N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Ven 7 Oct 2016 - 18:53

Je suis parvenu à quitter mon île maudite et avoir vécu une longue traversée sur la mer. Pour y arriver, je m’étais cacher dans un navire qui me transporter sans le savoir, du moins pendant les premiers. Mais quand ma présence fut découverte, de rage, je me mis à massacrer tout l’équipage. Tous y passèrent, des hommes armés qui protégeaient le navire au marin. Cela eut pour conséquence de me laisser dévier sur ce cercueil flottant, ayant pour me nourrir, les cadavres de l’équipage. À la fin, des vents violents poussèrent le bateau contre les côtes de la Grèce où je fis naufrage. Je survécus sans grand mal, et comprenant où j’étais, j’en profitais pour commencer mon grand carnage.

Pour l’instant, j’évitais les lieux très peuplés comme les cités ou forteresse. Je me concentrais uniquement sur les routes au début. Je m’attaquais aux voyageurs et aux vagabonds qui passaient près de moi. Mon aspect effrayant les terrorisait à tel point qu’ils n’osaient se battre. Je les mis en pièces, puis j’emportais avec moi leur cadavre dans mon repère, qui changeait fréquemment. Il pouvait s’agir de grotte, de clairière, de ruines… Un peu n’importe quoi. Chaque victime dévorée me faisait gagner en force. Pour assurer ma survie, je ne restais jamais au même endroit. Je devais bouger fréquemment, pour me trouver un endroit un peu isolé pour m’abriter. Je faisais cela pendant des jours et des jours, jusqu’à un moment, je me sentais assez puissant pour m’attaquer à un niveau supérieur.

Astérion – Bien bon de s’attaquer à une ou deux proies par semaine. Je veux m’attaquer à un village !

Pour cela, ce n’était pas difficile. Des villages, on pouvait en trouver partout autour de nous. Comme les champignons, il n’y avait qu’à se baisser pour en ramasser. Je fis rapidement mon choix sur un village un peu isolé, bien petit, qui ne semblait offrir aucune défense.

Astérion – Il fera l’affaire.

Me mettant à grogner, je me préparais à me lancer à l’attaque. Ce sera un vrai massacre et le début de la destruction que je prévoyais de déclencher. Je n’éprouverais aucun remords pour eux. Au contraire, je n’avais que de la haine envers ce monde qui me détestait à cause de mon physique, à cause de la faute d’un roi cupide qui ma enfermer dans une prison cauchemardesque. Ce monde m’avait rejeté ! Il avait peur de moi et ne désirait que ma mort. Pourquoi devrais-je en avoir pitié alors ? Tous ceux qui comptaient pour moi ont disparu. Ce monde m’avait tout pris, alors je lui prendrais tout également.

Le soleil se couchait, la visibilité baissera en même temps. Pour les humains, cela leur posera problème, mais pour moi, qui suis habitué, ce sera un avantage. Le massacre n’en saura que plus atroce, les humains ne verront pas venir leurs morts et la peur sera donc renforcer. Cette idée me plaisait beaucoup. J’allais attendre encore un peu pour me lancer. Mais, une odeur vint à mes naseaux. Quelqu’un était tout proche. Me retournant violemment, j’ordonnais à la présence de se montrer.

Astérion – Qui es-là ? Montre toi poltron !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Sam 8 Oct 2016 - 22:45

Enfin un village. Bon il fallait l’admettre, village était un bien grand mot pour l’amas de petites maisons qui s’étendait sous les yeux de la gorgone. Mais Staella était assez contente d’avoir trouvé un lieu où passer la nuit pour ne pas trop faire la fine bouche. D’accord, techniquement parlant, elle allait juste encore une fois terroriser les locaux et imposer sa présence pour la nuit, et vider leur garde-manger de toutes les réserves de miel ou sucre qu’ils avaient pu entreposer. Comme elle ne resterait sûrement pas plus d’une nuit avant de reprendre son chemin en quête d’un habitat digne d’elle, elle pourrait peut-être juste pétrifier les habitants pour dormir tranquille. Elle devait être plus conciliante quand elle s’installait à plus ou moins long terme.

La gorgone s’était remise en route quelques jours plus tôt, ayant eu vent que plusieurs détachements d’hoplites cherchaient une créature s’en prenant aux voyageurs. Elle avait bien entendu les rumeurs comme quoi les routes n’étaient plus sûres ces derniers temps. Certes, on risquait toujours de e faire agresser par des brigands ou un monstre itinérant comme elle, mais il semblait y avoir quelque chose d’autre rôdant dans la région depuis quelques semaines. Une créature qui tuait quiconque la croisait et mangeait les cadavres selon les dires des voyageurs. Dans tous les cas, cela gênait la gorgone qui préférait rester discrète. L’idée qu’un groupe de guerriers bien entraînés décident de lui régler son compte en même temps qu’ils cherchaient la créature qui pillait la région n’avait rien pour lui plaire.

Tout cela pour dire qu’elle avait dû encore une fois quitter l’agréable villa qu’elle avait monopolisée et cherchait maintenant une nouvelle demeure dans la région voisine. Le temps n’avait pas été particulièrement agréable ces derniers jours, trop pluvieux à son goût, la demoiselle était donc ravie d’avoir trouvé un toit pour la nuit.

Staella était toutefois restée prudente. Elle avait surveillé le hameau pendant près d’une heure d’un lieu éloigné pour s’assurer qu’elle n’aurait pas affaire à une résistance inattendue. Mais il semblait bien qu’il n’y aurait que quelques familles armées en tout et pour tout de leurs outils de fermier. Pas une menace ! Elle pouvait se battre, évidemment. D’ailleurs elle était vêtue d’une armure de cuir souple et confortable, idéale pour la route et avait un solide arc pour l’aider. Ainsi qu’une épée courte, mais elle était vraiment mauvaise dans sa manipulation, cela lui servirait juste à obliger un adversaire à parer ses assauts maladroit pour en profiter et le pétrifier. Sa chevelure était sa meilleure arme après tout. Mais même si elle était redoutable, elle tenait trop à sa précieuse vie pour la risquer dans des combats qui pouvaient être évités.

Quoi qu’il en soit, elle était prête à se mettre en route pour aller prévenir les habitants de la chance qu’ils avaient de l’héberger pour la nuit quand une odeur forte se fit sentir à ses narines. Restant cachée, elle put alors remarquer un énoormmmeee guerrier. Un minotaure. Impressionnant, dégageant une présence de force et de vitalité aisément perceptible. Dans le genre brutal qui vous fonce dedans si vous l’énervez. Ils se ressemblaient un peu. Enfin un tout petit peu. Elle était jolie, et lui assez moche selon ses critères, mais ils avaient tous deux un corps hybride, moitié humain moitié animal. C’était déjà un maigre lien…

Le minotaure sentit lui aussi sa présence, il s’était retourné vivement en lui ordonnant de se montrer. Staella hésita. Elle n’avait guère envie de se révéler, cependant il savait à peu près dans quelle direction elle se cachait et ne tenait pas à l’énerver. Surtout qu’elle n’arriverait certainement pas à filer discrètement. Et puis son caractère sulfureux n’avait pas apprécié la qualification de poltron. Toutefois elle ne comptait pas apparaître comme si elle répondait à son ordre. La vachette allait vite comprendre qui était au sommet de la chaîne alimentaire ici. En clair, elle devait révéler sa présence en le surprenant et lui faisant comprendre qu’il n’avait pas intérêt à l’agacer. Ils étaient deux à pouvoir se révéler redoutables si on les énervait. Profitant de la mobilité que lui offrait son corps de serpent, Staella laissant s’échapper un sourd sifflement de serpents avant de filer sur le côté dans les hautes herbes. Elle pensait bien que le minotaure allait se mettre en garde, la croyant toujours en face de lui, tandis qu’elle entamait un rapide arc de cercle pour se retrouver le colosse. Pas juste à côté, elle n’était pas stupide. Il se sentirait agressé, et elle n’avait aucun intérêt à faire cela, à part si elle souhaitait le serrer dans ses anneaux et le pétrifier, mais ce n’était pas son but. Elle resta donc prudemment à quelques pas, lui répondant d’un ton légèrement hautain, de sa voix sifflante.

« -Je sssuis ici mon gros. Tu regardes dans la mauvaise direction. »

Ramenant ses anneaux autour d’elle, Staella prit soin de demander à ses petits protégés de bien vouloir montrer le bout de leur tête à tour de rôle. Pas tous en même temps pour ne pas risquer de le pétrifier, mais suffisamment pour qu’il sache qu’il n’avait pas affaire à une vulgaire Lamia, mais bien à une des célèbres gorgones. En plus avec un peu de chance, s’il avait entendu parler de ses sœurs, il croirait qu’elle était elle aussi immortelle et qu’il ne pouvait rien contre elle. Elle n’allait pas se vanter d’avoir échangé son immortalité contre un joli visage après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Jeu 13 Oct 2016 - 10:36

Je sentais et entendais quelque chose non loin de moi. Je me montrais menaçant avec mes puissants coups de patte au sol et mon souffle à travers mes naseaux, il fallait que je montre que je n’avais pas peur et que je pouvais attaquer sans problème. Je l’entendais qui se déplacer, mais j’avais du mal à savoir où cette personne se cachait. Je supposais qu’elle était encore en face de moi. Je me préparais à charger dès que je la verrais. Son odeur était bizarre, bien différente de celle des humains, elle avait quelque chose de particulier. Ceci devrait me mettre en garde, car je devais faire face à quelque chose de bien différent.

Staella - Je sssuis ici mon gros. Tu regardes dans la mauvaise direction.

Retournant violement la tête sur le côté, je vis monter des hautes herbes des petites têtes de serpents. Ces créatures étaient les unes sur les autres et me crachèrent dessus. Quel genre de chose était-ce ? Je n’en avais jamais vu de ma vie. Je me mis donc à réfléchir aux histoires que ma mère me racontait. Elle m’enseignait le plus de choses possible dont des légendes et des récits épiques. Elle me parla d’un monstre terrorisant une ville, un serpent géant à plusieurs têtes. Ou bien, la mère des monstres, ou encore, ces trois sœurs maudites il y a des siècles qui devinrent des femmes-serpents et qui changeaient en pierre leur victime. Je ne me rappelais d’aucun nom de ces monstres. Mais ils pouvaient être aussi redoutables que moi, même plus. Pas grand-chose me revenait comme détails à leur sujet, mais j’espérais qu’il ne s’agissait pas l’une de ces sœurs. Sinon, je risquais d’en pâtir. Frappant violemment le sol avec mon sabot, je lui ordonnais de se dévoiler :

Astérion – Qui es-tu ?

Si elle se cachait, elle avait soit peur, ou bien elle était rusée, une chose qui m’était inconnu Elle devait sans doute préparer un mauvais tour Je pouvais bien dire « elle » car sa voix était féminine Ce qui pouvait appuyer l’idée de la sœur serpent Que disait mère ? Elles tuaient facilement grâce à quelque chose, mais je ne m’en souvenais plus.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Sam 15 Oct 2016 - 23:10

Alors qu’elle se montrait, Staella restait prudente. La vachette pouvait très bien lui sauter dessus à tout moment, et si elle faisait mine de la charger, la gorgone n’hésiterait pas une seconde avant de demander à ses petits protégés d’intervenir en se montrant tous en même temps. Heureusement, le minotaure ne semblait pas vouloir lui foncer dessus tout de suite. Et il parlait. Elle était presque étonnée que la créature soit assez intelligente pour articuler deux mots.

Maintenant qu’elle lui avait demandé de faire une légère apparition, la chevelure de la gorgone commençait à s’agiter. Ils n’aimaient pas plus que leur maîtresse l’idée que le colosse puisse les charger. Et loin de privilégier la diplomatie, ils commençaient à s’exciter avec une simple idée en tête : pétrifier la vachette et finir la soirée dans le confort relatif du village. Avant que toutes les têtes de ses petits protégés ne se mettent à pointer dans tous les sens et siffler à qui mieux mieux, la gorgone passa une main dans sa chevelure pour les caresser doucement et leur souffla d’un ton caressant, sans toutefois jamais quitter tout à fait le minotaure des yeux :

« -Caaalme mes trésssors. Maman va bien. »

Dès que sa chevelure eut retrouvé leur aspect de chevelure inoffensive, elle se retourna franchement vers la créature et bomba le torse. En y réfléchissant, quelle étaient les chances que deux grands monstres comme eux se croisent ? Presque nulles. C’était peut-être lui qui massacrait les habitants locaux ? Si c’était le cas, elle envisagerait sérieusement de lui régler son compte, elle avait dû quitter son logis à cause de lui. Mais tant qu’elle n’y était pas obligée ou fortement poussée, elle préférait encore éviter l’affrontement avec le colosse. Il était costaud, elle ne tenait pas à devoir le mitrailler de flèches pour tâcher de le vaincre s’il fermait les yeux et chargeait en aveugle. Dans un tel cas, un mauvais mouvement pourrait lui coûter cher, elle apprécierait donc qu’il reprenne son chemin et elle le sien sans avoir à s’affronter comme deux idiots.

« -Je sssuis Ssstaella. Gorgone, jolie demoiselle, terreur de villages, gourmet errante, choisis le qualificatif qui te paît. Et toi ? Tu as un nom ? »

Elle ne pouvait s’empêcher de sérieusement douter des capacités mentales du minotaure. Mais bon elle avait toujours eu du mal à considérer positivement les gros idiots portant d’énormes armures et préférant réfléchir avec leurs muscles plutôt qu’avec ce qui leur servait de cervelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Ven 21 Oct 2016 - 21:27

L’inconnue finissait par se montrer, et à ma plus grande surprise, elle ressemblait énormément à une humaine. Mis à part l’odeur bien singulière que la faible brise m’apportait jusqu’à mes naseaux, son apparence était bien celle d’une humaine. Longs cheveux sombres, visage plat avec deux petits yeux, un nez, une fine bouche, deux bras et deux jambes… Non, pas deux jambes, elle avait bien une longue queue de serpent. Quelle bien étrange créature. Si elle aurait été une humaine, je devrais me jeter sur elle pour la mettre en pièces et m’en faire mon futur festin. Mais elle était bien un monstre comme moi, à la nature incertaine dont je devais encore savoir ce qu'elle était.

Staella - -Je sssuis Ssstaella. Gorgone, jolie demoiselle, terreur de villages, gourmet errante, choisis le qualificatif qui te paît. Et toi ? Tu as un nom ?


Gorgone ? Oui… Cela me revenait petit à petit. Ce sont bien ces sœurs maudites au regard mortel que me racontait mère dans le passé. Mais, elle ne devrait pas avoir des cheveux en serpent ou quelque chose du genre ? J'avais bien vue sa queue réptilienne, et aussi à de petites têtes de serpents qui ont disparue comme par magie et dont je ne sentais pas do'eur pour eux. Je parle beaucoup de l’odeur, car pour moi, cela était un outil très précieux pour reconnaitre les choses et m’éviter pas mal de danger. Revenons à elle. Staella pouvait changer ses cheveux ? Une gorgone avait ce pouvoir ? Non, cela se saurait. Ah moins que ce ne soit un détail perdu dans les siècles de légendes. En tout cas, je savais à présent à quoi m’attendre, et me mis à baisser la tête pour éviter de croiser ses yeux. Elle m’avait demandé à son tour de décliner mon identité, je n’avais aucune raison de ne pas le faire.

Astérion – Astérion ! Fils de Pasiphaé ! Mais on m’appelle Minotaure !

Je laissais passer quelques instants pour laisser le temps à cette gorgone d’assimiler ce que je venais de dire. Je ne doutais pas de son intelligence, mais je voulais savoir si mon nom était tout aussi connu et craint que pouvait l’être une gorgone. Après tout, j’avais fait trembler aussi bien mon royaume natal que celui d’un rival. Sans compter le nombre de victimes tombé sous mes coups dès mon arrivé sur le continent. J’ai dû me faire déjà une certaine réputation.

Astérion – Que fais-tu ici gorgone ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mer 26 Oct 2016 - 21:07

Il la dévisageait… Grand bien lui fasse, elle commençait à avoir l’habitude maintenant. Après tout les splendides corps comme le sien ne courent pas les rues. Bon faut aimer les écailles mais elle est tellement adorable, n’importe tomberait sous le charme dès si on lui donne sa chance ! Si si… Pour sa part, elle se désintéressait déjà de la vachette. Un coup d’œil et on avait tout vu : beaucoup trop de poils, deux cornes et un air bestial… Il n’y avait guère que parce qu’il était un gros monstre dangereux comme elle qu’elle lui prêtait encore attention.

Il semblait quand même avoir entendu parler d’elle. Assez au moins pour prudemment baisser la tête et éviter de croiser son regard. Une telle attitude lui plaisait. Elle avait aussi entendu des rumeurs sur lui : le monstre du labyrinthe… La créature qui s’y repaissait des cadavres des malheureux qu’on envoyait s’y perdre. C’est vrai que comme bourreau on faisait difficilement plus effrayant. Les prisonniers qu’on lui envoyait devaient mourir de peur avant même qu’il ne les touche. Dans son cas, ils avaient plus souvent tendance à se changer en pierre. Chacun son style. Staella commençait par contre à être persuadée qu’il était le monstre qui terrorisait la région ces derniers temps. Le reliefs de ses repas avaient assez fait parler d’eux. Quelle idée de manger des humains, quand on pouvait les asservir pour qu’ils fassent toutes vos volontés et qu’ils vous préparent de succulents délices. Elle répondit donc d’un ton en apparence charmant, mais dont le parfum acide trahissait clairement qu’elle n’était guère réjouie de se retrouver face à lui :

« -Il ssse trouve qu’une créature inconnue pille la région ces derniers temps Et qu’à cause de l’attention qu’elle ssssuscite je risquais de me faire repérer par un groupe d’hoplites. Et comme j’ai peu envie de devoir pétrifier toute une compagnie, j’ai préféré aller voir ailleurs le temps que les choses ssse calment. »

Elle lui lança un regard soupçonneux, presque assassin. En elles se disputaient l’envie de le pétrifier purement et simplement pour éliminer la menace et justement calmer l’émoi que sa présence suscitait dans la région, et son habituelle attitude d’éviter les ennuis et les conflits, même si elle est en position de force. Mais puisqu’il ne semblait pas agressif, elle n’allait pas chercher la bagarre. Pas si il ne lui donnait pas une raison supplémentaire de le faire en tout cas.

« -Et toi ? »

Elle était la première arrivée à ce village, il était à elle attention ! Elle ne le laisserait pas la priver d’une bonne nuit de sommeil avec un toit au-dessus de la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Sam 29 Oct 2016 - 12:37

Staella - Il ssse trouve qu’une créature inconnue pille la région ces derniers temps. Et qu’à cause de l’attention qu’elle ssssuscite je risquais de me faire repérer par un groupe d’hoplites. Et comme j’ai peu envie de devoir pétrifier toute une compagnie, j’ai préféré aller voir ailleurs le temps que les choses ssse calment.

Je me doutais que mes exploits seraient vite contés dans la région. Un monstre qui voyageait de long en large, massacrant tous ceux qui se trouvaient devant lui devait faire beaucoup parler. Mais comme je ne laissais que très peu de survivants, voire pas du tout, il devait être difficile de savoir à quel genre de créature les humains devaient avoir à faire. Ils ont dû me décrire comme une chimère possédante des pouvoirs magiques. Tant mieux, moins ils savaient à quoi je ressemblais, plus grande sera leur peur, redoutant de me croiser. Et quand cela arrivera, ils ne s’y attendront pas. Par contre, je notais que son ton était tout sauf amical. Limite, elle m’accusait. La gorgone devait se douter que ce monstre dût être moi. Ce qui serait logique. Elle semblait bien intelligente et à dû faire une déduction aussi simple.

Staella - Et toi ?


Il était clair que je ne lui faisais pas plus peur que ça. Staella devait avoir une très grande confiance en ses capacités, tout comme moi. Bien que je n’eusse pas de pouvoirs particuliers, il me suffirait d’éviter son regard pour avoir le dessus. Mon corps étant très résistant, je pouvais encaisser de nombreux coups et m’en remettre facilement après. J’étais une véritable arme de guerre. Peut-être pas indestructible, mais pouvant causer d’immense ravage avant de succomber. Je resterais dans les mémoires et j’aurais accompli en partie ma vengeance ! Mais il me fallait encore plus ! Non ! Détruire me procurerait un immense plaisir, mais j’aimerais faire plus ! Voilà que je me perdais en penser, un moment d’égarement qui pourrait me donner à réfléchir. Revenant au moment présent, je permis à la gorgone d’avoir une réponse.

Astérion – Je suis en voyage ! Je viens d’une île et je découvre le continent pour la première fois. J’en profites pour visiter la région et récupérer quelques souvenirs comme de la nourriture locale.


Je voulais presque la provoquer. Comprenant que mes agissements nuisaient à ses projets, je ne cachais à peine mes actions. Elle avait deviné qui était le monstre qui terroriser la région de toute façon.

Astérion – Je ne comprends pas par contre une chose. Si tu as peur des hoplites, pourquoi n’as-tu pas envie de les changer en pierre ? Tous ceux qui te dérangent, tu peux les faires disparaitre sans problèmes. A moins d’être sur le chemin de la repentance.

Sur ce dernier point, j’avais des doutes. Je ne pouvais croire qu’une gorgone puisse désirait ne plus tuer quiconque, surtout avec un tel pouvoir. Des ennemis approchaient ? D’un regard, elle serait tranquille. Elle pouvait donc se débarrasser de toute une armée beaucoup plus facilement que moi. À moins qu’elle ne joue les protectrices contre une récompense. Non, je n’y croyais pas non plus. Ce serait même plus stupide que la repentance. Staella devait jouer à un autre jeu, elle avait d’autres ambitions et j’étais curieux de savoir quels autres désirs pouvait avoir un monstre, autre que détruire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Lun 31 Oct 2016 - 22:05

Il voyageait ! La belle excuse ! Il ne pouvait pas faire comme tout le monde et passer ses nuits dans une auberge ou à la belle étoile ? Non lui il fallait qu’en chemin il étripe de pauvres voyageurs qui n’avaient rien demandé parce qu’il s’ennuyait ou avait une fringale… En plus, entre un bout de viande humaine crue et une confiserie au miel, Staella avait vite fait son choix. La région avait plein de spécialités culinaires délicieuses ! Il n’avait aucun goût la vachette ! En tout cas son ton provoquant l’énervait. Elle entendait presque un sifflement sourd monter de sa gorge et devait se retenir pour que le bout de sa queue ne s’agite pas fébrilement, signe qu’elle était particulièrement agacée de cette rencontre.

Il avait beau être tout en muscles, il n’était pas complètement idiot non plus. Dommage, s’il avait eu l’intelligence d’un animal, elle aurait sûrement pu lui pardonner en mettant ses méfaits sur le compte de sa nature bestiale, mais cela voulait dire qu’il faisait tout cela par pur plaisir de goûter à la chair de ses victimes… Il mettait quand même le point sur une question intéressante. Pourquoi fuyait-elle ? Elle n’avait aucune envie d’admettre qu’un affrontement avec un groupe de guerriers entraînés serait dangereux pour elle, elle répliqua donc en balayant la question d’un geste de la main, répondant d’un air hautain et dédaigneux :

« -Je n’ai pas peur des hoplites. Je suis immortelle, ils ne peuvent rien contre moi. Mais si je pétrifie toute une phalange, les villages dans lesquels je m’installe vont être terrorisés, ils vont fuir plus loin et je n’aurai plus personne pour me servir. C’est plus facile de se contenter d’une pétrification par-ci par-là pour asseoir mon autorité sans terroriser tout le monde. Je peux alors vivre une vie de luxe discrète et me trouver un nouveau logis quand j’ai vidé les réserves de miel de la communauté ou je me suis installée. Je ne dois pas courir après les locaux, ils ne sont pas morts de peur dès que je pointe le bout de mon nez et au moins je ne vis pas une vie frugale de sauvage. »

Elle termina sa dernière phrase en le dévisageant avec insistance. Il n’était pas le seul à pouvoir provoquer quelqu’un. Elle avait d’ailleurs menti sans manifester la moindre hésitation, mais avoir le sang-froid –dans tous les sens du terme- faisait d’elle une dupeuse de génie. S’il connaissait un tant soit peu les sœurs gorgones de réputation, il devait savoir qu’elles étaient immortelles. En tout cas il savait déjà qu’elle pétrifiait les gens d’un simple regard, alors il devait savoir qu’elles étaient normalement invulnérables. Elle n’allait évidemment pas lui révéler que dans son cas, elle avait échangé son immortalité contre un joli visage et la capacité de transformer ses protégés en une chevelure d’apparence inoffensive.

Jetant un nouveau regard au minotaure, elle décida de changer d’approche. Si elle n’était pas sûre de pouvoir le convaincre de ne pas étriper tout le monde en jouant de la raison, elle allait parler à quelque chose que même un animal borné comme lui écoutait : son estomac.

« -Dis-moi mon gros, tu as déjà goûté à autre chose que de la viande crue ? Un délicieux gigot d’agneau cuit à point avec quelques fine herbes ? Ou un succulent roti de bœuf saignant ? C’est bien plus savoureux ! Si tu essayais une fois de changer tes habitudes alimentaires, tu ferais comme moi et t’imposerais en seigneur d’une communauté pour manger à l’œil tout ce qu’ils ont de meilleur plutôt que te contenter de cadavres.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Jeu 3 Nov 2016 - 10:37

Elle balaya l’air de sa main en me répondant comme une snob. La gorgone semblait prendre cela à la légère.

Staella - Je n’ai pas peur des hoplites. Je suis immortelle, ils ne peuvent rien contre moi.

J’avais un peu de mal à le croire, on aurait cru le contraire quand elle m’en avait parler. Pour ma part je n’avais pas peur d’affronter une armée humaine à moi seul malgré que je ne sois pas immortel.

Staella - Mais si je pétrifie toute une phalange, les villages dans lesquels je m’installe vont être terrorisés, ils vont fuir plus loin et je n’aurai plus personne pour me servir.


La servir ?

Staella - C’est plus facile de se contenter d’une pétrification par-ci par-là pour asseoir mon autorité sans terroriser tout le monde. Je peux alors vivre une vie de luxe discrète et me trouver un nouveau logis quand j’ai vidé les réserves de miel de la communauté ou je me suis installée. Je ne dois pas courir après les locaux, ils ne sont pas morts de peur dès que je pointe le bout de mon nez et au moins je ne vis pas une vie frugale de sauvage.

Et moi, je ne vis pas une vie de petite princesse pourrie gâtée. Je le sentais bien que l’on risquer de ne pas bien s’entendre, nous étions trop différend sur nos méthodes à rependre la terreur et profiter de la vie. Elle au moins, elle n’a pas vécu dans une prison dès sa naissance, non elle a connu une vie remplie de délices et de choses que je jugerais à présent futile. Mais je compris qu’elle désirait protéger ce village de moi. Un nouvel endroit où poser son royal arrière train et se faire servir sans avoir à bouger le petit doigt. Si j’anéantissais ce village, il lui faudrait encore ramper jusqu’à un autre endroit pour se trouver des esclaves. Pauvre petite princesse.

Gardant son air dédaigneux, Staella semblait vouloir me tenter une autre vie :

Staella - Dis-moi mon gros, tu as déjà goûté à autre chose que de la viande crue ? Un délicieux gigot d’agneau cuit à point avec quelques fine herbes ? Ou un succulent rôti de bœuf saignant ? C’est bien plus savoureux ! Si tu essayais une fois de changer tes habitudes alimentaires, tu ferais comme moi et t’imposerais en seigneur d’une communauté pour manger à l’œil tout ce qu’ils ont de meilleur plutôt que te contenter de cadavres.

Un rôti de bœuf saignant était quoi à ton avis ? Elle devrait s’écouter parler des fois. Mais ses paroles me rappelèrent des souvenirs de mon enfance. Je me souvenais des fruits que ma mère m’apportait dont ces fameuses pommes. Je me rappelais du plaisir que j’avais à en manger, mais plus du goût. Cela remontait à des années et on m’avait habitué à de la chair humaine. Si je reprenais une pomme, la trouverais-je encore délicieuse ? Ou bien en serais-je dégouté ? Ce sont ces petits plaisirs du passé qui menaçaient de devenir d’amers souvenirs à cause du poison d’une vie de misère. Mais vivre la vie de château, cela pouvait avoir du bon non ? Enfin, je ne serais pas aussi faignant que Staella, mais si l’on pouvait m’apporter des pommes, ce serait intéressant. Et puis, j’étais longtemps l’instrument d’un humain tyrannique. Une attraction pour des humains qui ne me voyait que comme une bête de foire que l’on exhiber pour se distraire. Inverser les choses serait une bonne vengeance.

Astérion – Le rôti de bœuf, c’est un cadavre comme les légumes et fruit couper. Mais que veux-tu me proposer gorgone ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Dim 6 Nov 2016 - 22:07

Hum... Parler d’un rôti de bœuf n’était peut-être pas une bonne idée. Cela pouvait-il s’apparenter à du cannibalisme dans son cas ?Il était quand même à moitié humain et mangeait des cadavres alors manger un de ses congénères bovins ne devrait pas trop le choquer, si ? Il semblait quand même un tant soit peu réceptif à sa proposition. Staella lui répondit donc, décidant d’être encore plus claire qu’elle ne l’était puisqu’il semblait avoir du mal à comprendre les sous-entendus.

« -Je te propose de me suivre, et de profiter de ce village à ma façon. Donc tu es gentil, tu n’étripes les locaux que s’ils se montrent agressifs et lorsqu’ils sont bien terrifiés, tu peux leur demander ce que tu veux. Des légumes ou des fruits si ça te chante. »

Tant qu’il lui laissait les réserves de miel, ils pouvaient encore se partager le village. Quant à la verdure, il pouvait bien tout prendre. Même si elle ne crachait pas sur des fruits de temps à autre. Ce qu’elle aimait c’était les choses sucrées et douces.

Décidant d’ignorer la vachette qui ne semblait plus aussi agressive, mais plutôt songeuse maintenant, Staella se mit en route vers le village. Il se faisait tard, alors elle allait proprement s’inviter pour le repas. Que le minotaure décide ce qu’il souhaitait faire, peu lui importait. Il pouvait aller voir ailleurs auquel cas elle l’oublierait vite. Ou il la suivait et elle tentait de l’initier aux plaisirs du despotisme. Ou enfin il décidait de continuer ses mauvaises habitudes et de tenter de s’attaquer au village, auquel cas elle serait obligée de choisir entre s’occuper de lui ou sacrifier le village. Elle n’était pas encore certaine du choix qu’elle ferait si cette situation survenait. Elle choisit la plus grande maison du petit hameau et toqua gentiment à la porte. Plaquant un grand sourire sur son visage, elle contempla avec un air hautain l’humain qui lui ouvrit la porte. Profitant de sa surprise et de son effroi devant son apparence, elle le repoussa sur le côté, laissant sa chevelure inspecter les lieux. C’était assez large pour qu’elle s’y repose confortablement, et il y avait de l’espace devant l’âtre pour qu’elle réchauffe ses pauvres écailles. Parfait !

Se retournant vivement vers son « hôte », en ayant heureusement demandé avant à ses petits protégés de reprendre leur apparence anodine, elle lui lança avec un sourire carnassier.

« -Bonjour ! Exxxcusez-moi de vous déranger si tard, mais j’aurais grandement besoin d’un toit pour la nuit. Et je suis sssûre que vous allez accepter de m’aider n’esst-ce pas ? Et j’ai faim aussi.  J’ai une incroyable envie de miel.»

Elle observait du coin des yeux le petit homme blêmir en l’entendant. Mais il se reprit assez rapidement. Sa maison était propre, et prospère. Il devait être un petit artisan, ou posséder pas mal de terres dans les environs, les maisons environnantes servant à loger les familles exploitant pour lui les terrains. En tout cas, il réagissait de façon pragmatique. Ayant compris qu’il ne risquait pas sa vie s’il obéissait et servait la gorgone, il tâchait maintenant de comprendre ce qu’elle voulait. Elle était comme un désastre naturel. Faute de pouvoir y faire face, les hommes comme lui serraient les dents et courbaient l’échine en attendant que l’orage passe.

Maintenant, il lui fallait savoir ce que Astérion allait faire ? La suivre et passer la porte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Lun 7 Nov 2016 - 11:17

Staella  - Je te propose de me suivre, et de profiter de ce village à ma façon. Donc tu es gentil, tu n’étripes les locaux que s’ils se montrent agressifs et lorsqu’ils sont bien terrifiés, tu peux leur demander ce que tu veux. Des légumes ou des fruits si ça te chante.
 
C’est ce que je me disais, mais je voulais en être sûr, une gorgone pouvait se montrer fourbe et avoir une langue de serpent haha ! Elle me laissa planter là, comme un arbre pour se diriger vers le village. Elle comptait s’en faire son nouveau repère et profiter de la nourriture proposée. La laissant se diriger vers ce repère d’humain, je restais plonger dans mes pensées. L’idée de dominer les autres par la peur n’était pas déplaisante. Ce ne serait que justice après tout. Mais un village humain ferait il l’affaire Jouer les tyrans surs un endroit aussi pauvre et peu peuplé ne m’attirait pas beaucoup. Je voyais déjà grand ! Je revoyais l’immense palais de Minos et ses villes autour qui reflétait la grandeur. J’y vivais alors je savais de quoi je parlais. Mais à l’époque, j’y étais enfermé comme prisonnier. Alors, je pensais que ce serait amusant d’y retourner un de ces jours, écraser Minos, le tuer et prendre sa place. Oui, je serais le nouveau roi de l’île et j’y ferais tous ceux que je voudrais.
 
Mais je me doutais qu’un tel projet ne se ferait pas aussi facilement. Il me faudra de l’entraînement, me perfectionner au combat et savoir maîtriser ma colère en ne tuant pas seulement ces mortels, mais en les réduisant en esclavage et en les maltraitant. Et finalement, ce village me sera utile, il servirait de début, d’entraînement si on préférait. Et, bien que cela puisse me dégoûtait, j’aurais besoin de l’aide de Staella. Elle savait s’y prendre et je pourrais m’inspirer d’elle pour savoir comment agir en bon roi tyrannique. Si je devais me débrouillais, je risquais de tout détruire avant de recevoir le moindre service. Je suivis donc les pas de la gorgone, enfin, le même chemin qu’elle pour rejoindre le village.
 
Arrivant au village, je vis que les habitants étaient paniqués. La gorgone a dû déjà s’installer et fait ses caprices. Les gens furent tétanisés et ce fut pire quand ils me virent.
 
Villageois – Un autre monstre ! Que les dieux nous aident !
 
Ils se mirent tous à pleurer et à chercher un endroit où se cacher. J’en attraper un par le coup et me mis à le soulever pour qu’il se retrouve à un mètre du sol. Ce bougre commençait déjà à manquer d’air et n’arrivait pas à se libérer malgré ses faibles coups. D’une voix rageuse, je me mis à lui cracher :
 
Astérion – Vas me chercher du vin ! Et tu seras encore en vie !
 
Je le libérais de ma prise et l’homme tomba au sol. Il était allongé et essayer de retrouver une respiration normale. Il toussait beaucoup, comme si la mort était là, ce qui n’était pas faux. Je lui lançais un regard de mépris et poursuivis mon chemin à travers ce coin paumé. Une villageoise tentait de protéger ses petits. À son tour, je lui hurlais de me dire où se cacher la femme serpent. Elle me montre fébrilement, entre deux plaintes la plus grande bâtisse. J’aurais dû m’en douter. Je la laissais donc, même si j’aurais bien voulu lui arracher la tête et m’en faire un repas. Mais je ne devrais pas faire ça de suite. Arrivant devant la porte en bois, je me mis à la pousser violemment, la faisant tomber à terre. Je gardais la tête basse pour éviter le regard de Staella et mis à grogner :
 
Astérion – Je veux bien voir comment tu fais !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mer 9 Nov 2016 - 22:21

Staella commençait sérieusement à penser qu’Astérion s’en était allé. Grand bien lui fasse, une nuit à la belle étoile ne devait pas le gêner. Il avait des poils et peut-être pas assez d’intelligence pour ressentir le froid. Avec son corps de reptile, pouvait détendre ses anneaux devant un bel âtre et réchauffer tout son corps devant les flammes était un plaisir fou ! Elle tendait quand même l’oreille, guettant un bruit de bagarre, des cris ou quelque chose qui trahirait que le minotaure semait le vacarme à l’extérieur. C’était difficile cependant. Son arrivée avait déjà été bien remarquée, les enfants avaient filé accompagnés de leur mère. Ils devaient s’être réfugiés dans une des maisons voisines, propageant la panique aux autres familles. Pendant ce temps, les hommes satisferaient l’appétit de sucreries de la gorgone et la serviraient. Parfaits esclaves. C’était en partie le plus amusant. Si elle était entrée en force en pétrifiant ou tuant les gens sur son passage, ils se seraient enfuis dans tous les sens, paniqués et se seraient réfugiés dans les collines avoisinantes. La laissant piller les lieux. Mais qu’elle soit arrivée en s’imposant en despote, sans les blesser cependant les laissait tremblants, mais en même temps trop intéressés par l’idée de ne pas abandonner leurs biens. Les humains étaient si amusants parfois.

Astérion finit par rentrer. Il n’avait pas de sang sur lui, et si son arrivée fit encore plus blêmir le chef de maison, il ne semblait pas avoir tué quelqu’un en arrivant. Bien il se montrait raisonnable ! Même s’il manquait toujours de la moindre notion de bonne manière. S’installant confortablement en s’accaparant un premier petit bol de miel qu’on venait de lui apporter, Staella y trempa les doigts et les porta à ses lèvres. Elle laissa s’échapper un long sifflement de plaisir, sa queue s’agitant fébrilement dans son dos comme pour manifester son contentement avant de répondre à la vachette.

« -Ce n’est pas compliqué. Tu viens, tu leurs fais comprendre que tu leur es sssupérieur et ne va pas les tuer, et tu ordonnes tout sssse que tu veux. Tu peux leur demander de ramper ou se prosterner si tu en as envie. Tu ssssembles déjà avoir compris l’essentiel… » termina-t’elle lorsqu’on apporta une amphore de vin au minotaure. Staella ne prêtait aucune attention aux locaux. Ils avaient déjà été effrayés par son arrivée, mais Astérion, avec son corps de colosse et sa force brute avait eu un bel effet. S’ils avaient jamais nourri la moindre velléité de se défendre, elle avait été soufflée dès qu’il avait passé la porte. Même si elle doutait qu’ils n’auraient jamais osé lui faire quelque chose ou tâché d’empoisonner son repas. Mais dans d’autres demeures plus prospères, les habitants avaient déjà essayé de telles choses. Dommage pour eux, Staella avait un sens du goût développé et les avait sévèrement punis.

« -En faisant comme ceci, tu t’imposes en seigneur de leur communauté. Tout ce qu’ils ont est à toi. Il te suffit de le réclamer ou de le prendre. » S’adressant à un jeune homme qui passait la tête par la porte, elle lui siffla rapidement : « Eh toi ! Apporte-nous les fruits que vous avez ssstockés pour l’hiver. Et ne me faites pas croire que vous n’avez pas plus de miel ! »

Avec un peu de pratique, il apprendrait peut-être même qu’il n’avait pas besoin de menacer les locaux. C’était efficace de leur annoncer qu’ils seraient tués s’ils ne s’exécutaient pas, mais afficher un air de bonhomie en façade en leur lançant un regard explicite était souvent bien plus efficient. Les humains avaient un don pour s’imaginer des horreurs à laquelle la gorgone n’aurait jamais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Ven 11 Nov 2016 - 13:32

Staella - Ce n’est pas compliqué. Tu viens, tu leurs fais comprendre que tu leur es sssupérieur et ne va pas les tuer, et tu ordonnes tout sssse que tu veux. Tu peux leur demander de ramper ou se prosterner si tu en as envie. Tu ssssembles déjà avoir compris l’essentiel…

A ce moment ci, on m’apportait une grande amphore remplit de vin. Je l’arrachais des mains du paysans qui manquais de tomber par terre, surprit de ma force. Je me mis à avaler d’une traite, goulument la boisson, laissant une partie couler le long de ma gueule et aller se rependre au sol. C’était bon et doux, j’aimais beaucoup cette boisson avec son gout fruité. En quelque seconde, j’eus finit l’amphore et la fracassa par terre, y répandant les morceaux un peu partout. D’après ce que me disait la gorgone, ce n’était pas bien compliqué. La preuve, je n’avais qu’à crier sur l’un d’eux pour avoir ce que je désirais. Voilà qui servirait de douce vengeance avec bien plus de bienfait.
 
Staella - En faisant comme ceci, tu t’imposes en seigneur de leur communauté. Tout ce qu’ils ont est à toi. Il te suffit de le réclamer ou de le prendre.
 
Une simple imposition d’autorité. Celui qui arrivait à se démarquer et à gueuler le plus fort devient un chef naturel, qu’il soit bon ou non. J’acquiesçais à tout cela, réfléchissant à quoi vais y mettre en pratique.
 
Staella - Eh toi ! Cria t-elle à un petit curieux. Apporte-nous les fruits que vous avez ssstockés pour l’hiver. Et ne me faites pas croire que vous n’avez pas plus de miel !
 
Des fruits ? Oui, de bons et juteux fruit, au jus doux et divin qui donnait une vision de l’Elysée à chaque bouché. Que j’aimerais pouvoir y gouter à nouveau. Si j’arrivais à apprécier encore cette nourriture, je pourrais en dévorer longtemps. Mais une idée bien sombre me traversa l’esprit. Si je me mettais à trop manger de fruit, ces humains verraient que je pourrais être moins terrible que j’en avais l’air. Le mieux serait que je mélange les pommes et les oranges avec de la chaires humaines parfois pour maintenir leur crainte. Une façon d’entrer tenir la crainte et l’obéissance souhaiter. En attendant que cet impudent revienne avec ces fruits, j’en profitais pour questionner un peu Staella.
 
Astérion – Cela marche aussi avec les grandes villes humaines ? Et ne manges-tu que de raisons et de miel ?
 
Bien que j’éprouvais de la révulsion concernant la gorgone, elle me permettait d’une certaine manière à atteindre mon objectif et me donner de meilleurs bases. De monstre prisonnier, je devais devenir monstre seigneur. Je ne désirais pas connaître les astuces politiques et savoir comment gérer un royaume ou aider un peuple pitoyable, je voulais vraiment jouer les tyrans. Mais pour l’heure, je devais encore apprendre un peu et voir si pour ce début, Staella serait d’accord de partager ce village perdu. Il me faudra peut-être une armure pour souligner mon côté dominateur. Mais avant, j’avais tout un projet qui se dessinait dans ma tête, des étapes à franchir pour y arriver.
 
Astérion – Aussi, tu ne détruis rien ? Même pas par plaisir ?
 
Oui, habitué à la destruction, je voulais savoir si ceci était d’actualité, car ce sera justement une Habitude, que j’aurais du mal à me passer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Lun 14 Nov 2016 - 22:10

Bien, on commençait à servir son compagnon. Cela l’occuperait un peu, Staella avait de bonnes raisons de penser qu’une fois le ventre plein et à moitié ivre il serait moins enclin à étriper les habitants du hameau. Même s’il risquait fort de se mettre à brailler… Il avait déjà tendance à crier à tout bout de champ. Astérion n’avait clairement aucune manière. Il buvait comme un pilier de taverne, laissant couler autant d’alcool le long de sa gueule qu’il n’en avalait et il fracassa l’amphore par terre dès qu’il l’eut vidée… Pitoyable. Mais bon ce n’était pas elle qui nettoyait, et mieux valait devoir ramasser des morceaux de vaisselle derrière eux que d’être bon pour un aller simple en Erèbe.

Mine de rien, l’idée de jouer les seigneurs de hameaux semblait peu à peu faire son chemin dans la tête de la vachette. Il lui posait en tout cas des questions qu’on pouvait qualifier de pertinentes. Même si elle n’était pas certaine que ce soit une bonne idée de le faire aller dans une grande ville. Il se retrouverait vite criblé de flèches et troué de toutes parts par tous les soldats à des lieues à la ronde.

« -Cela marche avec des villes humaines de grande taille, mais tu ferais mieux de te méfier. Plus les villes ssssont grandes, plus elles sssont sssusceptibles d’avoir une garnison importante. Mais en cherchant un peu tu peux facilement trouver des villages de bonne taille ne comptant que quelques sssoldats pour faire régner l’ordre. Dans un tel cas, il te suffit de leur régler leur compte en premier et de t’occuper ensuite du ssseigneur du lieu et tous les locaux ssseront à genoux devant toi. Et non, je ne mange pas que du raisin et du miel, mais c’est ce que je préfère. Alors dès que je peux en avoir je n’hésite pas à en profiter. »

Les choses sucrées c’était bon. Et ce qui était bon la rendait de bonne humeur ! Pas comme devoir jeuner plusieurs jours faute d’avoir quelque chose à se mettre sous la dent ! Son côté serpent lui permettait facilement de se priver de nourriture pendant des jours, mais Staella trouvait cela détestable. Elle appréciait bien trop se gaver de nourriture pour faire des diètes intensives.

« -Je n’ai pas l’habitude de détruire par pur plaisir, si cela ne m’apporte rien, je ne m’en donne pas la peine. Mais je n’hésite pas à réduire en poussière une de mes victimes tout juste pétrifiées si cela peut marquer les esprits et pousser les habitants à me donner le respect qui m’est dû. Et puis dans le long terme, je pourrais être amenée à repasser dans un village où j’ai déjà séjourné. Si je laisse les habitants survivre à ma visite, ils pourront se réapprovisionner entretemps et sauront la prochaine fois qu’en continuant à répondre à mes demandes je ne leur ferai rien. Pour ma part, je retiens les spécialités de chaque région et j’ai une liste des villages où la nourriture est délicieuse. Cela me permet de me faire un véritable tour culinaire quand l’envie m’en prend. »

Elle n’était à nouveau pas tout à fait honnête : quand elle était calme, elle n’était certes pas du genre à détruire ce qui lui tombait sous la main (seulement à dévorer toutes vos provisions), mais quand elle était de mauvaise humeur pour une quelconque raison, Staella avait l’habitude de véritablement fulminer. Elle tempêtait, jurait en serpent comme dans le langage des hommes et fracassait tout ce qui lui tombait sous la main. Gare à qui la surprenait dans un tel état de rage. Mais ce n’était pas courant. Après en période de mue, elle était aussi particulièrement agressive et prompte à des éclats de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Jeu 17 Nov 2016 - 11:55

Staella - Cela marche avec des villes humaines de grande taille, mais tu ferais mieux de te méfier. Plus les villes ssssont grandes, plus elles sssont sssusceptibles d’avoir une garnison importante. Mais en cherchant un peu tu peux facilement trouver des villages de bonne taille ne comptant que quelques sssoldats pour faire régner l’ordre. Dans un tel cas, il te suffit de leur régler leur compte en premier et de t’occuper ensuite du ssseigneur du lieu et tous les locaux ssseront à genoux devant toi. Et non, je ne mange pas que du raisin et du miel, mais c’est ce que je préfère. Alors dès que je peux en avoir je n’hésite pas à en profiter.

Raisonnement juste, mais au combien embarrassant. Cnossos était une gigantesque ville intégrée au Palais comptant une armée et une garde importante sans oublier leur flotte qui a mis à genoux sa rivale de toujours. Quand je m’étais enfui, ce fut la panique là-bas. J’ai pu venir à bout de la garde et de toute résistance sans problème, jusqu’à ce que je puisse m’enfuir de cette maudite île. Mais à présent, ils ont dû réussir à se remettre du chaos et regagner en force. Ils se laisseront moins surprendre et mon parcours jusqu’à Minos sera des plus risqué. Je n’avais pas peur d’affronter toute une armée, mais si je devais me faire rapidement tuer avant d’avoir pu poser la main sur le roi, cela ne valait pas la peine. Je devrais sans aucun doute me contenter de village plus ou moins imposant et me faire désigner comme roi. À moins de trouver un moyen pour devenir plus fort et plus redoutable. Plus résistant surtout. Si j’étais immortelle comme cette gorgone, j’aurais depuis longtemps réduit la Crète en cendre et soumis son peuple. Il me faudrait un bon plan.

Staella - Je n’ai pas l’habitude de détruire par pur plaisir, si cela ne m’apporte rien, je ne m’en donne pas la peine. Mais je n’hésite pas à réduire en poussière une de mes victimes tout juste pétrifiées si cela peut marquer les esprits et pousser les habitants à me donner le respect qui m’est dû. Et puis dans le long terme, je pourrais être amenée à repasser dans un village où j’ai déjà séjourné. Si je laisse les habitants survivre à ma visite, ils pourront se réapprovisionner entretemps et sauront la prochaine fois qu’en continuant à répondre à mes demandes je ne leur ferai rien. Pour ma part, je retiens les spécialités de chaque région et j’ai une liste des villages où la nourriture est délicieuse. Cela me permet de me faire un véritable tour culinaire quand l’envie m’en prend.


Je me demandais si elle ne s’ennuyait pas comme ça. Elle passait son temps à se poser et à manger comme une princesse gâtée. Elle ne se défoulait qu’à peine. Une destruction ou une mort de temps en temps, mais rien de plus. Elle manquait d’activité, et je serais prêt à imaginer qu’elle ne tarderait pas à devenir une gorgone bien enveloppée avec tout ce miel. Et qu’elle n’attirerait pas mal les abeilles. Ce serait amusant à voir.

Astérion – Tu dois avoir aussi l’œil sur ces misérables. L’un d’eux peut partir chercher de l’aide. Le mieux serait de bien les effrayer comme tu dis, mais éviter de trop les pousser dans la peur et la torture, sinon ce sera la rébellion. C’est marrant comment j’en viens à cette conclusion.

Ce n’était pas tout, mais j’en avais un peu marre déjà de rester planter là à ne rien faire. Mais quelqu’un entra, les membres tremblants, tenant un plat en bois recouvert de fruits de toutes sortes. Mes yeux se mirent à briller en voyant cette nourriture que je n’avais plus revue depuis une éternité. Je me mis à arracher le grand plateau des mains de l’humain en le poussant en sol. L’homme se cogna la tête parterre et se recroquevilla en pleure. Quelle mauviette. Il leur serait difficile de demander de l’aide finalement. Je me mis à dévorer les premières pommes que je vis. Leur goût me revint en mémoire dès que ma gueule se fut refermée sur ce délicat fruit. La saveur qui recouvrait mon palais et ce jus qui coulait aussi bien sûr mon menton que dans ma gorge. C’était un des fruits les moins salissants et c’était comme croqué dans la viande. J’en pris une autre, puis une troisième, je les avalais presque toute. Le goût ne me fut pas aussi repoussant que je le craignais, la chair humaine ne m’en avait pas dégoûté. C’est alors que je vis des coupelles remplies de quelque chose de pâteux de couleur jaune et l’odeur me rappela du miel. Le plat de la gorgone dont je me souvins de l’existence. Je n’allais pas piquer sa pitance. Je tendis le plateau vers Staella.

Astérion – Tiens, c’est pour toi ça.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mer 23 Nov 2016 - 22:16

Ahah ! Astérion semblait commencer à comprendre les nuances. Elle craignait qu’il ne doive apprendre à la dure, c’est-à-dire en recevant quelques blessures la leçon qu’il lui énonçait. Ne pas pousser trop loin car sinon les locaux se rebellaient. Finalement il y avait peut-être un cerveau sous cette tête bovine… Hochant vivement la tête, la gorgone opina :

« -Et tu as tout bon. Tu as bien saisi le concept on dirait… »

Elle allait en faire quelque chose finalement ! Parfait ! Et puis au moins elle mettrait fin ainsi aux tueries qu’il perpétrait. Cela limiterait l’attention qu’on lui portait aussi en conséquence. La gorgone s’amusa de l’entrain que son compagnon eut quand on leur apporta des fruits. Il était toujours brutal, sans aucune manière et violent. Prompt à des éclats de colère terrifiants pour de pauvres humains. Mais il semblait avoir ses péchés mignons lui aussi. Vu comment il engloutissait les pommes, il devait apprécier les fruits. Staella retint un sifflement de déplaisir et de menace quand il sembla s’intéresser aux coupelles de miel. Elle refusait de lui montrer le moindre signe de peur ou de colère, mais elle voulait vraiment le miel. Pas touche ! C’était à elle. Heureusement, quand il lui tendit le plateau, cela effaça toute trace d’animosité à son égard. A lui les pommes et le vin. A elle le miel, et ils resteraient bons voisins.

« -Merci. »

Sans plus de manières, la gorgone plongea ses doigts dans la pâte dorée et les porta à ses doigts, en suçotant le bout l’un après l’autre en laissant s’échapper des sifflements de plaisir. C’était décidé, quitte à se trouver une nouvelle ville à terroriser, elle en choisirait une qui aurait beaucoup d’apiculteurs et de ruches ! Pour avoir plein de miel pour l’hiver. Ce soir en tout cas, elle comptait bien s’en remplir l’estomac.

Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que, ayant l’estomac plein et un feu ronflant à côté d’elle, Staella commence à piquer du nez. Se lovant confortablement devant l’âtre, elle étendit ses anneaux sans aucune considération pour ses voisins, Astérion excepté –autant lui laisser son espace personnel, mais les paysans elle s’en contrefichait-. Réchauffant son sang-froid à la chaleur des flammes, elle profitait honteusement de la soirée.

« Dis-moi mon gros, à part les pommes, le vin et la bagarre, tu aimes quelque chose ? Tu dois bien avoir l’un ou l’autre projet sssur le long terme ? Tu ne te contentes quand même pas de sssurvivre au jour le jour en errant comme un vulgaire animal… » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Jeu 24 Nov 2016 - 19:49


Staelle prit le plateau et se trempa les doigts dans le miel pour les lécher en suite. C’était bizarre à voir. On aurait dit un de ces petits animaux qui faisait sa toilette. Elle prenait son temps pour manger, avec un peu de chance, cela allait lui coulait et finir par s’en retrouver couverte. Mais je m’en fichais royalement. J’avais ma nourriture, je me contentais de cela. J’engloutissais tout jusqu’à ce que mon estomac me crie de suffire. Ce qui était bien avec ma corpulence, c’était qu'elle ne changeait presque jamais. Je pouvais manger beaucoup ou peu, je restais imposant, gardant ma force et mes muscles constamment. Mais cela devait avoir des limites. La gorgone ayant fini son repas des plus léger, s’installa plus confortablement. Elle détendit ses anneaux pour occuper le plus de place et s’installa près du feu, allonger. Les flammes devaient lui faire des plus grands biens. Les paysans présents eurent du mal à trouver une place où même à se déplacer. Ils avaient aussi peur de toucher la gorgone et de provoquer sa colère.

Staella - Dis-moi mon gros, à part les pommes, le vin et la bagarre, tu aimes quelque chose ? Tu dois bien avoir l’un ou l’autre projet sssur le long terme ? Tu ne te contentes quand même pas de sssurvivre au jour le jour en errant comme un vulgaire animal… Dit-elle de façon un peu somnolente, bercer par la chaleur et le crépitement des flammes.

M’appelait mon gros ne me plaisait pas vraiment. Je pourrais en faire autant à la surnommant la courgette. Mais je sentais que ce n’était pas spécialement agressif, alors, gardant mon sang chaud en moi, j’en fis abstraction. Ce que je comptais faire ? Depuis ses premiers conseils, je réfléchissais à ce que je pourrais faire. Je ne comptais pas occuper un simple petit village. Je voulais bien plus. Un lieu d’habitation plus imposant. Mais où je ne serais pas qu’un monstre qui s’amuserait à terroriser les autres en jouant le squatteur. Je voulais être comme un roi, un souverain tyran qui serait à la foi l’espoir, mais surtout le cauchemar des humains dont il aurait la charge. Je voudrais être couvert d’éloges. Que tout le monde tremblait devant moi. Ce sera une dure et longue entreprise, il me faudrait de l’aide pour ça.

Astérion – Je vais essayer d’appliquer ce que tu m’as dit. Je vais trouver un village un peu plus important et m’y installer. Je voudrais en être le roi qui s’amuserait avec la vie de ses esclaves humains. Et y rester pour l’éternité.

Cette dernière idée m’est venue lorsque je me suis souvenu que Staella m’avait fait comprendre qu’elle quittait fréquemment les villages qu’elle occupait. J’aurais voulu rester et me battre s’il le fallait. Mais Staella disait juste ne pas vouloir rester à cause des hoplites. Selon elle, tous les transformer terroriserait tellement les villageois qu’ils deviendront incapables à combler ses désirs. Quelque chose clochait, mais je ne savais pas quoi. Une chose qui ne collait pas. Je me mis à me gratter la tête pour réfléchir. Elle parlait de différents villages qu’elle visitait, et qu’elle pouvait retourner voir. Pourquoi les quitter ?

Astérion – Tu dis visité plusieurs villages. Pourquoi changer si souvent ? A causes des hoplites ? Ils viennent à chaque fois ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mar 29 Nov 2016 - 21:25

Staella continuait de profiter tranquillement de son pot de miel, de plus en plus détendue au fur et à mesure qu’elle se réchauffait et qu’elle se remplissait l’estomac de miel. Sa chevelure en profita elle aussi. Si elle ne reprit pas son apparence de masse grouillante de reptiles, ses longues mèches noires se tordirent quelques secondes dans tous les sens, d’une façon absolument pas naturelle, chacun de ses petits protégés tâchant de s’accaparer une meilleure place près de l’âtre ou des mains de la gorgone.

Elle était finalement fort satisfaite. Elle avait craint au début que Astérion ne soit qu’une grosse brute épaisse avec guère plus de cervelle qu’un animal. Mais il se révélait assez intelligent pour comprendre son intérêt à imiter la pratique de la gorgone. C’était un colosse, une montagne de muscles capable d’exploser en de formidables accès de fureur, et il n’avait aucune manière, mais on pouvait quand même raisonner avec lui. Et au moins il allait arrêter de jouer le pillard mangeur de chair humaine, guère plus capable qu’un monstre bestial et se mettre à s’imposer tel un seigneur. C’est ce qu’ils étaient après tout : supérieurs à ces pauvres humains. C’était leur rôle naturel que de trôner au-dessus d’eux et de profiter des humanoïdes comme des esclaves.

Une preuve de sa réussite était qu’Astérion envisageait pour la suite de s’installer dans un village important. Elle se doutait qu’il risquait de verser pas mal de sang au début. Il se montrerait trop tyrannique, ou pas assez vigilant. Mais il était assez costaud pour s’en sortir. Il apprendrait de ses erreurs et avec un peu d’expérience, il pourrait faire connaître son nom. Staella préférait rester discrète, mais c’était aussi dans sa nature. Elle n’aimait pas la foule. Plutôt les lieux calmes, gorgés de soleil où coule le miel. Un petit paradis civilisé qu’elle pourrait occuper plutôt qu’une ville grouillante. C’était la grande différence entre eux. Staella préférait éviter le combat et n’hésitait pas à empaqueter ses affaires, parfois sur un coup de tête pour aller voir ailleurs quand Astérion avait des envies de conquête. Il voulait affirmer son existence et sa puissance en obtenant un endroit qu’il nommerait sien.

« -Non, en fait assez rarement. La plupart sont bien conscients qu’une gorgone est un adversaire mortel, et peu ont envie de jouer les héros. Tant que je n’occupe que de petites communautés, on peut même dire qu’ils ferment les yeux. Mais j’aime presque autant voyager que j’apprécie le miel. Du coup je m’installe dans les endroits les plus confortables, où l’on sert les meilleurs mets puis je vais voir ailleurs. C’est un mode de vie comme un autre. »

Après elle avait bien eu droit de temps à autre à un détachement plus courageux que les autres. Dans un tel cas, elle jouait souvent la carte de la prudence et évitait le combat, les soldats se félicitant de l’avoir chassée sans perte. Mais de temps à autres elle était forcée de se battre. Jusqu’à présent, elle s’était débarrassée d’eux sans grande difficulté. Devant fermer les yeux pour ne pas croiser son regard magnétique, les hoplites étaient des proies faciles avec son arc. Et même au contact elle était redoutable, malgré tout elle était consciente que si elle ne vieillirait jamais, elle avait échangé son immortalité contre sa capacité à contrôler sa chevelure. Elle devait donc faire très attention quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Sam 3 Déc 2016 - 14:58

Staella -Non, en fait assez rarement. La plupart sont bien conscients qu’une gorgone est un adversaire mortel, et peu ont envie de jouer les héros. Tant que je n’occupe que de petites communautés, on peut même dire qu’ils ferment les yeux. Mais j’aime presque autant voyager que j’apprécie le miel. Du coup je m’installe dans les endroits les plus confortables, où l’on sert les meilleurs mets puis je vais voir ailleurs. C’est un mode de vie comme un autre.

Je n’étais qu’à moitié convaincu. Il y avait quelque chose qui clochait, mais je préférais ne pas m’y attardais. Je possédais tous les renseignements dont j’avais besoin. Mon programme était donc de déjà me reposer ici, regagner un peu de force, puis de partir commencer mon projet de domination. Ce village était petit, et bien que Staella se montrât hospitalière pour le moment, nous risquions de nous disputer les ressources et elle finirait par être agacée de ma présence. Il ne fallait pas trop abuser avec les monstres, seulement avec les humains. Bon, allons trouver un coin ou dormir.

Astérion – Merci pour tes conseils. Si tu le permets, je vais aller dormir un peu. Et dès mon réveil, je partirais pour me trouver un « chez moi ».

Je pris donc congé et quittai le bâtiment pour trouver un coin où me poser. Cela faisait du bien de retrouver le soleil et l’air frais si revigorante. Et ces humains qui s’étaient rapprochaient en massa près de la maison prirent leurs jambes à leur cou pour se cacher de nouveau chez eux, portes et fenêtres verrouillés. Ils étaient comme des petits rongeurs curieux venant voir une chose insolite et prirent peur à la moindre occasion pour se disperser dans des trous puant. Je me dirigeais vers l’extrémité du village pour trouver un bâtiment en bois où furent entre poser de la paille. Un homme tout maigre se cacher, les jambes tremblantes, derrière un tonneau. Quand je le vis, il se mit à hurler et à implorer la vie sauve. Je l’attrapais au cou avec ma main puissante et le jetai violemment dehors. Il fut à moitié sonner. Je m’installais sur le tas de paille pour m’en faire ma couche et me mis à hurler au pleurnichard :

Astérion – Apporte moi à manger et à boire !


L’homme se releva et se sauva en hurlant. J’ignorais s’il allait vraiment m’apporter à manger, ou bien aller se cacher dans une forêt pour y mourir, mais si je n’avais pas ce que je demandais, quelqu’un allait devoir le payer. Je commençais déjà à mettre en pratique les conseils de la gorgone. Très bientôt, un nouveau roi arrivera en Grèce et fera trembler toutes les cités.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mer 7 Déc 2016 - 23:49

Et voilà comment en une soirée on convainquait un monstre sanguinaire amateur de chair humaine de devenir un despote et de régner en tyran… Bon Staella avait peut-être lâché dans la nature un minotaure qui avait tout pour faire un tyran, mais au moins elle n’aurait plus d’ennuis à cause de lui. Et elle n’avait pas dû se battre non plus. Sentant comprendre aussi que leur cohabitation avait quelques limites, Astérion décida même de sortir et d’occuper un autre logement. C’était gentil de sa part. Elle aurait toléré qu’ils partagent cette petite maison pour la nuit, mais c’est vrai qu’elle préférait cela. Ils étaient assez semblables sur ce côté-là : ils se savaient forts et prenaient ce qui leur plaisait. S’ils restaient trop proches, ils allaient se disputer pour des bêtises au bout d’un moment.

La gorgone écouta avec un sourire amusé les cris de peurs et les bruits provenant de l’extérieur ; Décidemment Astérion les terrifiait. D’un autre côté il criait tout le temps d’une voix forte et colérique. Cela devait leur donner l’impression qu’il était irrité. Il faudrait qu’elle tâche de garder un œil sur lui quand ils se seraient séparés pour qu’elle sache dans quelle direction il se trouvait. Ainsi elle éviterait de s’inviter dans un village qui lui appartenait –mieux valait rester bons voisins et ne pas piétiner les plates-bandes de l’autre-, mais pourrait éventuellement se servir du minotaure à son avantage.

Maintenant qu’il n’y avait plus qu’elle dans la maisonnée –les paysans locaux ne comptaient pas à ses yeux-, la gorgone s’étira et s’allongea paresseusement, laissant ses anneaux prendre beaucoup de places près de l’âtre. Elle ne s’inquiétait absolument pas pour sa sécurité pour trois raisons. D’abord parce qu’Astérion et elle avaient suffisamment terrifié les habitants pour qu’ils n’osent nourrir la moindre idée de rébellion à leur encontre. En plus même s’ils l’avaient fait, les paysans n’étaient pas assez nombreux ou bien armés pour s’occuper d’eux deux en même temps. Sans vraiment le savoir, Astérion assurait sa sécurité, et inversement. Mais même s’il n’avait pas été là, Staella avait une chevelure vivante. Même quand elle dormait, un de ses protégés ouvrait toujours l’œil et la réveillerait si un intrus tâchait de s’approcher. Et un potentiel assassin devrait réussir à passer les cercles que faisait sa lourde queue autour de son buste, ce qui représentait une tâche difficile dans la pénombre. Autant d’obstacles qui rendaient une attaque surprise des plus improbables.

Le lendemain matin, bien reposée, la gorgone finit toutes les réserves de miel et de sucreries de la petite communauté, emportant le peu qu’elle n’avait pas avalé. Les locaux s’en tiraient à bon compte, ils avaient juste dû perdre leurs réserves de miel, une partie de leur vin, pommes séchées et autres fruits pour l’hiver. Les deux monstres n’avaient touché ni à leur blé, ni à leur réserve de farine et autres semences qui ne les intéressait pas. Elle rejoignit avec un petit sourire satisfait sur le visage son imposant compagnon. Leurs routes allaient probablement diverger à partir de maintenant. Elle n’eut pas de difficulté à trouver son antre, le bruit de ses ronflements et la forte odeur qu’il dégageait, mélange de fumet bovin, de fer et de vieille viande était bien assez forte. Elle retint un rire en constatant qu’il s’était installé dans ce qui était visiblement une étable où ils rangeaient le fourrage pour leurs bêtes. Est-ce qu’une fois qu’il aurait un palais il s’installerait aussi dans les écuries ? Elle était curieuse maintenant…

D’une voix forte, elle l’interpella quand même pour le réveiller :

« -Hé Asstérion. Le sssoleil est levé. Debout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Lun 12 Déc 2016 - 11:43

Le sommeil fut plus fort que je l’imaginais. J’étais dans un curieux rêve où un champ à perte de vue s’étendait devant moi. En avançant, il y avait des ruines un peu partout et des humains empaler sur des lances qui bordaient un chemin. Le soleil était de couleur orange et resta constamment dans mon dos, sans me réchauffer pour autant. Le chemin macabre que je suivais s’arrêta brusquement au bord d’une falaise face à la mer. L’eau était agitée, des vagues titanesques se cognaient contre l’imposant mur de roche. À l’horizon, un tourbillon puissant engloutissait des navires et des temples. Un véritable paysage chaotique où la destruction et la mort régnaient en maître ici. Je ne bougeais pas, je ne fis rien. Je me contentais de regarder ce qu’il se passait. Ce fut alors que du tourbillon, jaillissait une forteresse ne tiraient pas des hommes et femmes décerner, ressemblant à des morts-vivants. La forteresse était belle et menaçante. Aucune armée se semblait pourvoir la prendre, et elle s’approchait de moi comme une offrande faite.

Staella - Hé Asstérion. Le sssoleil est levé. Debout !

Je me réveillais en sursaut. La magnifique forteresse disparue dans un brouillard et le visage d’une jeune femme se dessina devant moi. À la voix, il devait s’agir de Staella. Cheveux normaux, pas de serpent et mon regard fut plonger dans le sien. Horreur m’écriais-je ! Mais je ne me changeais pas en statue. Pourquoi ? C’était bien elle, ces cheveux changeaient d’apparence, je m’en rappelais, mais son regard ne me pétrifia pas. La légende serait exagérée ? Non, elle m’avait dit qu’elle pouvait les changer en pierre. Pourquoi ce ne fut pas le cas ? D’un autre côté, je n’avais vu aucune statue dans le coin, pas une seule victime de sa part et les gens ici ne devaient s’empêcher de regarder son visage à cause de la peur. À moins que ce ne soit un détail qui met échapper. Me relevant, je lui demandais :

Astérion – Tu ne changes pas les gens en pierre par le regard normalement ?

Plus j’y pensais, plus je trouvais que des choses ne collaient pas. Les gorgones étaient connues pour avoir des visages horribles, des cheveux de serpent et un regard pétrifient. Là, je ne vis que le contraire. Un magnifique visage, des cheveux pouvant reprendre leur apparence d’origine et un regard pas si pétrifient que ça. Elles devaient être immortelles aussi. Là aussi c’était différent ? J’avais la nette intention que Staella se moquait de moi et me cachait quelque chose de gros.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Mar 20 Déc 2016 - 22:53

Staella avait commencé par appeler Astérion, mais celui-ci n’avait pas répondu. Elle s’était finalement résolue à entrer dans l’étable qu’il avait choisi comme demeure, fronçant le nez à l’odeur forte de bétail qui se dégageait des lieux. Il n’y avait qu’un minotaure comme lui pour apprécier dormir là-dedans. Lorsqu’elle se fut suffisamment rapprochée pour le réveiller, il sursauta. Cela lui fit assez plaisir. Surprendre les gens la mettait toujours de bonne humeur.  Heureusement, il ne semblait pas agressif au réveil. Elle avait craint qu’il soit du genre à ronchonner au matin, mais en fait il semblait  plutôt calme. Elle pour sa part était d’humeur exécrable tant qu’elle n’avait pas mangé. Toujours est-il qu’il lui posa aussitôt une question. Elle ne lui avait pas dit ?

« -Je sssuis une disssciple d’Hécate. Ma Maîtresse m’a donné le pouvoir de faire passer mes petits protégés sssous la forme d’innocents cheveux. Et tant qu’ils sssont sous cette forme, je ne pétrifie persssonne. »

Relevant la main vers ses lourdes mèches, elle ajouta avec un petit sourire alors qu’une part de sa chevelure se mouvait étrangement sur son crâne avec un petit bruit sourd de sifflements.

« -Ils reprennent leur apparence normale quand je le veux. Et aussi quand ils sont curieux ou énervés. Ce qui est parfois gênant. Je ne peux pas prêter attention à quelque chose sssans qu’ils ne tiennent à l’inspecter en détail. »

Se retournant elle sortit de sa démarche sinueuse, rampant rapidement en prenant soin de ne pas laisser ses anneaux trop loin des zones propres de l’étable. Pas que l’endroit soit vraiment sale, le sol en terre battue, couvert çà et là de paille était même propre pour une étable. Le bâtiment était fait pour que les animaux s’y sentent bien et puissent y supporter les rigueurs de l’hiver, mais elle ne tenait pas par inadvertance à se retrouver avec du crottin coincé entre deux écailles. Arrivée à la porte d’entrée, elle lança à son compagnon par-dessus son épaule.

« -J’ai déjà pris mon déjeuner. Ils ont encore pas mal de fruits sssi tu veux. Mais bon, libre à toi de leur demander ce que tu ssouhaites, tu ssais comment faire maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 71
Crédits graphiques : Avatar : PabloFernandezArtwrk sur deviantart - recadré de mes mains poilus. Signature : ImmarArt de diviantart
Double compte : Lyssa - Toxon

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Ven 23 Déc 2016 - 11:13

Staella -Je sssuis une disssciple d’Hécate. Ma Maîtresse m’a donné le pouvoir de faire passer mes petits protégés sssous la forme d’innocents cheveux. Et tant qu’ils sssont sous cette forme, je ne pétrifie persssonne.

Quoi ? Elle aurait passé un accord avec une déesse ? Son ancien visage devait lui manquer pour en arriver là. Être passé d’un joli minois à une horreur, y’avait de quoi en déprimé et être nostalgique de son ancien physique. Et pour ça, elle était prête à servir une des déesses les plus sombres et maléfique. Je n’étais pas friand de ce genre de chose, quand on se mêle de magie, y’a souvent quelque chose de chère à donner. Mais bon. J’étais curieux de ce qu’elle pouvait encore me cacher.

Staella -Ils reprennent leur apparence normale quand je le veux. Et aussi quand ils sont curieux ou énervés. Ce qui est parfois gênant. Je ne peux pas prêter attention à quelque chose sssans qu’ils ne tiennent à l’inspecter en détail.

Cela expliquerait pourquoi je pouvais voir ses cheveux bouger encore. Un inconvénient. Mais cela me donna à penser que ce n’était que superficiel. Ses serpents sur la tête n’avaient que changer d’apparence, mais ils étaient toujours là. Alors, son visage gorgonesque devait toujours être là, cacher derrière un masque de beauté humaine. Se trouvant moche, elle cachait son visage grâce à la magie d’Hécate, une belle façon de se voiler la face. Staella fit demi-tour et avança vers la sortie. Elle semblait faire attention vers là où elle rampait. Habitué à une vie de princesse, se retrouver ici devait l’écœurer.

Staella - J’ai déjà pris mon déjeuner. Ils ont encore pas mal de fruits sssi tu veux. Mais bon, libre à toi de leur demander ce que tu ssouhaites, tu ssais comment faire maintenant.

Puis elle s’en alla. Je restais encore allongé un petit moment avant de finir par m’en aller aussi. Le soleil était bien lever et le village, toujours aussi pétrifier de peur. Je bâillai un bon coup dehors, ce qui résonna dans toute la campagne envoisinant et fit un signe de tête à l’un des pleutres. Ce dernier comprit le message et couru trouver à manger. Je restais là, près de l’étable attendant mon repas. Le paysan revint avec un plateau en bois, recouvert de raisin et d’orange, ainsi que du poulet. Je dévorai le tout en peu de temps, affamé, ne laissant que les os. Puis, avec un bon pichet de lait mélanger avec du miel, je finissais le repas. C’était bon et cela me requinqua pour la journée. Mais je savais que je devais partir, j’en avais déjà assez de ce village et Staella me tapait sur les nerfs avec son ton hautain. Je partis donc la retrouver pour lui signaler mon départ.

Astérion – Je dois partir. Encore merci pour tes conseils, mais je dois aller trouver mon pauvre village à dominer. Deux êtres comme nous serait trop ici.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t704-la-bete-est-enfin-libre-pr
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella) Ven 30 Déc 2016 - 22:54

En attendant qu’Astérion se décide à sortir de son antre, Staella alla se trouver une place au soleil matinal et tâcha d’accumuler un peu de chaleur avant son départ. Elle avait fait le plein de provisions, et elle était pour ainsi dire prête à partir. Mais elle ne tenait pas non plus à filer sans faire ses adieux à Astérion. Elle avait beau ne pas être très attachée à lui, elle préférait encore se montrer polie avec un autre monstre et garder des contacts corrects. Elle entendit sans peine Astérion sortir de l’étable. Il n’était vraiment pas discret... Un peu après, il vint la trouver pour lui signaler qu’il allait partir de son côté. Et surtout se trouver un village à dominer. Il avait beau avoir une tête de taureau, il n’était pas stupide pour autant –elle qui avait cru au départ qu’elle allait avoir affaire à une créature avec bien peu de cervelle-. Elle était assez contente d’avoir réussi à la convaincre de changer sa façon de faire.

« -Oui, je pense que sssi on devait se sssupporter trop longtemps nos relations sss’envenimeraient. Et ce serait dommage de te transformer en ssstatue. » répliqua-t’il avec un léger sourire amusé.

Se redressant, elle s’étira avant d’attraper ses affaires de voyage. Se retournant enfin vers Astérion, elle acheva en guise d’adieux.

« -Je tendrai l’oreille pour entendre parler de tes prochains exploits. Bon voyage Asstérion. »

Sans plus de formalité, la gorgone se retourna et se mit en route vers la sortie du village. Elle allait remonter vers le nord. Elle avait entendu parler d’un coin réputé pour ses bijoux. Elle pourrait s’y installer le temps de se refaire quelques ornements.

[HRP : Merci pour ce Rp Astérion. Bon Staella et Astérion sont pas devenus de bons copains, mais tu dois être un des seuls êtres qu'elle ne pensera pas à pétrifier dès qu'elle le voit x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone

On est attaqué par un monstre ! Mais non, ils sont deux ! (pv Staella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Screen de monstre mais ken on voi les otre voi une vache !
» Intrusion [ Libre, mais pas plus de deux chats ]
» Tu peux être ami(e) avec une coccinelle ou une humaine, si tu veux. Mais pourquoi pas les deux en même temps ? 8D
» Après tout la voix ce perd mais les mots sont vivants. - Marlene & Abraxas
» « Un tapis de neige immaculé peut ressembler à une couverture de douceur, mais ses caresses sont dénudées de toute chaleur.» [Chris S. Arashi / Jun Suzuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: La Terre :: Les prairies-