Partagez| .

Eos aux doigts de roses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Localisation : Îles éoliennes
Occupation : chasse à l'homme
Humeur : joyeuse et espiègle
Date d'inscription : 25/09/2016
Messages : 16
Crédits graphiques : Eve Ventrue
Double compte : aucun

MessageSujet: Eos aux doigts de roses... Dim 25 Sep 2016 - 22:00


  Éos
 

I- Carte d'identité
 

Nom: Eos

Surnom: "aux doigts de rose".

Type: Titanide

Âge: la belle vingtaine en apparence

Attributs: déesse de l'Aurore.

Symboles: une femme ailée, une femme montant pégase.

Pouvoirs: fait lever le soleil chaque matin.

Habitat/adresse: îles éoliennes.

Particularités: collectionne les aventures amoureuses ou farfelues.






II- Vous, votre vie, votre oeuvre.


HISTOIRE

Un poète a écrit:
"Enseignez-moi à célébrer Éos aux ailes déployées, déesse, harmonieuse fille d'Hypérion et de Théia ! Sa splendeur, qui sort d'une tête immortelle, se répand dans l'Ouranos et enveloppe la terre. Tout est orné par sa splendeur éclatante, et l'air obscur s'illumine à sa couronne d'or. Ses rayons se répandent dans l'air, quand, ayant lavé son beau corps dans l'Okéanos, et vêtue de ses habits brillants, la divine Éos lie au joug ses chevaux aux têtes hautes et pousse rapidement ses chevaux lumineux aux belles crinières, le matin et quand ses plus éblouissants rayons se sont accrus dans l'Ouranos, en signe et en présage pour les mortels. Salut, Reine ! Déesse aux doigts de rose, divine Eos bienveillante, aux beaux cheveux !"

Au début, on me chantait ainsi. Belle déesse de l'Aurore, porteuse de lumière. J'étais une titanide respectée et aux attributs clairement définis. Petite dernière de la fratrie, je suis la sœur de Séléné, déesse de la lune, et d'Hélios, dieu du soleil. Mon père Hypérion et ma mère Théia nous élevèrent avec amour, patience et sagesse. Nous étions des dieux sans histoire, bienveillants et nous vîmes les règnes célestes se succéder sans en subir les moindres conséquences. C'est l'avantage quand on sait choisir le camp des vainqueurs.

Quand Cronos partit en croisade contre Ouranos, nous répondîmes à l'appel. Après tout, il était le champion de Gaïa qui pleurait la perte de ses enfants dévorés ou maltraités par son époux et frère. Après sa victoire, j'ai partagé le quotidien des hommes de l'âge d'or, jusqu'à ce que cette noble race ne s'endorment paisiblement. C'est à peu près à cette période qu'on me fit épouser Astréos, un titan fils de Crios et d'Eurybie, et frère de Pallas et de Persès. Ce furent des années plutôt agréables où nous profitâmes de nos vies d'immortels et des fruits de la terre mère. C'était un temps d'innocence, de justice, d'abondance et de bonheur ; la Terre jouissait d'un printemps perpétuel, les champs produisaient sans culture, les hommes vivaient presque éternellement et mouraient sans souffrance, s'endormant pour toujours. Cependant, tout avait une fin et un jour, un oracle annonça à notre roi que l'un de ses enfants le détrônerait à son tour. Dès lors, des âges sombres s’amoncelaient à l'horizon.

Rhéa offrit ses enfants un par un à son époux qui, comme son père avant lui, dévora chaque fils et chaque fille. Mais la reine n'y tint plus et n'offrit pas son dernier né. Un jour, un jeune dieu se présenta au service du Roi et lors d'un banquet, Cronos rendit le jour à sa progéniture... Ce fut le départ de la Titanomachie. Nous eûmes la bonne idée de ne pas nous mettre à dos les fils de Cronos. Nous suivîmes les conseils avisés d'Océan et combattîmes sous les bannières de Zeus. Lui et ses frères avaient bénéficié d'atouts stratégiques non négligeables grâce à la libération des Cyclopes. Ils avaient été emprisonnés aux tartares et libres, ils participèrent audacieusement à la guerre, dispensant leur art. Ces derniers, excellents forgerons, fabriquèrent pour les dieux des armes efficaces : la foudre pour Zeus, le trident pour Poséidon et la kunée pour Hadès. Ce fut une longue et sombre période où je demeurais neutre, continuant de faire se lever le soleil tandis que je voyais mon époux et ses frères combattre. À la fin de la guerre, j'étais dans le camp des vainqueurs comme quelques titans qui avaient su rester neutres ou qui s'étaient clairement engagés en faveur des fils de Cronos. Cependant, nous perdîmes tous plusieurs prérogatives et certains d'entre nous fîmes de la figuration... pour ma part, je gardais la prérogative de l'Aurore. Certains disent que c'est en compensation pour la perte de mon époux Astréos car il fut enfermé au Tartare dès la fin de la guerre.

Je me retrouvais alors célibataire et sans enfant, propriétaire d'un joli palais sur les îles éoliennes. J'avais de la peine lorsque je me remémorais l'âge d'or, mon époux, notre existence idyllique... La vie suivait un nouveau cours, bien différent, marqués par des phases et des évènements tragiques. Je traversais les âges en perpétuant ma tâche, envers et contre tout. Puis un jour, je commis un impair monumental à l'encontre d'une déesse redoutable, Aphrodite. D'une vie d'honnête déesse provinciale et sans problème, je me transformais alors en prédatrice avide de beaux mâles qu'ils soient mortels ou immortels... Autant vous dire que depuis ma vie est une succession de rebondissements aussi cocasses qu'étranges, largement inspirés par les effets d'une malédiction poussant à des actes compulsifs. Cela me marqua jusque dans ma personnalité...


PERSONNALITÉ

Comme souligné dans mon histoire, la malédiction d'Aphrodite changea bien des traits de mon caractère. Avant cela, j'étais une déesse douce, patiente, modérée, un rien casanière, prenant peu d'initiatives et aimant suivre les codes de la parfaite ménagère céleste. Il n'y avait aucune surprise dans mon quotidien, le fil des jours s'écoulait comme une musique harmonieuse et parfaite. Cependant, lorsqu'une créature effacée, docile et humble se voit jeter un sort qui la pousse à désirer tous les beaux éphèbes qui passent sous ses yeux, je vous garantis que cela vous change la vie !

Ainsi, en l'espace de quelques années et de plusieurs histoires amoureuses, je devins la déesse que tous connaissent : frondeuse (dès lors que vous vous retrouvez hors des bornes de la bienséance, vous avez tendance à défoncer des portes ouvertes et de ne plus vous laissez ennuyer par les morales surannées), aguicheuse (vous vous doutez bien que je ne collectionne pas les hommes en jouant les vestales - sauf exceptions notables qui furent le fait de goûts particuliers de certains de mes partenaires), curieuse pour ne pas dire voyeuse (il faut bien comprendre un homme si on veut être la femme parfaite - même si je ne le suis que le temps de la séduction, ensuite je passe au suivant), toujours aux aguets (ce qui est pratique quand on a un moyen de locomotion comme le mien - char volant tiré par des chevaux)...

Beaucoup me disent espiègle et prompte à me mettre dans les situations les plus délicates qui soient. Si Zeus avait un concurrent dans la course aux partenaires sexuels, je suis son plus sérieux rival. Mais comme je suis une femme, cela préserve sa virilité et mes performances n'entrent pas en ligne de mire. D'ailleurs, je suis plus souvent l'objet de railleries que d'admiration. Je ne sais pas si la malédiction agit toujours cela dit. Car le temps passant, je trouve que je suis de moins en moins susceptible de craqué sur les beaux éphèbes. Ou alors, je deviens plus difficile... allez savoir.


PHYSIQUE

Je ne sais pas d'où les poètes sortent que j'ai "des doigts de rose"...quoique si, c'est une métaphore sur la rosée du matin que je distille depuis mon char comme-ci je distribuais des perles sur la terre. L'image est jolie, cela dit, je suis plutôt une personne à la peau pâle, laiteuse et nacrée. J'ai un teint lumineux et clair en somme, ce qui est le minimum lorsque l'on est la personnification de l'Aurore vous ne croyez pas ?

J'ai une silhouette élancée et gracieuse, aérienne même tellement je suis souple. Ma démarche est souvent tranquille et subtilement chaloupée. Les observateurs se laissent parfois bercer par le rythme de mes pas, suivant l'ondulation tendre de mes hanches balayées par mes longs cheveux nacrés. Lisses, doux et aux reflets rosés, ils encadrent mon visage au traits délicats et raffinés. Mon regard est toujours doux et souriant, moqueur et taquin parfois. Ceux qui s'y perdent, disent que mes yeux sont clairs comme l'onde d'un ruisseau de montagne et que leur couleur est une succession de nuances de bleu, de violine et de rose nacrés. Mes lèvres sont délicatement ourlées, délicieusement pulpeuse et d'une belle teinte rose pastel.

J'apparais toujours à mes interlocuteurs vêtue d'une couronne de plumes, de voiles aériens roses poudres, d'une tunique courte qui souligne mes formes sylphides et d'une paire de sandales assorties. Je laisse toujours un parfums de roses et de fleurs blanches dans mon sillage, autant qu'un souvenir impérissable...



III- Hep, vous là bas, avec le clavier ! Papiers.


(Bienvenue ♫ ! Tout est facultatif, bien sûr.)
Petit nom: Éos, ce sera très bien.
Pourquoi avez vous choisi ce personnage ? Parce que je sens que cela va être drôle.
Comment avez vous découvert le forum ? Grâce à google en tapant les termes suivants "forum RPG Grèce antique"
Avez-vous lu le règlement ? oui.
Un commentaire sur le forum ? il mériterait d'être plus connu !

N'oubliez pas d'entrer le lien de votre fiche dans votre profil sans plus attendre !!!

Fiche codée par Umi sur Epicode.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t665-eos-aux-doigts-de-roses#11
Administratueur
Administratueur
avatar
Localisation : Partout où on meurt.
Occupation : Réfléchir à la nature des choses.
Humeur : Oscillante : à l'interface.
Date d'inscription : 17/07/2012
Messages : 705
Double compte : Didon, l'implacable

MessageSujet: Re: Eos aux doigts de roses... Dim 25 Sep 2016 - 22:33

Bienvenue <3

Une fiche très bien rédigée, et rapidement. Un avatar magnifique, un bon style, bref, pas grand-chose (sinon rien) à dire ^^

Validée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t502-thanatos-ou-l-impitoyable-
avatar
Localisation : Îles éoliennes
Occupation : chasse à l'homme
Humeur : joyeuse et espiègle
Date d'inscription : 25/09/2016
Messages : 16
Crédits graphiques : Eve Ventrue
Double compte : aucun

MessageSujet: Re: Eos aux doigts de roses... Dim 25 Sep 2016 - 22:38

Merci Smile

_________________

Carnet d'aventures - Présentation - Écriture #ff9999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t665-eos-aux-doigts-de-roses#11

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Eos aux doigts de roses...

Revenir en haut Aller en bas

Eos aux doigts de roses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Roses De Versailles
» Les doigts de fées
» Le parfum des roses d'hiver
» Comme les doigts de la main
» Joe Jack-La vie au bout des doigts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Administration :: Fiches de présentation :: Fiches validées-