N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Thanatos, ou l'impitoyable inconstance de l'être funèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administratueur
Administratueur
avatar
Localisation : Partout où on meurt.
Occupation : Réfléchir à la nature des choses.
Humeur : Oscillante : à l'interface.
Date d'inscription : 17/07/2012
Messages : 705

MessageSujet: Thanatos, ou l'impitoyable inconstance de l'être funèbre Ven 27 Mar 2015 - 23:48

"And to die is different from what anyone supposed, and luckier."

-W. Whitman

Luckier... Really ?



  Thanatos
 

I- Carte d'identité
 


Nom: Thanatos
Surnom: Thanatos n'a pas de surnom. C'est à peine si on prononce son nom.
Race: Dieu primordial (on le classe ici comme Titan, mais disons que... la classification est complexe) (et Thanatos est inclassable.)
Âge:
Attribut: Dieu de la Mort.
Symboles: L'Urne funéraire, le Papillon, les Ailes, le Flambeau Renversé, la Faux.
Pouvoirs: Tous les pouvoirs divins ; en particulier, tuer des êtres vivants de toutes les manières, possibles et impossibles, imaginables et inimaginables.
Dieux et déesses vénérés: Aucun. Thanatos hait le genre divin presque autant que le genre humain.
Habitat: Une magnifique et complexe villa aux enfers qu'il modèle à ses envies et au gré de ses choix esthétiques.
Particularités: Thanatos est le Dieu de la Mort, fils de la seule Nuit. N'est-ce pas déjà suffisamment particulier ?






II- Vous, votre vie, votre oeuvre.


HISTOIRE

De la seule Nyx naquirent les plus intenses horreurs. Thanatos émergea du néant en même temps que le Sommeil, le Destin et le Trépas – Hypnos, Moros et Kèr. Ils avaient longtemps séjourné dans le sein de l’insondable obscurité de la nuit, où l’œil se meurtrit, où l’esprit tente vainement de pénétrer ; ils étaient contenus de toute éternité dans la pâle sombreur qui couvre le monde à chaque battement de paupière, qui noie les âmes dès qu’elles cessent de penser. Leur essence profonde y demeure encore, et les angoisses nocturnes ne sont rien d’autre que la perception rémanente de leur menaçante présence.
La naissance fut pour Thanatos la première et plus puissante euphorie. Le passage de l’état latent à l’exaltante liberté de tuer, d’assouvir l’atroce pulsion qui le guidait dans son divin dessein, fut pareil au sentiment qu’induit le bris de lourdes entraves. Privé, aux balbutiements de l’univers, de toute influence sur les formes de vie, la genèse de la mort était en même temps son avènement. Régnerait ensuite le grand Thanatos sur les misérables vivants détestables. Il les contrôlerait tous tôt ou tard, il serait l’horizon inépuisable de leurs existences, l’idée qui les ferait croire à la grandeur et à la dignité, au mérite et à l’amour, alors que tout n’est qu’inanité.
Ainsi, on évite couramment de mentionner son nom. La mort fait peur, on la tait, et avoir peur d’un nom augmente la peur de la chose elle-même. Voilà que l’implacable Thanatos est craint de tous et il s’en délecte. Même les Moires craignent de s’attirer ses foudres en coupant malhabilement l’un ou l’autre des fils de vie qu’il se réserve ; la première – et dernière – fois que cela se produisit, le Dieu de la mort entra dans une si vive colère que les pauvres divinités mineures faillirent disparaître dans le néant. Non pas par l’action de Thanatos, mais tant elles étaient prises d’effroi et de honte. Mais il sait éprouver du respect envers les êtres à substance divine, et il leur pardonna miséricordieusement.
Toutefois, ce respect était davantage forcé que spontané, et ce n’était que parce qu’il cohabitait avec d’autres dieux qu’il ne pouvait détruire qu’il consentait à partager du pouvoir. Mais il cherchait plutôt à éviter toute sorte de contact non désiré avec ses pairs – et encore davantage avec les viles espèces inférieures et périssables. C’est pourquoi sa demeure, située aux Enfers, était mobile – tantôt au Tartare, tantôt aux alentours de la porte des Enfers – et labyrinthique. Elle se composait d’un long et ténébreux dédale où circulaient légèrement des voix sépulcrales et où grouillaient des insectes lugubres. Quelques mornes tableaux, des lambeaux de tentures s’alignaient jusque dans les pièces plus intimes. Des lacs sur les reliefs cuivrés, des cascades à l’eau noire entouraient son château, métamorphique au gré de ses envies et de ses humeurs. Mais jamais ne disparaissaient les urnes funéraires emplies de cendres, sur les fresques craquelées des murs, ni sur eux les flambeaux renversés, leur flamme consumant par le bas d’éphémères manches gravés. Des faux jonchaient le sol, taillant les chairs imprudentes, et encore tâchées de sangs parfois millénaires.


PERSONNALITE

Un papillon noir virevolte parfois dans son vaste palais, il évolue en mouvements erratiques et perdus. C'est une sorte de jeu auquel s'adonne Thanatos. Entendu que le papillon représente pour les crédules humains un symbole de l'espoir d'une nouvelle vie, il a décrété qu'à chaque fois que le papillon sortira de son mouvant labyrinthe, il épargnera ou restaurera une vie sous son pouvoir. Bien entendu, cela n'est encore jamais arrivé.

L’âme de Thanatos est en bronze, froide, rouge comme le sang, dure et impénétrable. Il est de fer, glacial et imperméable à un grand nombre d’émotions. Même la colère a du mal à l’effleurer. Inutile, donc, de préciser que ses accès de rage sont particulièrement violents. Il est habituellement hautain et haineux, dominateur et imbu de lui-même, mais parfois, des parts plus subtiles de sa personnalité prennent le dessus. Il est parfois joueur, prenant plaisir à torturer des êtres chétifs de manière à stimuler son esprit ennuyé, mais aussi calme, posé et serein – comme un masque, ou quand il a à gérer des problèmes complexes. Par-dessus tout, Thanatos est paradoxal, et ne l’admettra jamais ; mais à bien des égards, il est un gentleman. Beaucoup de ses actes visent principalement à préserver sa chère étiquette de divinité impitoyable, cruelle et assoiffée de sang. Plus encore : il lui arrive d’éprouver une… sorte de dégoûtante affection pour certaines créatures. Il prend alors plaisir, non pas à les manipuler et à les torturer, mais à voir s’il peut subtilement les faire ployer à sa volonté pour mieux les posséder. C’est en tout cas ce qu’il crie haut et fort en toute occasion ; quant à décider réellement s’il est ou non un gentleman, si sa sombre personnalité est authentique ou factice, personne ne le peut, et certainement pas lui-même.



PHYSIQUE
À sa conception, Thanatos a été façonné dans les métaux les plus froids et durs, les plus brulants et malveillants. Son cœur est ainsi de fer, et ses tripes d’airain. S’il recouvre toujours ces éléments d’une enveloppe d’allure charnelle, ce sont en fait eux qui lui donnent sa contenance et sa pesante présence physique.
Sous son long et lourd habit de bure noire dont il ne se sépare qu’à contrecoeur, il est difficile de discerner les traits et la silhouette de Thanatos. D’autant que le corps qu’il arbore est en fait le cadavre d’une de ses victimes, dont il appréciait particulièrement le physique, et qu’il a cueilli au moment propice pour immortaliser l’esthétique qui lui plaît. Généralement, le Dieu mortel penche pour de jeunes hommes aux cheveux noirs ébouriffés, aux yeux profonds et d’ébène, au visage fin, au nez discret, et à la bouche légère. Les épaules pas excessivement larges, grand mais fin, il apparaît souvent frêle, et se complaît dans ce trompant aspect.
Il aime habituellement à se parer d’ailes qui le font ressembler à un ange ; mais elles sont découpées dans les cendres du jour enfui, elles sont parfois en lambeaux et une poussière épouvantable en tombe par moments. Quand il veut faire meilleure impression, il arbore seulement des ailes de corbeau ; il lui arrive même d’adopter celles de dragons, ce qui lui donne un air très impressionnant. Et, le visage enfoui dans l’ombre de sa capuche enchantée, il aime se parer de sa longue et imposante épée à la taille, mais il préfère avant tout, cela lui donne des airs séduisants, se munir d’une faux bien aiguisée et brillante, au manche taillé dans le bois tordu et torturé comme son propre esprit.




III- Hep, vous là bas, avec le clavier ! Papiers.


Petit nom: Thana
Pourquoi avez vous choisi ce personnage ? Thanatos est tellement sexy *_* (je vous laisse faire l'analyse freudienne de ce mensonge éhonté) C'est psychologiquement le dieu le plus intéressant je trouve, il est le ténébreux, le veuf, l'inconsolé, le méconnu mais le plus impitoyable.
Comment avez vous découvert le forum ? Par Artémis et Daphné ^^
Avez-vous lu le règlement ? En effet, je trouve toutefois qu'il gagnerait à être composé avec davantage d'inventivité. Diantre.
Un commentaire sur le forum ? Le forum, probablement, le plus intéressant, stimulant intellectuellement, et délicieux pour l'imagination que je connaisse.
Fiche codée par Umi sur Epicode.
 

_________________



Dernière édition par Thanatos le Jeu 11 Aoû 2016 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t502-thanatos-ou-l-impitoyable-
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : forêt du Pélion
Humeur : Curieuse ...
Date d'inscription : 18/05/2012
Messages : 693

MessageSujet: Re: Thanatos, ou l'impitoyable inconstance de l'être funèbre Sam 28 Mar 2015 - 9:42

Validé

Ta fiche est tout simplement superbe *p*

_________________

Merci Agénor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t477-atalante-version-ii
Administratueur
Administratueur
avatar
Localisation : Partout où on meurt.
Occupation : Réfléchir à la nature des choses.
Humeur : Oscillante : à l'interface.
Date d'inscription : 17/07/2012
Messages : 705

MessageSujet: Re: Thanatos, ou l'impitoyable inconstance de l'être funèbre Sam 28 Mar 2015 - 15:11

Merci :D

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t502-thanatos-ou-l-impitoyable-

Thanatos, ou l'impitoyable inconstance de l'être funèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Un maître impitoyable contre une domestique qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Qui va gagner ? (P.V: Leiris Lewingstones)
» [entrainement] Porte des enfers , Belios et Thanatos .
» [1748]Une mort sans fin (Thanatos/Tsurugi)
» THANATOS ◮ Tu t'es battu, pour les mauvaises raisons, mais tu t'es battu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Administration :: Fiches de présentation :: Fiches validées-