N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Ven 18 Juil 2014 - 18:12

 Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... :wingl: 
Icare et Aphrodite


Muni d'un petit carnet et d'un crayon, Icare quittait la grande cité qu'était Athènes pour rejoindre la forêt qui l'environnait. Un sourire illuminait son visage et ses yeux pétillaient. N'importe qui l'aurait croisé aurait instantanément remarqué que le jeune homme était amoureux. Mais n'importe qui ne pouvait pas savoir que sa bien aimée était la plus ravissante créature sur cette Terre, la plus douce et souriante, n'ayant que pour défaut d'être la princesse d'Athènes. En soit, c'était plutôt avantageux comme titre ! Mais dans le cas où le jeune inventeur était un simple artisan, le père de la jeune fille ne comptait pas consentir à cet union, comme il l'avait si bien fait comprendre en voulant exécuter Icare. Mais toute cette histoire était derrière lui, et il ne pensait plus qu'à une chose : rendre heureuse sa bien aimée. Et c'état exactement pour cette raison qu'Icare fuyait la ville : pour trouver de l'inspiration en pleine nature.

Quand le jeune homme s'estima assez loin de la civilisation, il se posa au pied d'un arbre afin de reprendre son souffle. La chaleur était étouffante mais les arbres prodiguaient au garçon un peu d'ombre et de fraîcheur. Il ouvrit son carnet et commença à dessiner quelques croquis. Quel cadeau pourrait-il offrir à Elsa pour que ça la rende heureuse ? Il se creusa la tête plusieurs minutes, pensant que des roses mécaniques ou une boite à musique en forme d'oiseau pourrait faire sourire sa bien aimée. Mais aucune de ces idées ne lui parut appropriée. Soit trop futiles, soit pas assez originales. Silencieusement, il pria la déesse de l'Amour, la grande Aphrodite, de lui donner une idée, l'Illumination. Il réfléchit encore et toujours, longtemps. Combien de temps, il n'en savait rien. Mais les minutes parurent interminables sous ce soleil de plomb. Peu à peu, ses yeux se fermèrent et le jeune homme tomba vite, malgré lui, dans les bras de Morphée, rêvant évidemment de la princesse qu'il aimait tant.

Il rêva d'elle et lui, dans un théâtre de la cité, là où ils s'étaient rencontrés. A l'époque, il ne savait pas qui elle était réellement, mais il le regrettait aujourd'hui. Il aurait du le savoir, s'il était plus au courant des affaires d'Athènes et moins souvent dans la forêt à chercher des idées. Pourtant, il ne regrettait pas de l'avoir prise pour une simple citoyenne, de l'avoir aimé comme tel sans avoir à se soucier des conséquences. Il ne regrettait même pas son enfermement au palais, juste de l'avoir laissé seule. Était-ce donc cela l'Amour ? Faire passer sa moitié avant lui-même, et ressentir un immense vide dans son coeur lorsqu'ils sont séparés. Alors, Icare pouvait le dire avec certitude : il était réellement amoureux.

Après plusieurs minutes de sieste, le jeune homme se réveilla enfin, honteux de s'être endormi sans avoir trouvé d'idée correcte. Il pesta contre cette inspiration qui ne venait pas avant de se rendre compte qu'il n'était plus seul dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Sam 19 Juil 2014 - 12:32

Le soleil était au zénith, il faisait chaud, le temps frôlait même la canicule. Dans la forêt, les arbres se côtoient dans un foisonnement inextricable de verdure, entourant des grottes et des ruisseaux, ainsi que de somptueuses clairières. Dans cette forêt, se trouve, bien caché, un lac à l'eau pure et tout à la fois douce,  calme et serein plutôt isolé. A tel point que pour s'y rendre, on emprunte un chemin sinueux à travers cette forêt très dense dans laquelle il n'est pas rare de croiser quelques créatures, mais rien de bien méchant. Les rayons du soleil viennent se refléter sur l'eau du lac qui dort paisiblement et dans lequel se jette le lit de plusieurs cascades naturelles, apportant l'eau fraiche et curative. C'est l'endroit idéal pour se relaxer, se détendre, se baigner et réfléchir.

Sur la côte de ce lac, les pieds dans l'eau, et le postérieure délicatement posé sur un lit de fleurs, se trouve une Déesse, mélancolique, brossant ses cheveux dorés d'un coup de peigne. C'était la première fois qu'Aphrodite venait à penser au mal qu'elle pouvait causer au sein de son couple avec son mari, Héphaïstos, en le trompant. Auparavant, elle s'en contrefichait, elle n'a jamais éprouvé de sentiment amoureux pour ce boiteux, aussi laid qu'un rat. C'était tellement ironique... La plus belle Déesse mariée au plus laid des Dieux. Elle en vint à rire. Pas un rire de joie,  plutôt un rire d'épuisement. Une fine brise vint perturber cet instant, elle était accompagnée du souffle et de la voix d'un jeune homme, qui la priait.

" Enfin..." dit elle tout bas, de sorte à ce que seulement elle puisse l'entendre.

Elle se rendit dans le lieu où était l'inconnu, qui la priait si fort pour combler une jeune femme. Encore un de ses adolescents épris d'amour pour la plus belle des filles d'Athènes. Attendez ?!  "La plus belle" ?! Aphrodite se sentit tout d'abord offenser, de pouvoir être moins belle qu'une simple mortelle ! Mais en réfléchissant, l'idée lui vint à l'esprit, humilier cet enfant. Aphrodite laissait traîner sa longue robe fluide et transparente derrière elle, de sorte à pouvoir marcher élégamment mais avec toute l'assurance possible. Ses cheveux lisse flottait dans le vent, et dégageait un parfum exquis de fleur du lac. Fière de sa future entrée, elle se dirigea au pied d'un arbre où Icare, le jeune homme s'était assoupit. C'était décevant. D'un simple mouvement de main, elle fit revenir le garçon à la réalité. Il pesta, ça l'amusait.

"C'est charmant !"

Icare était stupéfait, comme bouche bée, il cligna quatre ou cinq fois des yeux. Aphrodite était contente, finalement, son entrée était plutôt soignée et réussie ! C'était surement parce qu'il voyait pour la première fois le corps d'une vraie femme, et aussi qu'il n'avait pas vu plus grande beauté auparavant. Il s'inclina, tel un serviteur. C'était plaisant !

"Relève toi, Icare, fils de Dédale."

Il tenta de parler, mais Aphrodite le fit taire d'un lever de doigt.

"Tu as fais appelle à moi, pour combler la plus belle femme d'Athènes, n'est ce pas ?"

Il acquiesça. Aphrodite fit apparaître un miroir fait d'argent, entouré de roses et de lilas, avec une glace des plus éblouissante.

"Portes lui ce miroir, présent de votre amour, elle pourra s'admirer et contempler sa beauté à chaque moment de la journée, mais attention, il faut que seul la fille que tu aimes se regarde dedans. Ce miroir vous permettra de savoir à quel point vous vous aimez. "

En un claquement de doigt, elle disparu, laissant quelques étincelles, et son parfum dans l'air ambiant, fière de son mauvais tour, elle alla espionner ses deux insolents, du haut de son lit d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Lun 21 Juil 2014 - 10:30

 Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... :wingl: 
Icare et Aphrodite


Une jeune femme, d'une beauté extrême, apparue devant Icare, bouche bée. Il ne fallut que quelques secondes à l'inventeur pour comprendre de qui il s'agissait : elle était sans aucun doute possible la déesse Aphrodite, qu'il avait prié il y avait de cela quelques minutes. Ne sachant que faire d'autre, il s'inclina (peut-être également pour attirer la compassion de la divinité) et voulut lui faire un compliment ... que la déesse réprimanda d'un signe de la main. Lorsque sa divine interlocutrice lui demanda s'il avait fait appel à ses services, il acquiesça en toute franchise, espérant qu'elle lui donna l'inspiration nécessaire pour trouver le plus beau des cadeaux pour Elsa. Peu de temps après, un somptueux miroir apparut à côté de lui et il ne put s'empêcher de regarder son reflet. Du moins, c'est ce qu'il avait l'intention de faire avant qu'Aphrodite ne le stoppa net, l'avertissant que seule l'élue de son coeur pourrait s'y contempler. Quelque peu déçu, et surtout curieux de savoir ce que ce miroir avait de si spécial, il se contenta de remercier mille fois la déesse qui disparut en un instant. Il se pencha vers le miroir sans pour autant se regarder, et se demanda comment il allait transporter le fragile cadeau jusqu'à Athènes. Il trouva rapidement la solution en l'accrochant dans son dos à l'aide de lanières de tissus. Puis, il commença son retour vers la Cité, impatient d'offrir le présent à la jeune fille qu'il affectionnait tant.

Après plusieurs heures de marches, il arriva enfin chez lui, où il prit soin de recouvrir le miroir d'une imposante toile, de sorte que personne ne s'y regarde malencontreusement. Puis, l'inventeur de mit en route pour le palais où devait l'attendre sa bien aimée. Il eut droit bien évidemment à l'accueil chaleureux des gardes qui surveillaient l'entrée et à qui le roi avait ordonné de ne jamais laisser rentrer Icare.

"J'ai un cadeau pour la princesse" s'exclama-t-il alors que les gardes l'empêchaient de franchir l'imposer portail.

"Fiche le camp ! On en a assez de tes cadeaux ! C'est quoi cette fois-ci ? Une rose qui explose ?"

Les deux gardes s’esclaffèrent alors qu'Icare se voyait extrêmement vexé. Certes, toutes ses inventions n'avaient pas fonctionné comme il l'aurait désiré. Mais là, il s'agissait d'un véritable cadeau.

"Il s'agit d'un miroir très spécial. Mais ne peut s'y contempler que la princesse" fit remarquer le jeune homme. "Si vous osez vous y regarder, vous subirez la colère divine !"

Le garçon posa le miroir toujours couvert à ses pieds et attendit qu'on le fasse entrer. Au lieu de ça, un des hommes saisi l'objet avant de le découvrir en rigolant :

"Tu nous crois stupide à ce point ?" dit-il avant de se contempler dans le miroir.

La réaction attendue ne se fit pas attendre. L'homme, derrière son casque, se transforma rapidement en une créature repoussante, d'une laideur atroce. A vrai dire, ça ne changeait pas beaucoup de son apparence précédente, mais la mocheté de l'homme n'en ressortait que d'avantage. Icare esquissa un sourire :

"Je vous l'avais dit"

L'homme transformé poussa des hurlements atroces, se demandant ce qui lui arrivait, et regarda Icare comme s'il avait vu le diable. Ils appelèrent du secours tandis que le jeune homme, comprenant l'importance de cet acte, prenait ses jambes à son cou. Il courut à travers les ruelles pour essayer de semer ses poursuivants, et y parvint après quelques minutes. Essoufflé, il ne se rendit compte qu'après plusieurs instants que le miroir ne lui appartenait plus, et que les gardes ne comptaient certainement pas le remettre à Elsa, comme il le souhaitait. Icare était anéanti, mais fonda ses espoirs sur la déesse qui lui avait donné ce présent : Aphrodite. Après avoir reprit son souffle, il partit dans la forêt malgré le soleil qui déclinait doucement vers l'horizon. Là, il appela la déesse, criant dans toute la forêt son nom, l'implorant de venir à son aide. Il était conscient que la perte du présent divin était entièrement sa faute, mais il voulait une seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Lun 21 Juil 2014 - 17:45

Ça commençait à devenir décevant. Son plan avait échoué, et ce fut sans surprise que la naïf Icare retourna à la forêt où il avait pus rencontrer la déesse. Aphrodite, du haut de l'Olympe, soupira à l'écoute des cris du garçon l'appelant à intervenir. Elle lâcha le mot "Pathétique" en remettant en place une mèche de ses cheveux dorés. D'un mouvement gracieux, elle sauta de son siège et flotta dans les airs, descendant de la haute montagne, sa robe flottant dans les airs. Elle arriva à terre, et avança, attirant les regards curieux des écureuils. Arrivé devant le garçon qui continuait de crier son nom, elle s'approcha de lui et il se jeta à ses pieds en disant :

" J'ai égaré votre précieux présent, je m'en excuse et j'espère être pardonné, mais est ce que pourriez vous m'accorder une seconde chance ? "

Elle sourit. Elle s'approcha de plus près et apparut derrière lui. Elle s'accrocha à ses épaules et murmura à ses oreilles :

"Icare, mon garçon, le plus beau présent pour ta bien-aimée sera le plus simpliste. Si elle t'aime, le simple fait d'être présent à ses côtés la fera sourire. Va lui cueillir des fleurs dans la forêt, et tente de trouver les plus belles de toute, qui puissent être égale à sa beauté."


Sur ses mots, elle s'échappa avec un sourire malicieux. Elle remonta à l'Olympe, où dès qu'elle atteignit le sol, elle mit son nouveau plan à exécution. elle changea son apparence, dans le but de le séduire, et de mettre fin à son idylle... Sa taille diminua, ses cheveux devint châtains, ondulé et soyeux. Ses yeux de saphir se changèrent en émeraude, sa peau blanche devint plus mâte, et quand elle se regarda dans son miroir, elle se trouva époustouflante. Elle descendit sur terre, et s'allongea dans un champs de fleurs, nue. Icare approchait, cueillant quelques fleurs. En découvrit le corps de la jeune fille, il eut un sursaut. Elle se réveilla et fit semblant de ne pas savoir où elle était, qu'elle se souvenait seulement que son nom était Rose, le jeune homme, prit de courage mais également de gêne de voir le corps d'une jeune fille nue, lui donna son manteau. Elle le remercia et s'accrocha de très près de lui. Elle le regardait avec attendrissement. Il lui proposa de lui faire visiter Athènes, pour voir si des souvenirs lui reviendrait. Il s'avérait être drôle, et Aphrodite, sous le nom de "Rose", s'amusait beaucoup à écouter ses mésaventures, elle riait de bon cœur, et se prêtait au jeux plus personnellement...
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Lun 21 Juil 2014 - 19:12

 Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... :wingl: 
Icare et Aphrodite

Quand la déesse arriva enfin, Icare se jeta à ses pieds. Il savait qu'il n'avait pas à demander une seconde chance, il savait qu'il avait failli à sa mission. Mais avec l'énergie du désespoir, il supplia Aphrodite de faire quelque chose. La réponse de cette dernière fut assez décevante puisqu'il suffisait de ramasser des fleurs, un cadeau guère très original, mais cependant efficace ! Tellement simple qu'Icare n'y avait pas pensé. Alors, de peur d'attirer les foudres de la déesse, il se mit en quête d'orchidées, pâquerettes et autres variétés de plantes susceptibles de plaire à Elsa. Aphrodite s'en était allée aussi vite qu'elle était arrivée, et le jeune homme n'y prêta guère attention, concentré sur sa nouvelle tâche. Une rose par ci, une violette par là, un pied de l'autre côté. Un pied ? Il leva doucement les yeux et ne put s'empêcher de sursauter à la vue de cette jeune fille totalement nue. Que faisait-elle là, au plein milieu de la forêt et sans vêtement. Icare devint totalement rouge et tendit sa veste par politesse, mais également pour soulager sa gêne. Il écouta néanmoins l'histoire de la jeune femme, tentant désespérément de garder ses yeux fixé sur le regard de son interlocutrice. Apparemment, elle ne se rappelait de rien, pas même de ce qu'elle faisait en ces lieux, juste de son prénom : Rose. L'inventeur s'attendait à rencontrer de jolies fleurs, mais certainement pas à ce type. Il aurait voulu l'envoyer valser, la laisser là où il l'avait trouvé. Ce n'était pas son problème après tout ! Pourtant, par politesse et générosité, il accepta de l'accompagner jusqu'à Athènes afin qu'elle ne retrouve la mémoire. Mais il se fit la promesse qu'une fois qu'elle se souviendrait de sa vie, il l'abandonnerait à son sort. Il n'avait pas que ça à faire ! Il se mirent tout deux en route, le regard du jeune homme s'efforçant à regarder devant lui.

Se sentant obligé de faire la conversation, Icare commença à parler de lui (évidemment, Rose ne se rappelait de rien !) et son interlocutrice s'esclaffait à chacune de ses phrases. Le jeune homme la trouvait bien sympathique, naturelle et simple. Il se prit au jeu et commença à raconter quelques mésaventures qu'il lui était arrivées, et mis l'accent sur sa relation avec la princesse, au cas où elle se ferait des idées. Lorsqu'Athènes entra dans son champ de vision, il demanda à la jeune femme de rester à l’orée du bois tandis qu'il filait en ville lui chercher de quoi se couvrir. Car il était hors de question qu'il se balade avec une jeune fille dévêtue dans les rues de l Cité, sa réputation (déjà pas très élevée) en prendrait un coup. Il entra dans la première échoppe qu'il croisa et acheta une simple robe, de la taille qui lui semblait la plus appropriée. Lorsqu'il fut de retour près de Rose, ses joues s'empourprèrent à nouveau tandis qu'il lui tendait la robe. Après cette petite halte, il commença la visite de la Cité, toujours suivi par la jeune femme, en espérant qu'elle retrouva vite la mémoire. Dans tout les cas, il ne fallait pas qu'on la voit avec Rose, sous peine que cette rencontre n'arriva pas aux oreilles de la princesse.



[Hors RP : Attention, normalement, tu ne peux pas faire parler ou agir les autres personnages (sauf si tu demandes l'autorisation). Ca ne me dérange pas puisque Icare aurait de toute manière réagi de la sorte x) C'est juste pour te prévenir]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Mar 22 Juil 2014 - 0:34

Rose commençait à s'impatienter, Icare était partit déjà depuis cinq minutes, et elle crut vraiment qu'il l'avait abandonné. Mais au contraire, il revint avec une robe, enfin une robe, si l'on peut appeler ça une robe (oui, elle était très laide, une robe en tissue écru digne d'une servante), mais elle se contenta de sourire, de dire merci, et de lui rendre son manteau. Il détourna le regard quand elle se mit nue pour enfiler la robe qu'il venait d'acheter. Chose faîtes, elle s'accrocha fermement à son bras gauche, et lui fit les yeux doux, mais il évitait de la regarder, tout en continuant de lui parler d'Athènes. Ça commençait à l'ennuyer ! Ah, mais pourquoi ne tombait il pas dans le panneau, comme les milliers d'autres ?!

Ils avancèrent et il baissait la tête, rougissait et même détournait le regard. On aurait dit qu'il s'ennuyait. Il lui montra le poissonnier, le temple, le marché, et il lui offrit même, de ses modestes moyens, une petite statuette représentent Athènes en guise de souvenirs. Elle commençait à parler. Elle le questionna sur Elsa, et comprit qu'il était réellement amoureux. Embêtée, elle voulut savoir ses sentiments à son égard, mais ce n'était visiblement pas très élogieux. Plus il restait ensemble, plus elle voulut rester avec lui et parler, et devenir une simple mortelle pour encore quelques heures, mais Icare s'arrêta et commença à lui dire que c'était un plaisir de la rencontrer, et ceci et cela, bref, il allait la quitter, car il ne se sent pas à l'aise et ne veut pas rester plus longtemps avec elle. Mais Rose commença à prendre les choses en mains. Elle le poussa dans une ruelle, face contre un mur, elle l'embrassa fougueusement, et assez longtemps pour que quelques passants puissent les voir. Ne faisant jamais les choses à moitié, elle commença à se désaper, et à caresser ses cheveux, mais la réaction du jeune homme fut inattendue.

[HORS RP : Je m'excuse je ne le savais pas... Mais j'aime bien aussi cernée les personnages et les faire parler, je suis désolé. Moi ça ne me dérange pas que tu la fasses parler]
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Mar 22 Juil 2014 - 16:10

 Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... :wingl: 
Icare et Aphrodite


La visite de la ville continua. C'en était presque drôle de voir un jeune homme embarrassé accompagné d'une jolie fille insistante. Pourtant, vu de l'intérieur, la situation étai beaucoup moins hilarante. Icare trouvait Rose tellement sympathique, mais la peur qu'Elsa les surprenne était plus grande que l'envie de discuter avec son interlocutrice. Pourtant, il continua de plaisanter, de parler de lui, et se tint de moins en moins sur ses gardes. Après tout, que faisait-il de mal ? Il parlait juste avec une jeune fille amnésique dans l'espoir qu'elle retrouva la mémoire. Mais la suite fut beaucoup moins innocente. Il poussa un petit cri de surprise lorsque Rose l'emmena dans une ruelle avant de la plaquer contre le mur. Quelque peu stupéfait, il attendit la réaction de la jeune fille pour réagir ... mais il n'en eut pas le temps. Rose l'embrassa avec passion, sans qu'il eut le temps de faire quoi que ce soit. Il aurait pu la repousser, mais il n'en fit rien. Ce baiser eut le pouvoir de lui faire oublier Elsa, les passants, la ruelle. Il savoura ce court instant, ferma les yeux. Mais quand il les ré-ouvrit, il se rendit compte avec stupeur que la jeune femme se déshabillait ... à nouveau. Il sortit de son état de pur bonheur pour revenir à la réalité. Il s'écarta de Rose, trébuchant même, et se retrouva à terre, totalement déboussolé, pour le bonheur des passants qui regardaient la scène. Icare aimait bien cette jeune fille, mais pas à ce point ! Il ne pouvait pas, à cause d'Elsa. Et puis, ils venaient juste de se rencontrer ! Les Dieux devaient se jouer de lui pour le mettre dans une telle situation. Les Dieux ? Et pourquoi pas une déesse en particulier ? Une idée effleura l'esprit de l'inventeur. Se pouvait-il que Rose soit en fait Aphrodite ? Il ne voulait pas le croire et commença à réfléchir à ce qu'il allait donner comme excuse à la jeune fille qui le regardait ave curiosité. Il se releva et commença :

- Ecoute Rose, je suis désolé mais je ne peux pas. Car même si je le voulais, je reste fidèle à Elsa, tu comprends. Je suis vraiment navré mais ... C'est impossible.

Il ne voulait pas faire de peine à la jeune fille et même s'il la trouvait très sympathique, il était hors de question que leur relation aille plus loin que l'Amitié. Il se rendit compte que des gouttes de sueurs perlaient sur son front, et elles n'étaient certainement pas dues à la chaleur. Il attendit la réaction de Rose quelques secondes, retenant son souffle. Une partie de lui souhaitait qu'elle resta à ses côtés, mais l'autres parties réclamait qu'elle partit au plus vite, pour ne jamais la revoir. Entre Amitié et fidélité, Icare se sentait totalement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite] Mar 22 Juil 2014 - 20:51

- Écoute Rose, je suis désolé mais je ne peux pas. Car même si je le voulais, je reste fidèle à Elsa, tu comprends. Je suis vraiment navré mais ... C'est impossible.

Des gouttes ruisselaient sur le visage d'Icare, et Rose se pinçait les lèvres. Elle comprenait enfin qu'Icare pouvait aimer Elsa et lui rester fidèle. Mais elle savait également qu'il l'appréciait quand même sous ses airs de copains fidèle. Mais elle en avait assez, elle ne voulait pas refléter une image de fille capricieuse et jalouse, qui aime provoquer le chaos, ce n'était pas son travail, ça c'était plus pour Éris ! Elle en eut assez. Il fallait que ça s'arrête, alors elle s'approcha, se pencha, et lui caressa la joue avec sa main.

"Ce fut un plaisir de te rencontrer, Icare. Je ne t'oublierais pas, j'espère que toi non plus."

Il n'eut pas le temps de répondre qu'elle était déjà partit, prenant les jambes à son cou. De retour à l'Olympe, Aphrodite se sentit comme souillée, souillée de méchanceté. Pour s'en débarrasser, elle retourna au lac où elle se baignait ce matin, et se laissa flotter sur l'eau douce, caressant ses formes parfaites. Elle mit ses mains sur son ventre, ferma les yeux et tenta de rêver, rêver en une personne meilleur qu'elle pourrait devenir. Le lendemain, Icare put trouver à ses pieds en se réveillant un bouquet de fleurs contenant tulipes, pétunias et marguerite, et au milieu une magnifique rose rouge avec encore quelques gouttes d'eau de fraîcheur sur ses pétales. Pendant plusieurs jours, Aphrodite s'occupa personnellement du bonheur d'Icare et de sa compagne, Elsa, elle mit tout en œuvres qu'ils soient épanouis et en bonne santé. Elle n'a pas su si Icare lui en était reconnaissant, ou si il pensait encore à elle en tant que Rose ou même sous sa véritable apparence. Mais elle était sûre d'une chose : elle avait encore fait grande impression.
Revenir en haut Aller en bas

Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite]
» Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément pour toujours. [Niklaus et Hope]
» Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout ~
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» « J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller. » ft Cassiopée [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: Rp terminés-