu n'as pas le droit. Tu n'as pas le droit de m'aimer. Je ne t'aime pas, moi. Et je ne t'aimerai jamais. Tu entends ? JAMAIS ! Jamais ! Soupir Jamais. Tu n'es pas ce que je veux. Et tu ne le sera jamais. 

Un silence s'installe entre les filles, Echo est choquée, Calypso reste de marbre. 

Calypso : Tu n'es rien pour moi. 

Un bateau arrive, sans personne dessus. 

Calypso : Quoi...? C'est impossible... Il n'y a personne, je... Je ne suis pas...

Echo sourit, s'approche et lui prend la main. Elles se regardent, montent dans le bateau et s'en vont. 

FIN

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: Mes réécritures ~ Dim 30 Avr 2017 - 14:12

Voici une notice de dictionnaire mythologique, écrite par mes soins (sans blague ?) sur le personnage virgilien d'Achéménide. Cet exercice nous a été demandé en classe, en cours de mythologie. Le but était d'expliquer qui est Achéménide comme un dictionnaire l'expliquerait. Je n'ai pas vraiment suivi la consigne... mais ma prof a adoré !


Je m'appelle Achéménide. Je suis un personnage de la mythologie romaine car c'est de l'esprit de Virgile, poète latin, dont je suis né. Il m'a donné vie au livre III de son Enéide, à la fin du Ier siècle av. J.-C. et je continue à vivre dans Les Métamorphoses d'Ovide, au livre XIV quelques années plus tard.
Virgile me fait fils d'Adamastus dont le nom est un mélange de deux mots signifiant « terre » (« adama », en hébreu) et « champ » (αστυς, « astus » en grec ancien). Mon propre nom désigne un peuple d'Asie Mineure dont l'Empire s'étendait de Thrace jusqu'aux portes de ce pays que vous appelez désormais Pakistan. En sommes, nous pouvons dire que je suis... le fils de la terre des Achéménides... ! Plutôt drôle non, sachant que la mythique ville de Troie d'où vient mon sauveur Enée, se situe justement en territoire Achéménides ?  
Ce qui est sûr en tout cas, c'est que Virgile me présente comme un compagnon d'Ulysse, roi d'Ithaque donc, comme un grec. J'étais sur son vaisseau lors de notre retour d'Ilion, après la longue guerre qui opposa mon peuple aux Troyens. J'ai donc traversé ses épreuves avec lui et le reste de l'équipage mais mon voyage s'arrêta plus tôt que prévu. En effet, les Grecs m'ont abandonné en Sicile, la terre des cyclopes, épisode initialement inventé par Homère dans l'Odyssée, sept siècle auparavant.  
Nous pouvons néanmoins noter quelques différences entre les deux récits. En effet, si nous suivons la chronologie installée, je rencontre Enée trois mois après mon arrivée en Sicile. A cet instant, j'ai l'air d'un fantôme. Enée me décrit comme : « une figure étrange, d'une maigreur extrême ». Je supplie alors les troyens de m'emmener ou de me tuer – comme bon leur semblera – et ils choisissent de m'accepter dans leur troupe. Un Troyen sauve un Grec. Grâce à ce geste, je suis d'abord sauvé des griffes de Polyphème mais je sers aussi de prétexte au poète pour mettre en scène la vertu de la clementia (le pardon), vertu fondamentale dans l'Empire Romain, sous Auguste. Lors de mon passage chez Ovide, nous sommes environ au livre VI de l'Enéide. En effet, il est dit qu'Enée « sort du royaume des ombres », c'est-à-dire les enfers, passage se trouvant au livre VI de l'oeuvre de mon créateur. En sortant donc, nous rencontrons un nouveau personnage, conçu par Ovide. Celui-ci s'appelle Macaré et il était avec moi sur la flotte d'Ulysse ! Nous démarrons donc un échange dans lequel je raconte la façon dont j'ai survécu entre le moment où ils m'ont abandonné et celui où les Troyens m'ont recueilli. Par cette discussion, Ovide ferme son chapitre sur l'Enéide qui commence au livre XIII et ouvre celui des aventures de Macaré.

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: Mes réécritures ~ Ven 16 Juin 2017 - 17:36

Ce texte est une description d'oeuvre d'art (appelée "ekphrasis") dans laquelle j'essaye de rendre l'image ci-dessous... vivante.

PS : Si les noms sont en latins c'est uniquement parce que ce travail a été rendu dans le cadre d'un cours donné par une prof latiniste... vous savez bien que je suis la première à hurler de terreur lorsque quelqu'un ose utiliser des noms latins. u.u





Dans cette scène que l'on trouve au livre II des Métamorphoses d'Ovide, Jupiter, dieu de la foudre et roi des dieux séduit Callisto (dont le nom signifie "la plus belle" en grec), compagne chasseresse de Diane, fille de Jupiter, déesse de la chasse, des animaux, de la lune et surtout, déesse éternellement vierge. Les chasseresses, au même titre que leur reine, ont fait vœu de chasteté et ne peuvent laisser d'hommes les approcher, c'est pourquoi Jupiter à recours à ce stratagème. Callisto se laisse donc aller aux caresses de ce qu'elle croit être Diane et fini par tomber enceinte. Elle porte un fils qu'elle appellera Arcas. Lorsque la véritable Diane découvre la grossesse de sa compagne, elle la transforme en ourse. Dans la version d'Ovide, Diane prend le jeune Arcas sous son aile et le forme à devenir le meilleur des chasseurs. Alors qu'il est en chasse, il rencontre l'ourse qui était auparavant sa mère et la tue d'une flèche. Jupiter apprend la nouvelle et décide d'envoyer l'âme de son ancienne amante dans les cieux : nous pouvons depuis observer la constellation de la Grande Ourse. Cette représentation des deux "femmes" enlacées est sûrement inspirée d'une gravure de Tempesta sur laquelle on voit Jupiter-Diane (reconnaissable au croissant de lune sur sa coiffe) prendre Callisto dans ses bras.

Quelle joie pour Callisto ! Parmi toutes les nymphes qui suivent et vénèrent Diane, c'est elle qu'elle a choisi pour passer un moment seules, ensembles.  La pauvre nymphe est loin de se douter de l'horrible réalité... L'endroit est désert, seul le bruissement des feuilles vient troubler le calme paisible qui les enveloppe comme Diane l'enveloppe de ses bras. En baissant les yeux, Callisto voit ses poils s'hérisser au contact du vent sur sa peau blanche et lorsque son regard se lève sur Diane, elle voit le tissu de son voile de vestale flotter au gré du vent. Dans cette nature calme et intime, Callisto sent son cœur battre. Elle écoute les éloges que formule sa déesse à son égard. Si son bras est tendu, c'est parce qu'elle lui explique à quel point elle est fascinée par la façon dont elle tient son arc, la présence, la prestance qui se dégage d'elle lorsqu'elle tire. Callisto sent son cœur battre. Diane caresse sa taille du bout du doigt alors qu'elle lui souffle un énième compliment. "Ton existence m'est précieuse, Callisto..." Leurs sourires se répondent, se complètent. Callisto sent son cœur battre. D'ailleurs, seul son cœur bouge, de tout son corps. La nymphe est figée sous les paroles de la déesse, elle aimerait esquisser un mouvement... leurs corps sont si proches... leurs lèvres se frôlent presque... si seulement elle pouvait bouger... se libérer de cette force qui l'empêche d'accéder à ce qu'elle désire... patience petite nymphe... tu vas bientôt l'obtenir... regarde ton ventre, regarde tes vêtements, ne présagent-ils pas un heureux événement ?
Elle porte bien son nom cette nymphe... Jupiter avait tenté maintes et maintes fois de l'approcher mais en vain, elle restait de marbre, comme la beauté qu'aurait façonné un grand artiste selon son idéal. C'est pour cela qu'il avait eu l'idée de prendre l'apparence de sa fille. Elle peut approcher ses compagnes ! Elle peut coller son corps contre le sien comme il le fait à ce moment là, l'enlacer comme il le fait, approcher son visage au plus près, comme il le fait. Jupiter observe la nymphe, perdue dans la contemplation des yeux féminins qu'il lui montre. Il pense à la prochaine scène, le prochain tableau... il n'attend lui aussi qu'une chose car ce contact entre ses mains et le ventre de la nymphe ne lui suffit pas. Si seulement il pouvait remonter ses mains, juste quelques centimètres au dessus... mais non, pas encore, c'est trop tôt. Il doit d'abord lui parler. Oui, c'est cela : l'amadouer, l'avoir à la parole, à coup de compliments et de "Ton existence m'est précieuse, Callisto..." alors seulement il pourra remonter ses mains sur le corps innocemment aguicheur de la jolie nymphe... Il a choisit le décors parfait. Les bois les entourent, il n'y a rien à l'horizon si ce n'est le soleil peignant des ombres roses et bleu zinzolin sur les montagnes, en fond de toile. Ils n'entendent rien d'autre que la voix feutrée de Diane émanant de la bouche de son père déguisé, le souffle calme du vent qui fait plier les herbes, répondant à celui de Callisto, plus pressé, lourd d'envie.
Dans la prochaine scène, les deux femmes s'approcheront encore plus, Callisto aura son baiser, son cœur battra plus vite, plus fort, on l'entendra par dessus le bruit du vent, il remplacera les mots du dieu, alors seulement, Jupiter pourra avoir ce qu'il attend. Enivrée par leur baiser, Callisto ne remarquera rien du subterfuge utilisé. Elle s'unira à lui, pensant s'unir à la déesse, leurs corps danseront dans cette nature calme, à l'abris des regards indiscrets. Ils se cacheront derrière la butte sur laquelle ils sont assis, entre les grandes herbes qui préserveront leur secret jusqu'à la dernière minute. La nature paraîtra encore plus calme, il n'y aura plus que cette butte, les arbres autour, les montagnes au loin. Le soleil se couchera, ne voulant pas être témoin de pareil crime. La seule chose qui troublera le paysage sera l'innocente joie de Callisto, mêlée à celle lubrique de Jupiter qui, ensembles, finiront par tuer la plus belle des nymphes.

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: Mes réécritures ~ Ven 16 Juin 2017 - 17:56

Amours interdites chez les Chasseresses



Voici une seconde petite pièce de théâtre sur le thème de l'amour (merci Captain Obvious) et avant que vous ne me sautiez tous à la gorge avec vos avis sur Morphémis (parce que vous aurez deviné que si j'invente une histoire d'amour avec une chasseresse, il n'y aura pas 36 solutions concernant l'identité de son amant...) sachez que pour une fois je respecte la mythologie et Artémis reste sage... Smile Angel

C'est une réécriture de jeunesse, elle est aussi disponible sur le site : http://lillelecturejeunesse.fr/



L'aveu de Morphée

Chloé est au centre de la scène, elle taille des flèches dans des branches qu'elle a entassées à côté d'elle. Morphée entre, on le reconnaît à ses larges ailes de papillon. Il s'approche, tente de parler puis recule. Le jeu dure un certain temps puis il va s'asseoir à côté de Chloé.

MORPHEE - Salut Chloé.
CHLOE - lève la tête, sourit puis reprend son travail.
MORPHEE - Hum... je peux te parler ?
CHLOE - hoche la tête.
MORPHEE - Voilà je... je sais que tu vas sûrement me repousser mais... je t'aime. Voilà. Tu es forte, douée, drôle, intelligente... tu n'es pas une fille comme les autres ! De plus et d'un point de vue purement objectif, tes rêves sont beaucoup plus intéressants que ceux des autres ! sourit légèrement. Je ne sais pas si tu t'en rends compte mais tu rêves souvent de moi et de notre relation... on est proche tu ne trouves pas ? silence. Moi, je trouve... nouveau silence. Voilà... tu... n'as rien à dire ?

un temps.

CHLOE - lève la tête vers lui. Pardon ? Excuses-moi, je n'ai pas écouté.
MORPHEE - Je disais que je... je...

Il soupire, se lève et va chercher une fleur de pavot pour endormir Chloé. Derrière eux, un écran se baisse et passe un film qui est le rêve de la chasseresse.

MORPHEE - Désolé de t'avoir endormie, je n'arriverai pas à te le redire sans avoir peur de ton refus et je suis toujours beaucoup plus à l'aise en rêve que dans le monde réel.
CHLOE - rit légèrement. Est-ce donc si important ?
MORPHEE - hoche la tête.
CHLOE - Bien, alors je t'écoute. Et dans ce cas c'est à moi de te demander pardon, tu n'aurais pas eu à te répéter si je t'avais écouté...!
MORPHEE - entrouvre la bouche puis la referme aussitôt.
CHLOE - moqueuse. Tu as perdu ta langue ?
MORPHEE - boudeur. Non, ça arrive... Je... je suis amoureux de toi, Chloé.
CHLOE - éclate de rire. Excellent ! Et en vrai ? silence. Oh. Je vois. 

Le film s'arrête car elle se réveille. Elle se lève d'un bond et s'éloigne de Morphée.

CHLOE - Par Artémis, Morphée ! Tu ne peux pas être amoureux de moi ! Tu sais bien que je vais devoir refuser !
MORPHEE - Ca ne veut pas dire que tu veux refuser...
CHLOE - Heu... Si ! Si ! Je veux refuser et je refuse ! Jamais je ne serai amoureuse, tu entends ? Oublies-moi Morphée, tes sentiments ne te mèneront nulle part !


Chloé succombe

Chloé est seule sur scène, elle fait les cent pas en marmonnant des choses incompréhensibles puis s'arrête face public, s'assoit et laisse un long silence.

CHLOE - Il m'aime. elle a un rire nerveux. Il est drôle. Il m'aime. Il doit me faire une blague ! Oui, c'est ça, une blague, je ne vois pas d'autres solutions ! Comment pourrait-il m'aimer, moi ? Il sait que je n'ai pas le droit de l'aimer en retour ! Et puis quand bien même, de toute façon je ne suis pas amoureuse. Même si je m'entends bien avec lui... il me fait rire, on peut passer des après-midis entières à discuter et il essaye même d'apprendre le tir à l'arc pour partir chasser avec moi, bien qu'il ne soit pas très doué... elle se lève et reprend sa marche. Je dois lui faire comprendre que je ne veux pas. Mais est-ce que c'est le cas ? Je veux dire, est-ce que c'est réellement le cas ? Oui, bien sûr. Je... je ne peux pas faire autrement... mais il faut avouer que si je n'étais pas au service d'Artémis... non. Je n'ai pas le droit d'y penser. Morphée entre. Je n'ai pas le droit d'en être amoureuse. Je n'ai pas le droit de l'avouer... même si j'aimerais...
MORPHEE - s'avance vers elle en souriant. Tu aimerais l'avouer ? Chloé sursaute. Cela veut dire que tu veux l'avouer ! Tu m'aimes donc en retour ?
CHLOE - Depuis quand est-ce que tu m'espionnes, toi ?
MORPHEE - Depuis assez longtemps pour comprendre que tu m'aimes !
CHLOE - Non, je n'ai pas dit ça ! J'ai dit que...
MORPHEE - s'approche. Allez Chloé... à moi tu peux me le dire ! Je n'irai rien raconter à Artémis...
CHLOE - Pourquoi moi...?
MORPHEE - Je te l'ai déjà dit... mais tu ne m'écoutais pas. Tu... je t'aime, c'est tout !

Silence.

CHLOE - C'est tout ?
MORPHEE - Tu as besoin de plus ?
CHLOE - recule un peu. Je... Non, mais je... ah ! Je n'ai pas le droit Morphée !
MORPHEE - la prend dans ses bras. Tais-toi, je te le donnes ce droit.

Noir.


Artémis découvre : Chloé est en danger !

Chloé et Morphée sont assis dans un coin de la scène, ils reviennent visiblement d'une chasse puisqu'ils ont leurs arcs à côté d'eux. La tête de Chloé est posée sur l'épaule de Morphée, il a son bras autour d'elle. Une chasseresse rousse en chiton (robe courte grecque) et sandales de cuir apparaît, un arc à la main, coiffée d'un diadème représentant la Lune. Elle s'approche du couple et s'arrête.

ARTEMIS  - Chloé !
CHLOE - se lève, s'éloignant de Morphée. Déesse Artémis, ce n'est pas ce que tu crois ! Il... il... enfin je...
ARTEMIS - Jamais je n'aurais pensé cela de toi ! Tu es ma meilleure recrue, je pouvais me méfier de toutes mais certainement pas de toi ! Depuis combien de temps dure cette affreuse affaire ?
MORPHEE - Seulement depuis...
ARTEMIS - Toi, tu sors. Il s'exécute rapidement. Comment peux-tu me faire une chose pareille ? Comment peux-tu céder à cet infâme sentiment ? Qu'y a-t-il de compliqué dans le fait refuser l'amour ? ricane. Enfin qu'y a-t-il d'attirant chez lui surtout...? Il n'a même pas de culte ! Et même s'il en avait un. C'est une trahison, Chloé. La pire que tu puisses me faire et tu vas payer !
CHLOE - Je t'en supplie Artémis, ne fais pas ça ! Je... je suis désolée, d'accord ? Je... j'ai été faible, je le sais mais...
ARTEMIS - Tais-toi ! Oui, tu as été faible et cette faiblesse est impardonnable ! Tu connais les règles Chloé, je vous garde à mes côtés aussi longtemps que vous refusez les pouvoirs d'Aphrodite et d'Eros !
CHLOE - Je te promets que j'ai essayé de lutter ! J'ai essayé...
ARTEMIS - Tu as essayé, oui, mais le problème est là : tu n'as fait qu'essayer ! Tu me déçois, Chloé.
CHLOE - Enfin, Artém...
ARTEMIS - Je ne veux plus t'entendre. Hors de ma vue maintenant... que je puisse préparer le châtiment qui te revient...

Chloé hoche la tête et part en larme.


Morphée sauve Chloé

MORPHEE - Artémis ! Ecoute-moi ! Cela ne sert à rien de blâmer Chloé ! Elle n'y est pour rien dans cette histoire, c'est entièrement de ma faute et... et il ne s'est rien passé d'affreux ! Le chaste échange de nos vœux me suffit tu sais, je n'attenterai jamais à sa virginité.
ARTEMIS - Et alors ? L'amour chaste est déjà un trop grand danger ! Dois-je te rappeler le nombre d'amants qui sont morts à cause de leurs sentiments ? Que ce soit réciproque ou non, ce genre d'histoire finit toujours mal ! C'est dangereux ! C'est pour les protéger que j'interdis à mes Chasseresses d'aimer qui que ce soit ! L'amour est une faiblesse. L'amour détruit tout ce qu'il touche. Et il vous détruira tous les deux, vous aussi.
MORPHEE - Tu dramatises ! Il y a aussi des histoires qui se finissent bien ! Regarde par exemple heu... ou alors... non. Si ! Heu... peut-être... non plus. Si ! Ces amants qui...
ARTEMIS - Ne te tortures pas l'esprit, Morphée. Il n'y a aucun exemple valable.
MORPHEE - Et pourquoi ne pourrions-nous pas l'être, Chloé et moi ?
ARTEMIS - Parce qu'elle a fait un vœu en entrant dans mes rangs. Elle se doit de le respecter si elle veut rester en vie...
MORPHEE - Comment ça "rester en vie" ?
ARTEMIS - Je ne peux tolérer une telle conduite. Son crime a été découvert lorsqu'elle a accepté tes avances, elle doit payer pour celui-ci.
MORPHEE - Tu es cruelle... plus qu'Aphrodite !
ARTEMIS - Plus cruelle ? J'ai un code et des lois, tout le monde les connaît et je n'oblige personne à me suivre ! C'est elles qui ont choisit cette vie, elles doivent désormais en assumer les conséquences ! Me trahir ainsi ne peut conduire qu'à un funeste sort.

Morphée recule, choqué, Les deux personnages restent silencieux un moment, Artémis fusille Morphée, qui semble perdu, du regard.

MORPHEE - Passons un marché.
ARTEMIS - Un marché ?
MORPHEE - Oui, un marché. Tu laisses Chloé en vie et tu la gardes auprès de toi tout en me laissant la voir.
ARTEMIS - Et qu'est-ce que j'y gagne ?
MORPHEE - Tu ne perds pas ta meilleure recrue. Réfléchis Artémis... est-ce qu'une telle "faute" il mime les guillemets. mérite que tu perdes plus en la punissant ? Silence. Tu vois ! En retour, je te promets de ne rien faire. Je me contenterai, comme je te l'ai déjà dit, de ses mots et de ses rêves... il n'y a pas de mal à rêver, si ?

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc
avatar
Localisation : Dans la forêt le plus souvent ou sur l'Olympe
Occupation : trouver un moyen de réduire cet idiot d'Oneros en poussière...
Humeur : exaspérée par Morphée...
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 65
Double compte : Magéia

MessageSujet: Re: Mes réécritures ~ Dim 8 Oct 2017 - 15:41

Deux petits textes mettant à l'honneur des femmes abandonnées par ceux qu'on appelle "des héros"... je tiens à dire que j'ai écrit le premier parce que je m'ennuyais en cours donc bon, ne vous étonnez pas si ce n'est pas du grand art...!


Calypso (oui, oui, encore elle)

Toujours le même schéma.
Un héros arrive, il est beau, il est brave, il m'attire...
Ses yeux perçants me font fondre, son sourire charmeur me tue,
Je tente de résister mais tout en lui me fait vibrer et chavirer.
Finalement, par je ne sais quelle chance, je ne sais quelle clémence divine,
Il s'offre à moi.
Alors je m'offre à lui.
Mais plus nous nous rapprochons, plus je sombre, plus il a l'air de sombrer,
Plus nous nous approchons de la fin.
Car je sais qu'autre part, une autre l'attend.
Une autre femme, un autre corps,
Qui ne vit que pour le sien.
Je sais que dans quelques temps, cette courte dégustation du bonheur prendra fin.
Alors j'embrasse tout le temps qu'il me reste avant qu'il ne me quitte,
Tout le temps qu'il me reste avant qu'il ne reprenne ses esprits,
Tout le temps qu'il me reste avant qu'il ne la rejoigne.
Je profite de ses caresses, de ses baisers,
De son souffle contre ma peau et ses mots enchanteurs susurrés à mon oreille
Je profite avant qu'il ne parte.
Je profite avant qu'il ne me laisse seule...
Encore.


Médée

Le jour de mort était arrivé... Médée regardait ses enfants partir avec un sourire triste au visage. Elle savait que ce qu'elle leur demandait de faire était affreux mais elle n'en pouvait plus. Savoir que Jason, le héros qu'elle aimait tant, allait en épouser une autre... cette fade princesse de Corinthe... cette... Créuse... l'avait fait atteindre un point de non retour. Sans même réfléchir un seul instant à ce qu'elle faisait, elle avait laissé la rage contrôler ses mains lorsqu'elle tissait une tunique qu'elle offrirait en cadeau pour le nouvel hymen. Elle avait laissé le désespoir plonger le tissu dans le poison et elle avait laissé la souffrance dicter à ses fils d'apporter le vêtement criminel jusque dans le palais de Créon. En imaginant la scène, une larme de soulagement roula sur sa joue. Elle aurait aimé voir la future épouse brûler, elle aurait aimé voir sa vengeance accomplie mais à l'idée de se retrouver dans la ville d'Aphrodite le matin de ce mariage la tuait encore plus que les flammes autour du corps de sa rivale.

_________________





Love is sensation, love is pleasure, love is pure, but
I don't need love
I am strong and independent, I don't need a man in my life.

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t620-quand-l-astre-lunaire-desc

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mes réécritures ~

Revenir en haut Aller en bas

Mes réécritures ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris
» Event 6 : écriture et dessin !
» Écritures (et lectures !) diverses et variées...
» Les Tengwar : écritures elfiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Administration :: Taverne :: Galeries-