Partagez| .

Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!) Ven 4 Mar 2016 - 19:35

Staella jeta un regard appréciateur à la petite étendue d’eau devant elle. Voilà un petit coin idyllique : la rivière formait ici un tout petit étang aux eaux claires, dont la profondeur ne devait pas excéder trois mètres en son milieu. Le fond était rempli de petits galets, et l’eau si limpide qu’on aurait pu compter ces derniers. Il faisait doux, même si la demoiselle n’avait pas exagérément chaud. Elle comptait bien s’installer sur un des gros rochers qui bordait l’étang et s’y dorer au soleil un bon moment. Une fois qu’elle aurait fait ce pour quoi elle était venue…

Il y avait une bonne raison pour laquelle la gorgone se retrouvait dans ce petit coin de nature tranquille, perdu au milieu de nulle part. C’était un peu gênant, mais plutôt que de prendre des centimètres comme un humaine normale, c’était son côté de reptile qui prenait l’ascendant sur sa croissance. En clair, elle muait de façon régulière. Approximativement tous les trois mois. Sa peau la démangeait, et elle finissait par devoir enlever son ancienne peau, désormais remplacée par de nouvelles splendides écailles en dessous. En soi, muer ne l’ennuyait guère, cependant cela lui faisait le même effet qu’un énorme coup de soleil : elle avait l’impression que sa queue pelait en continu, et devait sans cesse résister à l’envie de tirer sur sa mue pour révéler sa nouvelle peau. Et cela l’irritait pas mal, ce qui ne faisait qu’exacerber son agacement. Elle devait du coup fort courroucée quand elle était en période de mue et avait tendance à s’énerver plus qu’à son tour. Elle s’était donc isolée en conséquence, ne voulant pas prendre la mouche pour une bêtise et se mettre à pétrifier chacun de ses serviteurs. C’était ennuyeux après de devoir tous les libérer de leur gangue de pierre, ils étaient assez terrifiés comme cela.

Vêtue d’une tunique de lin de bonne qualité, Staella comptait donc profiter de cette journée ensoleillée pour prendre soin de sa longue queue et la nettoyer entièrement. La dernière fois elle s’y était pris trop tôt et avait du coup eu des tas de petits morceaux de peau morte entre ses nouvelles écailles ce qui l’avait ennuyée pendant deux bonnes semaines. Cette fois-ci, elle s’était contrainte à la patience et comptait bien retirer entièrement sa mue avant de nettoyer entièrement sa longue queue. La demoiselle s'étira longuement. Elle sortit ensuite de quoi nettoyer et lustrer sa queue et s'attela à bichonner ses écailles.

Quand elle eut finit, elle se sentait incroyablement bien. Plus propre qu'elle ne l'avait été depuis plusieurs jours puisqu'elle avait pu accorder du temps à ses jolies écailles qui brillaient maintenant au soleil et la mettaient de très bonne humeur. L'endroit s'y prêtant bien, la gorgone s'allongea confortablement sur le rocher, se servant de sa queue comme oreiller et laissant la pointe dans l'eau.En fait, elle était si bien installée qu'elle somnolait moins d'un quart d'heure plus tard, sifflant doucement son contentement. Si elle avait été plus attentive à son entourage, son instinct lui aurait sûrement soufflé que quelqu'un arrivait mais elle était trop concentrée à profiter des rayons du soleil (si si c'est vraiment absorbant !) pour se rendre compte de la présence d'un quelconque passant à moins qu'il ne la touche, ne se mettre à jouer de la trompette à côté d'elle ou ne lui cache le soleil. Note que lui cacher le soleil serait sûrement une mauvaise idée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone
avatar
Date d'inscription : 03/03/2016
Messages : 10

MessageSujet: Re: Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!) Mar 15 Mar 2016 - 20:10

Agité, Apollon marchait dans les couloirs du sanctuaire de la pythie précipitamment. Il avait pensé qu’en venant à Delphes, en se glissant dans la peau d’un humain normal, alors ses songes seraient plus clairs. Il n’en était rien. Il s’était même confié à la Pythie, mais celle-ci n’avait pas pu l’aider. Ainsi malgré tous ses efforts, il était toujours incapable d’interpréter sa vision. Ce rêve récurrent, auquel il n’avait pas prêté attention au départ, et qui maintenant l’inquiétait, n’avait pour lui ni queue ni tête. Futur ? Passé ? Présent ? Concernait-il les hommes ? Les Dieux ? Toujours aucune idée. Pourtant il avait été jusqu’à se confier à la Pythie.
S’il fréquentait beaucoup les humains, Apollon n’était pas du genre à se confier réellement à eux et à leur demander leur aide pour résoudre ses problèmes. Avec un lourd soupir, il sortit enfin du temple et plissa les yeux un instant, se laissant éblouir par la lumière du soleil.

L’astre diurne, brillait fièrement dans le ciel, ignorant ostensiblement l’humeur morose du Dieu dont il était l’attribut. Apollon resta quelques instants, immobile devant le temple, les yeux clos, profitant de la douce chaleur que faisaient naitre les rayons sur son visage.

Il lui fallait un changement d’air. La matinée avait été éprouvante, même pour un Dieu. La capacité de connaitre l’avenir était un don autant qu’une malédiction. Dans les cas où le futur était incompréhensible, le passé trop obscur, Il avait compris que s’acharner indéfiniment ne menait à rien. Il avait maintenant besoin de calmer son esprit et de reposer son âme.

Au lieu de descendre vers Delphes, non loin en contrebas, il se rendit sur les pentes du Mont Parnasse, pour s’isoler et échapper aux regards indiscrets. Lorsqu’il s’estima assez loin, il se métamorphosa en cygne et pris son envol. Pendant un long moment, il se laissa aller au grès des vents, profitant de la sensation divine que lui procurait le vol. Il laissa son esprit vagabonder et ses ailes le porter, parvenant ainsi à se calmer un peu.
Il décida de s’arrêter lorsqu’il passa au-dessus d’un cours d’eau. Atterrissant gracieusement près de la rivière, il reprit ensuite forme humaine, non sans avoir vérifié que les seuls spectateurs étaient un couple mésange perché sur les branches d’un arbre proche. C’est donc un jeune homme aux longs blond, presque blanc, d’une grande beauté avec ses traits fins et ses yeux clairs qui déambulait maintenant dans le bois clairsemé, traversé par la rivière qui avait attiré l’attention du Dieu. Vêtu d’un chiton long et sandales en cuir son apparence indiquait clairement qu’il n’appartenait pas à ses bois et qu’il était ici un intrus.

Pendant quelques minutes, il marcha en suivant le courant du torrent, jusqu’à déboucher sur une clairière ensoleillée. L’eau de la rivière s’accumulait dans ce qui ressemblait à un petit étang peu profond, dont l’eau était d’une transparence absolue. Cependant, ce qui retenait désormais le regard du Dieu n’était pas le décor charmant mais plutôt la femme serpent qui se trouvait là. Se reposant paisiblement sur un rocher au soleil, une Gorgone.

Apollon avait entendu parler des trois sœurs maudites par Athéna. Laquelle était présente ? La tristement célèbre Méduse ? Peu probable. La gorgone n’avait pas l’air très effrayante d’après ce qu’il pouvait en juger. S’agirait-il de celle qui avait troué protection auprès d’Hécate ?
Ayant enfin trouvé un moyen de s’occuper d’autre chose que de ses présages insipides, Apollon n’hésita qu’une seconde avant de s’approcher et d’interrompre la sieste de la jeune femme-serpent :

« Plutôt une belle journée pour profiter du soleil n’est-ce pas ? Selon la légende trois nymphes furent changées en gorgone monstrueuses. Au vu de votre physique je suppose que vous êtes celle qui a renoncé à son immortalité pour contrer la malédiction ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Localisation : Vagabonde
Occupation : Terreur de villages
Humeur : Sulfureuse ♪
Date d'inscription : 18/02/2016
Messages : 44
Double compte : /

MessageSujet: Re: Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!) Jeu 17 Mar 2016 - 20:28

Tout à fait inconsciente de l'intérêt qu'elle suscitait, Staella s'étirait doucement au soleil, se prélassant tandis que les rayons de l'astre la réchauffaient délicieusement. Toute occupée à bronzer et dorer son petit corps auprès de l'astre diurne, elle avait laissé sa queue prendre un espace considérable, n'en utilisant qu'une petite partie comme oreiller. Elle fut donc particulièrement surprise quand une voix retentit près d'elle. Sursautant, elle manqua de perdre l'équilibre et de tomber dans l'étang. Elle battit follement des bras quelques instants, retrouvant heureusement son assiette avant de piquer une tête dans l'étendue d'eau, aidée en cela par sa queue qu'elle utilisa comme point d'appui pour se stabiliser. Pas qu'elle ne sache pas nager, cependant elle n'avait jamais essayé depuis sa transformation. Et surtout elle craignait que le choc avec l'eau assez fraiche malgré les températures clémentes ne la laisse totalement transie.

Maintenant qu'elle n'était plus sur le point de se retrouver trempée, la gorgone ramena précipitamment sa queue autour d'elle en maigre rempart. Prête à faire appel à sa chevelure, elle darda un regard méfiant vers l'intrus qui perturbait sa séance de "je me réchauffe au soleil, fichez moi la paix". Clairement, il n'était pas une personne normale. D'abord vu son apparence. Ces cheveux d'un blond tirant sur le blanc, ces traits finement ciselés tels qu'on aurait dit qu'ils avaient été sculptés dans du verre, des yeux qui trahissaient une grande sagesse... Tout son corps semblait trop parfait pour être humain. Cela plus cette sensation écrasante qu'il envahissait une partie de l'espace autour d'elle. Et enfin, ses paroles trahissaient sa nature. Qui pouvait savoir quand sa chevelure n'était pas active qu'elle était une gorgone ? On aurait plutôt tendance à la prendre pour une lamia. Et surtout, le fait qu'il déclare comme s'il parlait du beau temps qu'elle avait renoncé à son immortalité pour contrer la malédiction.  Elle ne voyait qu'une personne capable de savoir tout cela : un dieu.

Le tout était de savoir quelle déité elle avait en face d'elle. Pas Poséïdon, elle l'aurait reconnu peu importe la forme qu'il aurait pris. Et surtout le dieu n'avait plus rien affaire avec ses soeurs ou elle. Vu l'apparence du Dieu, elle penchait plutôt pour un Olympien. Elle était persuadée que Zeus se serait montré plus... imposant ? Oppressant ? Dans le genre qui s'annonce via une pluie d'étoile ou dans un bruit de tonnerre. Toujours à faire dans le spectaculaire. Vu l'absence d'armes, ce n'était pas Arès, et pas de pied bot. On excluait aussi Héphaïstos. Restait donc Apollon parmi les grands Olympiens. Il se prêtait bien à l'image du splendide dieu du soleil. Avec son beau visage, elle le voyait bien en protecteur des arts. Oui... elle était probablement face à Apollon. Cela ou un des dieux mineurs. Dans tous les cas, cela ne changeait pas grand chose : elle n'avait aucune amitié pour les Olympiens restés sourds aux suppliques de ses soeurs et d'elle-même.

Si parmi tous les Dieux du Mont Olympe, Apollon était malgré tout celui qui avait sa préférence, ce n'était guère dû que à ses attributs. Le soleil, le serpent et les arts, autant de choses qui éveillaient son intérêt. Il n'en restait pas moins qu'elle ne nourrissait guère de chaleur envers celui qui l'avait tirée de sa sieste. Mais la gorgone savait pertinemment à quel point mettre un dieu en colère pouvait se révéler dangereux. Elle avait été à jamais transformée, alors même qu'elle n'était que la soeur de Méduse dans toute l'affaire concernant cette denière. Puisqu'il semblait si bien informé, il lui semblait inutile de nier.

Prudente, méfiante, elle répondit donc d'un ton neutre sans quitter des yeux la déité toute proche.

"-En effet." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t579-staella-gorgone

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!)

Revenir en haut Aller en bas

Se dorer au soleil, c'est le bien ~ (Libre!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ♥
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: La Terre :: Les rivières-