Partagez| .

Comme il vous plaira [Atalante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351
Double compte : Non

MessageSujet: Comme il vous plaira [Atalante] Lun 23 Sep 2013 - 19:17


Il est des jours étranges où rien ne se déroule tel qu’on l’aurait pensé. La matinée que j’avais vécue me poussait à croire que cette journée serait de ce type.
Réveillé par l’aurore, j’étais d’abord resté étendu sous l’arbre auprès duquel je m’étais assoupi, comme à mon habitude. J’étais presque à nouveau endormi quand une voix proche de mon oreille me fit sursauter. J’ouvris les yeux pour découvrir un satyre amusé.

J’avais certes déjà rencontré plusieurs d’entre eux, mais leur air malicieux me perturbait souvent, j’ignorais s’ils riaient en pensant à quelques plaisanteries passées ou si j’étais au contraire la raison de leur hilarité. Celui-ci n’échappait pas à la règle et je le fixais un bon moment avant de le saluer. Je n’avais pas entendu ce qu’il avait dit précédemment, car mon esprit s’était trop éloigné de mon corps pour cela.
Il éclata de rire devant mon air penaud et dit d’une voix chantante :

- Voilà longtemps que je t’observe jouer Orphée !

Rassurant.

- Veux-tu jouer quelque chose pour moi ?

Non. Mais avais-je le choix ?
Le faune m’effrayait un peu, mais je m’appliquais à conserver mon air ensommeillé pour qu’il pense que mon manque de réaction vienne de là. Il avait hélas l’air sûr de lui, il devait être habitué à ce que ses caprices soient exaucés.
Je me levais doucement.

- Je n’ai pas vraiment pour habitude d’être tiré des bras de Morphée par un satyre mélomane…

Il éclata de rire.

- Et je n’ai aucune envie de jouer alors que tu me tires d’un rêve si doux que le plus beau de mes airs ne pourrait l’égaler.

Il fronça les sourcils, et s’apprêta à répondre, mais n’attendant pas la réponse, je me mis à courir. J’avais anticipé ma fuite et je fus si réactif que je crois qu’il ne me suivit pas immédiatement, et qu’il renonça à me pourchasser, mais je l’avais sûrement profondément vexé, et j’espérais ne jamais le recroiser.

Je continuais de courir, les branches me battaient le visage, et des feuilles tombaient dans mes cheveux. Des bouts du tissu qui m’habillait s’arrachaient par lambeaux, mais je restais décent et digne malgré cette tenue négligée.

Enfin à bout de souffle, et tandis que les bois s’éclaircissaient, je m’arrêtais et alors que je me penchais vers le sol pour mieux respirer, une flèche passa juste au-dessus de ma tête dans un claquement sonore…





Dernière édition par Orphée le Dim 29 Sep 2013 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : forêt du Pélion
Humeur : Curieuse ...
Date d'inscription : 18/05/2012
Messages : 693
Double compte : Icare & Morphée

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Mar 24 Sep 2013 - 19:01

Encore et toujours dans la forêt, encore à la chasse, encore avec mon arc bandé. Même si la chasse me procurait toujours le même plaisir et me permettait de vivre, il en devenait lassant. Je rangeai mon arc et soupirai profondément. A quoi bon ? Si je ne prends même plus de plaisir à faire mon activité favorite, où est l'intérêt ? Je m'adossai à un arbre et regardai autour de moi. Malgré les gazouillements des oiseaux, c'était le silence plat. Quelques glands me tombèrent dessus et je levai la tête en poussant un soupir d’agacement. Soit un écureuil se payait ma tête, soit ce n'était pas un écureuil. S'il s'agissait de la première solution, il ne vivrait plus très longtemps, mais si c'était la deuxième ... Je regardai à travers les feuillages mais ne vit rien. J'entendis juste de petits rires qui semblaient s'éloigner. Je cherchai a source autour de moi mais ne vis rien.

"Qui s'amuse à jouer avec mes nerfs ?"

Pas de réponse. Je bandai à nouveau mon arc et avançai à pas de loups, cherchant un mouvement dans les buissons et les feuillages. Après quelques minutes à chercher en vain âme qui vive dans les environs, je soupirai à nouveau et faillis ranger mon arc, quand j'entendis du bruit s'approchant. Je retins mon souffle et tendis la corde de mon arme. Lorsque quelqu'un jaillit des buissons, je ne réfléchis pas tirai. Il me fallut une fraction de seconde en trop pour me rendre compte qu'il ne s'agissait pas d'une bête sauvage mais bel et bien d'un homme. Heureusement, la flèche fila juste au dessus de sa tête et se ficha dans un tronc d'arbre plus loin. D'abord confuse, je m'approchai de lui et pris le temps de le détailler. Il avait les vêtements déchirés et était écorché à de nombreux endroits. Il avait été attaqué par ours ? 

"Pour une fois que je me débrouille mieux en forêt qu'un homme ..."

J'esquissai un sourire et je voulus lui demander ce qui lui était arrivé quand je me rappelai que je n'avais toujours pas trouvé la personne qui s'amusait à me lancer des glands. Ayant peur de me tromper, je pris la voie de l'humour :


"Tout va bien ? On croirait que vous avez vu la mort en personne"


Je rigolai en le regardant dans sa tenue pitoyable. Il y en a qui ne sont vraiment pas doués ! Mes yeux se posèrent sur la flèche plantée dans un arbre plus loin, et je décidai tout de même de m'excuser. Sur un ton nonchalant et sarcastique :


"Et pardon d'avoir faillit vous tuer ... Mais ça va pas d'arriver comme ça sans prévenir ! Toutes la forêt a du vous entendre venir ! Merci d'avoir fait fuir toutes les proies de la région !"


Je me dirigeai vers la flèche et la retirai de sa prison de bois, puis revins vers le jeune homme. Je n'avais pas l'intention de chasser aujourd'hui de toute manière. Mais si je peux le faire culpabiliser, ce sera avec plaisir. Il n'avait qu'à pas me faire peur et arriver en trombe (et peut-être me lancer des noisettes pour le plaisirs). Quoi qu'il en soit, il avait tout même l'air de ne pas venir souvent en forêt, moins souvent que moi en tout cas.


[Hors RP : C'est cool que t'aies plus ou moins intégré Pan dans l'histoire ^^ Comme ça, quand tu auras créé ton comptes, tu pourras l'intégrer au RP si ça te dit =)]

_________________

Merci Agénor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t477-atalante-version-ii
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351
Double compte : Non

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Dim 29 Sep 2013 - 18:25


Je restais les yeux rivés vers le sol, un peu inquiet à l’idée de lever la tête. Au moins le faune n’était pas armé lui… Finalement, j’inspirais longuement pour reprendre mon souffle et je me relevais.

Je m’étais attendu à une créature étrange, à un chasseur, mais certainement pas une femme. Bien entendu, je connaissais les amazones, mais j’avais toujours entendu dire qu’elles ne se déplaçaient pas seules, et plus volontiers à cheval et celle à qui je faisais face semblait farouche certes, mais solitaire.

Si plus jeune j’avais été élevé non pas comme un poète, mais comme un athlète, il y aurait fort à parier que je me serai froissé de la réflexion de la jeune femme. Non seulement je devais être dans une tenue ridicule, mais en plus j’étais clairement en position de faiblesse. Pourtant je ne m’en offusquais pas, et je posais un regard étonné sur mon interlocutrice. Après tout, si j’avais croisé Artémis elle-même, c’eut été idiot de me penser supérieur.

- La mort en personne ? Non, mais on fait vraiment des rencontres étranges dans cette forêt…

J’avais plus marmonné pour moi-même que parler à voix haute, mais je ne doutais pas qu’elle m’ait entendu.
Une chasseresse ? Bon, là je manquais un peu de réactivité, pourquoi diable se promènerait-elle avec un arc et un carquois sinon ?
Au lieu de répondre rapidement afin de montrer qu’on ne me malmènerait pas aussi aisément, je restais un peu ébahi et il me fallut quelques instants avant que je ne reprenne conscience de moi-même. Je n’étais peut-être pas si bien réveillé tout compte fait.

- Pardonnez mon arrivée intempestive, je… j’ai croisé…
Bonjour, je m’appelle Orphée.


Mon esprit refusait visiblement de fonctionner correctement et j’avais coupé court à mon hésitation en tranchant par quelque chose dont j’étais sûr.
Je frottais ma tête pour faire tomber les bouts de branches et de feuilles, ce qui dut avoir pour simplement effet d’emmêler encore plus la crinière qui me servait de chevelure.

- ...Que chassiez-vous au fait ? ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : forêt du Pélion
Humeur : Curieuse ...
Date d'inscription : 18/05/2012
Messages : 693
Double compte : Icare & Morphée

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Jeu 10 Oct 2013 - 18:21

Je le regardai quelques instants. Que faisait-il en ces lieux dans une telle tenue ? Et qu'avait-il vu ou fait pour avoir une telle allure. Tellement de questions auxquelles je mourait d'envie d'associer des réponses. J'avais tellement envie de le noyer sous des tas de questions, pourtant je ne dis rien. L'homme marmonna quelques mots que je compris sans peine (en temps que chasseresse, je me devais d'avoir une ouïe affinée) :

- La mort en personne ? Non mais on fait vraiment des rencontres étranges dans cette forêt ...

J'esquissai un sourire et détournai le regard. Je le ramenai au jeune homme lorsqu'il dit d'un ton mal assuré :

- Pardonnez mon arrivée intempestive. Je ... j'ai... Bonjour, je m'appelle Orphée. 

Enfin une présentation convenable ! Je souris et le regardai quelques secondes dans les yeux et voulus me présenter à mon tour, mais Orphée fut plus vif que moi.

- Que chassiez-vous au fait ? ?

Je ne sus que répondre. Je me baladais plus que je ne chassais. J'avais le choix entre le faire culpabiliser d'avantage en disant qu'il avait fait fuir toutes les proies, ou bien me montrer amicale. Tellement d'autres possibilités se présentaient à moi, pourtant, je décidai de résoudre un mystère.

- Pas grand chose en fait ... Quelqu'un s'est amusé à me lancer des glands quand j'étais à l'affût. J'ai donc du abandonner.

Je guettai sa réaction, mais il semblait plus désolé que coupable. Je poursuivis en me présentant.

- Au fait, je m'appelle Atalante. Je me demandais ... Que fais-tu dans cette forêt dans une telle tenue ?

Je faillis dire "dans ma forêt", mais la Terre appartient à tout le monde. Ca aurait donc été très égoïste, surtout que je ne faisais que me balader avant qu'Orphée n'arrive. J'avais envie de le connaître mieux. En tout cas, il ne semblait pas très assuré, ni habitué à la forêt comme je l'étais. Mais avant de lui poser d'avantage de questions, je le laissai répondre à ma dernière. Car je savais pas expérience qu'un de mes plus grand défaut était sans aucun doute la curiosité. 

_________________

Merci Agénor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t477-atalante-version-ii
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351
Double compte : Non

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Mer 23 Oct 2013 - 13:30


Quelqu’un qui lui lançait des glands ? Je ne laissais rien paraître mais j’avais ma petite idée que le faune que j’avais croisé n’y était pas étranger. Je n’avais jamais de problèmes avec les faunes, les nymphes et les autres habitants des forêts : beaucoup me connaissaient de nom et me respectaient pour ma poésie, ce qui n’était pas forcément le cas des autres mortels. Et d’ailleurs, ceux-ci ignoraient la plupart du temps mon nom.

Hmm que répondre à sa question ? La vérité n’eut pas fait de mal, mais déjà, j’avais peur qu’elle ne me croit pas, et ensuite, et si elle prenait la mouche et décidait de chasser le satyre par ma faute ?

- Eh bien, je me reposais en toute tranquillité, quand j’ai été réveillé par … des bruits étranges et plutôt menaçants ! Comme je n’avais pas ma lyre j’ai paniqué et….

Ma lyre !! Je l’avais laissé là-bas ! Comment avais-je pu être aussi stupide ?!
Je me sentis pâlir et je jetais un regard désespéré en direction d’Atalante.

- Ma lyre je l’ai… Elle est restée là-bas !

Je pouvais toujours supposer que le faune ne s’y trouvait plus, ils étaient rarement patients, mais s’il l’avait emporté avec lui ? Ou s’il m’attendait, espérant que je vienne la rechercher ?
Je me maudissais d’avoir eu de si mauvais réflexes ! Et qu’est-ce qui m’avait pris en plus de refuser sa demande ? Certes il venait de me réveiller mais je n’avais fait cela que par pure mesquinerie et mauvaise humeur.
Je lançais à la chasseresse.

- Il faut absolument que j’y retourne !




HRP : J'ai fait court et j'ai un peu dévié de ce que l'on avait dit, mais on pourra retomber sur nos pattes normalement... J'ai juste mis ce qui me passait par la tête en fait, j'espère que ça ira !


Dernière édition par Orphée le Sam 26 Oct 2013 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee
Administrateur
Administrateur
avatar
Localisation : forêt du Pélion
Humeur : Curieuse ...
Date d'inscription : 18/05/2012
Messages : 693
Double compte : Icare & Morphée

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Sam 26 Oct 2013 - 16:02

Je pris la peine d'écouter l'histoire que le jeune homme avait à me conter pour expliquer cette tenue extravagante et sa présence en ces lieux. Cela me parut ridicule qu'il dise "Comme je n'avais pas ma lyre, j'ai paniqué". Ce n'était pas sa lyre qui allait le protéger d'un loup ou d'un ours, c'était certain. Qu'il n'ait pas d'arme, je puisse comprendre. Mais une lyre ... Il ne devait pas avoir l'habitude de venir en forêt. Je le vis soudain se figer, devenir blanc comme s'il avait vu un revenant. Je me retournai pour regarder ce qu'il avait pu apercevoir, mais il n'y avait rien. Je me retournai vers lui et le regardai d'un air interrogateur. 
"Ma lyre, je l'ai ... Elle est restée là-bas !"
Il s'inquiétait pour si peu ! Je ne comprenais pas pourquoi il se mettait dans des états pareil pour un instrument. Mais chacun avait un objet auquel il tenait beaucoup, mon arc dans mon cas.
"Il faut absolument que j'y retourne"
Orphée semblait paniqué, totalement désorienté. Je soupirai, ravalant un rire provoqué par la situation. Je m'avançai et lui dit, résignée :
"Ne t'en fait pas, on va la retrouver ta harpe"
Un instrument restait un instrument après tout. Sans lui montrer aucun signe de sympathie, je m'avançai vers le buissons d'où il avait surgit quelques minutes plus tôt, et me mis à observer chaque détail. Un bout de branche cassé, des traces de pas, tout ce qui pourrait m'indiquer d'où il venait. J'vais l'habitude de faire ce genre de choses lorsque je traquais un animal spécifique comme un sanglier. Mais dans cette situation, je cherchais un proie hors du commun. Un simple bout de bois donc l'immensité de la forêt. Mais le but m'importait peu, je voulais juste prouver au jeune homme qu'une fille pouvait se débrouiller mieux qu'un homme dans la forêt. Très concentrée, j'avançais à pas lents entre les branches, suivant la piste qu'Orphée avait laissé en venant ici. Au bout de quelques minutes, nous arrivâmes dans un endroit au milieu duquel trônait un chêne, seigneur des arbres moindres qui l'entouraient. Je me tournai vers Orphée et lui demandai :
"Tu l'as perdue ici ?"
Je l'espérait, car je ne voyais plus de traces laissées par le jeune homme. Bien sûr, on pouvait facilement distinguer les traces laissées par les autres créatures de la forêt. L'une d'elle m'intrigua particulièrement. Elle se trouvait au pied de l'arbre et et ne ressemblait à aucune trace que je connaissais. Je le reconnus après quelques secondes : un bouc, ou quelque chose comme ça. La problème était la taille de l'emprunte. Tellement grande par rapport à la taille moyenne d'une de ses créatures. Je regardai autour de moi, car les traces étaient fraîches et l'animal ne devait pas être très loin. Je remarquai l'absence de la lyre au passage, mais cela m'importait peu. Quelque chose me disait que la créature n'était pas partie. 

_________________

Merci Agénor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t477-atalante-version-ii
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Sam 25 Jan 2014 - 15:59


Quelle audace ! Manquer ainsi de respect à un dieu avant de s’enfuir comme un cabri ? Cet Orphée ne manquait pas d’air. Mais il finirait bien par se venger, plus ou moins gentiment. Le pauvre poète avait oublié sa lyre, et que dire d’une mère qui oubliait son enfant ? A moins que la lyre ne soit la mère, il ne savait pas bien où commençait le cercle.

Malgré tout, il ne souhaitait pas lui faire de mal, il avait juste voulu l’entendre jouer, qu’y pouvait-il s’il s’était effrayé ? Etait-ce son aspect qui lui avait faire peur ? Ce ne serait pas la première fois.

La forêt était décidément bien fréquentée ce matin, il avait croisé une chasseuse un peu trop sérieuse qu’il avait vaguement tenté de dérider, avec l’aide de quelques écureuils. Que voulez-vous, il aimait taquiner les humains, cela ne changeait pas.

Il n’avait pas poursuivi Orphée lorsque celui-ci avait disparu, mais peu après son départ, il s’était emparé de la lyre, avant de se dissimuler dans les branchages. Il entendait désormais des voix qui approchaient…

Il retint un léger rire, et observa les alentours. Il connaissait la forêt mieux que personne, et s’il l’avait voulu, il aurait pu disparaître en une fraction de seconde, mais il avait envie de s’amuser…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351
Double compte : Non

MessageSujet: Re: Comme il vous plaira [Atalante] Sam 25 Jan 2014 - 16:13


Je tremblais à l’idée de ne jamais retrouver mon précieux instrument. Ce n’était pas une simple lyre, un inconnu me l’avait donné un jour et je me plaisais à soupçonner que c’était le cadeau de quelques dieu. Elle possédait en outre neuf cordes, ce qui en faisait un instrument unique et enfin… Elle me protégeait, me nourrissait, et me ravissait, sans elle je n’étais plus qu’une voix dépourvue de corps, aussi ridicule et pathétique qu’un oiseau sans ailes.

Je suivais Atalante d’un air inquiet, arrivait-elle vraiment à suivre mes traces ? Je n’en soufflais mais j’étais impressionné par la chasseuse, j’aurai était incapable de retrouver le chemin que j’avais moi-même parcouru, comment diable arrivait-elle à le faire pour moi ? Pourtant, elle y parvint puisque nous étions désormais dans la clairière que j’avais quittée précipitamment. Je reconnaissais le grand chêne contre lequel je m’étais reposé la veille.

Cependant, mon cœur fit un bond dans ma poitrine en constatant que ma lyre n’était pas là. Si j’avais été seul, j’aurai probablement éclaté en sanglot, mais il était hors de question que je pleure devant quelqu’un, surtout quelqu’un qui n’avait même pas l’air de savoir ce qu’était une larme, elle se serait sans doute moqué de moi.

- C’est bien ici mais… Elle n’est pas là... On a dû me la prendre !

Oh le scélérat, il ne payait rien pour attendre, je ne risquais pas de lui jouer sa mélodie. Mais je ne comprenais pas, le satyre que j’avais vu était particulièrement imposant et sûr de lui, d’habitude, ils renâclaient un peu à l’idée de m’aborder en pleine journée et la plupart n’auraient certainement pas touché à mon instrument.

Je rejoignis Atalante, qui observait quelque chose à terre. Aïe, une patte de bouc, et même moi qui n’était qu’un amateur je devinais qu’elle avait été faite récemment. Il devait donc toujours être dans les parages ! C’était une bonne chose car je pourrais peut-être retrouver mon bien, mais j’appréhendais la rencontre entre la jeune chasseuse et le faune. Les deux n’étaient pas vraiment fait pour s’entendre, c’était le moindre que l’on puisse dire…

- Dis-moi… Que penses-tu que cela soit ?

J’avais désigné l’emprunte du menton. A vrai dire je savais très bien ce que c’était, mais je voulais avoir son hypothèse, après tout, peut-être n’avait-elle jamais vu de satyre. Je passais ma vie dans la forêt et je commençais à connaître ses secrets, mais pas de la même manière que les chasseurs, c’était certain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee

Comme il vous plaira [Atalante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Si vous saviez comme je vous hais ! Altérés que vous êtes ..
» Comme vous l'avez remarqué.
» “ MacDonald's™ : Venez comme vous êtes. ”[with Jade]
» Une jeune fille comme vous ne devrait pas fréquenter de tels endroits... (Aelia Pertinax & Lucius Pompeius Publicola)
» Quand il plut gros comme mon poing.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: RP inachevés-