Partagez| .

Immortels dans nos souvenirs [feat Eleanora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : Dans tes rêves
Occupation : Embêter Artémis
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 99
Crédits graphiques : vtas sur Deviantart
Double compte : Icare/Ata

MessageSujet: Immortels dans nos souvenirs [feat Eleanora] Ven 10 Mar 2017 - 17:46

La nuit enveloppait de son manteau étoilé les contrée de Grèce, amenant avec elle son calme légendaire. Alors que tous envisageaient de gagner leur couche réspective, dieux y compris, un millier d'êtres divins s'éveillaient pour accomplir leur tâche quotidienne. Je faisais parti de ceux-là, peinant à m'extraire des bras du sommeil et de cet univers que je créais irrémédiablement lorsque je fermais les yeux. Mes rêves constituaient un immense terrain de jeu que j'avais amélioré au fil des siècles. J'avais créé un monde si grand que dix vies n'auraient pas suffi à en faire le tour et lorsqu'il me fallait rejoindre le rêve d'un autre, il me suffisait de reconstituer une des régions de mon monde pour que je m'y sente chez moi.

Sortant des Enfers -le meilleur endroit à mon sens pour piquer un somme- je pris le temps d'observer les alentours. Aucune tâche ne m'était assignée cette nuit et j'avais donc la possibilité de choisir les quelques chanceux qui auraient l'occasion de faire de magnifiques rêves cette nuit. Parce qu'il fallait avouer que veiller sur les nuits des puissants de ce monde représentait une tâche bien répétitive par rapport à mes autres frères qui étaient libres de choisir leurs cibles. Et si s'occuper des rêves des rois et des reines était un rôle honorifique, il devenait vite lassant lorsqu'on l'avait exercé durant des siècles. Alors, de temps à autres, je me permettais de varier mes choix et cette nuit-la, il se porta sur une jeune femme répondant au doux nom d'Éleanora. La mortelle se trouvait en forêt, sur le bord du chemin, seule. Ne savait-elle pas qu'il était dangereux pour des voyageurs solitaires de camper dans les bois ? Les dangers ne manquaient pourtant pas : entre les bêtes sauvages et les brigands, ce n'étaient pas les occasions qui manquaient de se faire tuer. Vous pouviez toujours compter sur mon collègue Hermès pour vous protéger mais à votre place, je ne m'y fierais pas.
Je connaissais la mortelle, bien entendu, mais du vue uniquement, ne m'étant jamais réellement intéressé à son cas. Orpheline, condamnée à quitter son foyer natal sans savoir où ses pas la mèneraient, la vie ne semblait pas lui avoir sourit. Faisons en sorte qu'elle en ait une belle dans ses rêves.

Sans révéler ma présence, je m'approchai d'elle en volant silencieusement. Mon aura fit le reste du travail et bientôt, elle commença à bailler, se frotter les yeux pour éviter que ses paupières ne se ferment, lutter en vain contre ce sommeil divin qui l'assaillait. Mais comment résister à une telle envie ? La mortelle finit par s'endormir et déjà des rêves prenaient forme dans son esprit. Il ne me fallut qu'un instant pour m'y insérer et observer ce que son subconscient s'acharnait à construire : une maison au milieu de la campagne, le ciel bleu et les feuilles d'un vert  propre aux derniers jours d'un hiver que l'on ne regrettera pas. Rien ne semblait perturber le calme de la maisonée, comme figée dans le temps, reflets de souvenirs édulcorés et vierges de toute trace de malheur. Comment la situation avait-elle pu dégénérer à ce point ? Que s'était-il donc passé pour réduire en miettes cette vision de bonheur et de sérénité ?
La rêveuse se trouvait là, plus loin, emportée par les éfluves de ce rêve malheureusement trop beau pour être vrai. Je m'approchai, revêtant l'apparence de son frère ayant rejoint de son propre gré le royaume d'Hadès. Je ne voulais aucunement lui rappeler de mauvais souvenirs mais plutôt lui remémorer ces bons moments qu'elle avait passés avec sa famille tout en tâchant d'en apprendre plus sur le triste sort de ses proches.
Autour de moi, le décor s'embellissait encore alors que divers éléments laissaient entrevoir la valeur onirique du lieu.

- Eleanora ?

Quand elle se retourna vers moi, elle vit son frère lui souriant, visiblement ravi de la retrouver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t626-dans-mes-bras

Immortels dans nos souvenirs [feat Eleanora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]
» Retourner à ses racines pour mieux replanter la graine de l'avenir [PV : les marines qui le souhaitent]
» Qu'est-ce qu'tu fais dans la vie ? feat. Neko
» Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Les limbes :: RP Onirique (Rêves)-