N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Dim 7 Juil 2013 - 18:02

Edit Orphée, lieu : la forêt

La route qui menait à Sparte était longue et dangereuse. Mais Icare avait absolument besoin d'un objet se trouvant là-bas. Il avait envoyé un message à un marchand il y avait de ça quelques semaines, et le commerçant lui avait répondu qu'il fallait venir sur place pour avoir la marchandise. Icare aurait pu laisser tomber mais il était têtu comme une mule, si pas pire. Alors il avait pris la route, à pied, faute de moyen de locomotion. Ce qui l'aurait arrangé étant donnée la grande chaleur qui régnait depuis quelques jours. L'été était là !

Il y avait beaucoup de chariot qui quittaient ou entraient à Athènes. Au bout de deux heures de marche, lorsque ses jambes commencèrent à faiblir, il monta à l'arrière d'une chariote transporta des jarres de vin. Mais il fut bien vite délogé par le conducteur qui lui demanda de partir avant d'en venir au poings. A contre cœur, Icare descendit de son carrosse et se remit à marcher. Quelle torture de devoir sortir par un temps pareil ! Mais lorsqu'il arriva dans la forêt, la fraîcheur qui y régnait le soulagea quelques peu. Il arriva au premier carrefour. Des panneaux mal entretenus étaient posés sur le sol. Il en prit un en main et soupira. L'athénien sortit un outil de sa poche (il ne part jamais sans quelques outils dans une sacoche) et tenta tant bien que mal de rafistoler les panneaux indicateurs. Maintenant, il fallait qu'il les mette dans le bon sens. Il sortit sa carte qu'il retourna dans tous les sens. Il suivit les routes avec son doigt en réfléchissant.

"Là il y a un carrefour. Je dois être là alors. Donc la route pour Sparte doit être celle vers ... le nord ? Ou alors à l'ouest ..."

Il réfléchit quelques secondes, les yeux plongés sur sa carte. Icare n'avait jamais été bon en orientation, hélas. Il sortit une boussole qu'il avait prit soin d'emmener avec lui. Il pesta et prit le chemin de gauche. Après tout, il pourrait demander son chemin par la suite. Et puis, il avait un bon pressentiment. Il suivit ce chemin durant une heure avant de s'arrêter à l'ombre d'un arbre. Il faisait vraiment trop chaud, même dans la forêt.

Le jour commençait à décliner et Icare n'avait toujours pas trouvé l'auberge à laquelle il avait prévu de passer la nuit. Il ressortit sa carte. pas moyen de savoir où il était. Si Hermès avait un petit peu pitié de lui, il lui indiquerait la bonne route. Alors qu'il avait encore le nez plongé dans sa carte, qu'une bande de briguant surgit de nulle part. Icare lâcha tout ce qu'il avait en main et regarda autour de lui. Ils étaient cinq à l'encercler. Il aurait pu tomber sur pire, mais ne sachant pas se battre, ça ne l'arrangeait pas beaucoup ... Maintenant, il en était persuadé, il était maudit. Qu'avait-il fait pour mériter pareil sort ?! Un des voleur d'approcha de lui et lui demanda d'une voix rauque :

"Donne moi ton argent !"

Original comme demande ... Icare réussit à artculer d'une voix pas très assurée :

"Je n'en ait pas sur moi. Je me baladais juste dans la forêt. Nul besoin d'argent pour celà"

L'inventeur avait tellement l'habitude de mentir qu'on avait du mal à discerner le vrai du faux.

"Tu mens ! Le premier village est loin, à plus d'une journée de marche ! Alors donne nous ton sac !"

Une journée de route ? Icare avait du se tromper de chemin car sur la carte, il y avait une auberge près d'une rivière. Mais il n'était plus temps de vérifier. Les voleurs brandirent des couteaux tout en se rapprochant du jeune homme. Il ne pouvait se défendre (il n'allait tout de même pas les attaquer avec sa massue). Il tenta de les calmer :

"N'approchez pas ! J vais vous donner mon sac, mais restez éloignés avec vos couteaux"

Tous rigolèrent tandis qu'Icare enlevait son sac et le déposait à terre. Il n'était pas dupe. Il savait bien que ces brigands ne le laisseraient pas partir ... Il était un homme mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Lun 8 Juil 2013 - 13:09

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
De ci, de là, quelques battements d'ailes, des kilomètres défilant à une vitesse vertigineuse, le vent dans les cheveux, courant sur la peau. Sourire aux lèvres et profitant de la journée. Venant d'accompagner Perséphone se balader au bord du Styx - lieu très romantique - me voilà libérer de tout travail : direction les routes.
Un petit loup a l'air perdu, me posant dans les arbres au-dessus je ricane et regarde. Petit bonhomme au sens de l'orientation douteux.
Voilà de la compagnie, mes amis voleurs. Ou presque. Ceux là me plaisent moins, avec leurs armes et leur grande bande. Aucun honneur, même pour des voleurs.
Froncement de sourcils. Pauvre petit bonhomme, il va se faire écharper vif.
J'hausse les épaules, laisse échapper un petit rire cristallin et m'éloigne de quelques mètres.
Métamorphose : me voilà un gentil vieillard au sourire sage - avec un petit air de papa Zeus, faut l'avouer.
J'approche doucement de la scène :
"Holà jeunes gens ! Pourquoi tant de brusquerie ? Cette forêt est si paisible, pourquoi la perturber ?"
Toujours amusant d'apparaître en innocent et fragile mortel.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Lun 8 Juil 2013 - 16:50

Les brigands ne quittaient pas Icare des yeux. Il faudrait un miracle pour qu'il sorte vivant de cette embuscade. Alors qu'un des voleurs s'approchait de son sac, une voix inconnue se fit entendre :

"Holà jeunes gens ! Pourquoi tant de brusquerie ? Cette forêt est si paisible, pourquoi la perturber ?"

Tous se tournèrent vers le nouvel arrivant, un vieil homme à l'apparence fragile. L'athénien ne savait pas s'il était totalement inconscient ou simplement stupide. A toute vitesse, il chercha une solution capable de les sortir de là. Les brigands se regardèrent et s'approchèrent du vieillard, une proie plus facile que l'inventeur. Celui-ci récupéra son sac et fouilla à l'intérieur. Il devait bien avoir quelque chose susceptible de faire fuir les voleurs ! Il trouva une petite maquette de l'objet volant qu'il avait l'intention de faire avec le matériel qu'il allait justement chercher. Il s'agissait d'une hélice suspendue au-dessus d'une nacelle capable de transporter un passager. Tout ça n'était encore qu'un projet, mais il comptait bien le réaliser grandeur nature s'il rentrait en un seul morceau à Athènes. Il brandit la maquette et la pointa vers un des brigands. Il espérait simplement que son plan allait fonctionner, sinon s'en était fini d'eux.

"Ne bougez plus ! Ceci est une arme très dangereuse alors laissez-nous partir !"

les voleurs se tournèrent vers lui, se jetant des regards interrogateurs, puis finirent par rigoler.

"Tu crois peut-être nous faire peur avec ta girouette ? Attention de ne pas t'envoler !"

S'en suivit d'autres rires. Icare les regardait tour à tour, cherchant un autre mensonge à formuler.

"Riez temps que vous le pouvez. Ceci est un objet magique provenant des Enfers. Si je fais tourner cette hélice, vous serez directement expédiés dans le Tartare, sans aucune possibilité de retour. Et cela m'étonnerait fort que le dieu Hadès vous laisse sortir étant donné tous les crimes qui vous avez commis"

Personne ne riait plus. Ils avaient beau ne pas croire l'athénien, ils hésitaient toujours à la réaction à adopter. L'un d'eux tenta sa chance.

"Ce ne sont que des mensonges ..."

Il n'était visiblement pas très sûr, et Icare en profita :

"Réfléchissez. Avez-vous déjà vu un tel objet ? Bien sur que non, il est unique. Et surtout extrêmement puissant. Alors réfléchissez bien. Soit vous partez et tout le monde repart heureux, soit vous passez l'éternité dans le Tartare !"

Personne ne prend la mort à la légère, surtout lorsqu'il est question des Enfers. La seule chose u'espérait Icare, c'était que les dieux ne lui en veuillent pas d'avoir mentit à propos de cet objet soit disant divin, et qu'ils l'envoient lui-même dans le Tartare. Il retint son souffle et attendit patiemment la réaction des voleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Lun 8 Juil 2013 - 18:44

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Le petit bonhomme est bien courageux, et bon menteur. Je souris jusqu'aux oreilles.
Et puis sa maquette d'engin volant est très intéressante, j'y jetterai un œil un peu plus tard.
Un petit tour de doigt et l'hélice de la maquette se met à tourner d'elle même, l'engin s'envole, attestant de la justesse des calculs du petit bonhomme. Les brigands s'exclament, se couchent à terre, agenouillent et implorent le pardon des dieux. *Je vous pardonne mes petits, je vous pardonne.*
Je ris doucement, les yeux pétillants de malice : "Fuyez pauvres fous ! Même Hermès ne vous protégera pas !"
J'hurle en gesticulant de façon ridicule, m'amusant au plus haut point.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mar 9 Juil 2013 - 9:41

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès


D'un geste, Icare fit tournoyer l'hélice et l'engin s'envola. Il ne put s'empêcher de sourire. Au moins ça volait. Tous les brigands se retrouvèrent à terre, pétrifiés de terreur, implorant le pardon des dieux. La situation était tellement absurde qu'Icare du s'empêcher de rire pour continuer à rester crédible. Et pour accentuer l'effet qu'avait eu sur eux la girouette, le vieil homme intervint :

"Fuyez pauvres fous ! Même Hermès ne vous protégera pas !"

L'athénien se tourna vers lui et ne pus s'empêcher de rire en voyant les gestes théâtraux qu'il faisait. Il aurait mis sa main au feu qu'il avait été acteur dans sa jeunesse, et peut-être l'était-il encore. Les voleurs prirent leur jambes à leur cou et déguerpir. La situation était tellement grotesque. Icare se tenait le ventre, incapable de s'arrêter de rire. Il n'arrivait pas à croire que ton plan avait fonctionné de manière aussi parfaite. Il releva la tête et aperçu sa maquette retombant doucement. Le problème étant que l'inventeur n'avait prévu aucun moyen d'atterrir. Retrouvant son sérieux et se précipita vers sa maquette mais ne put l'attraper avant qu'elle ne touche le sol. Catastrophé, il se précipita vers celle-ci. Les dégâts n'étaient pas très graves mais une des hélices était cassée. Il pesta et fourra les deux morceaux dans son sac. Il le réparerait plus tard. Il se releva et regarda le vieil homme. Il ne comprenait pas ce qu'il faisait ici ni pourquoi il avait voulu le défendre. Il mit cela sur le coup de la folie et ricana tout en disant :

"Merci tout de même pour le coup de main. je n'arrive toujours pas à croire que ça ait marché !"

Il rigola encore quelques secondes puis retrouva son sérieux. Il était toujours perdu et n'avait aucune idée de son emplacement, encore moi de la direction à prendre pour rejoindre Sparte. Il regarda le vieillard et s'approcha doucement, sortant sa carte de son sac.

"Vous ne sauriez pas par hasard quelle direction je dois prendre pour rejoindre Sparte ? Je pense être vraiment perdu"

Icare se promit d'apprendre à se servir d'une carte la prochaine fois qu'il rentrerait à Athènes. Mais pour le moment, il devait se rendre à Sparte, quel que soit le moyen d'y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mar 9 Juil 2013 - 13:05

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Une fois les brigands disparus dans un nuage de course effrénée et effrayée je laisse la maquette faire son bout de chemin toute seule et m'inspecte les ongles, curieux. Je remarque à peine l'atterrissage presque catastrophe, trop intéressé par l'imperfection des mains mortelles.
Le rire du petit bonhomme me sort de mon analyse, j'acquiesce simplement lorsqu'il me remercie.
Même pas un regard vers la carte, je lui montre simplement la direction opposée d'un large geste de la main.
"Par là mon petit, encore un jour et demi de marche."
Je ricane et ajoute "Tu n'es vraiment pas un voyageur petit, me trompe-je ?"
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mar 9 Juil 2013 - 19:17

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

A sa grande surprise, Icare n'eut même pas le temps de montrer la carte au vieil homme que celui-ci lui donnait déjà la route à prendre.

"Par là mon petit, encore un jour et demi de marche."

L'inventeur resta stupéfait. Soit cet homme connaissait les routes aussi bien qu'Hermès, soit c'était lui qui était vraiment nul. Il opterait pour la deuxième option puisque l'homme lui indiquait la direction opposée de celle qu'il comptait prendre. Il rangea lentement la carte dans son sac et bafouilla un "merci" à peine audible. la bonne nouvelle était qu'il ne lui restait plus qu'un jour et demi de marche. la mauvaise, c'était qu'il devait marcher encore un jour et demi sous cette chaleur. Le vieillard ricana en ajoutant :

"Tu n'es vraiment pas un voyageur petit, me trompe-je ?"

Icare afficha un air gêné. Il était certain qu'il n'avait pas l'habitude d'aller aussi loin. Pour lui, aller au bout de la rue où il habite était déjà un exploit. Il sortait si rarement ... Il passait tellement de temps dans son atelier qu'il pouvait y rester plusieurs jours sans voir la lumière du jour. Et les seules fois où il sort, c'est pour tester ses inventions donc les tests sont souvent désastreux. Il finit pas répondre :

"En effet. Je ne sors que très peu et je ne suis encore jamais venu par ici"

Il hésita quelques instants avant de demander timidement :

"Vous qui semblez si bien connaître cette région, pourriez-vous venir avec moi jusqu'à Sparte ? Je sais bien que j'en demande beaucoup mais je serais capable de me perdre dans ma propre maison ! Et je pense ne pas avoir une autre chance si je me trompe à nouveau, étant donné la rencontre que nous venons de faire ..."

Icare le regarda, plein d'espoir. Même s'il lui indiquait le chemin sur la carte, il était sûr de se perdre à nouveau. Surtout dans petits sentiers forestiers. Avant qu'il ne lui réponde, il ajouta :

"Et si vous n'acceptez pas, pourriez-vous au moins m'indiquer un endroit où passer la nuit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mar 9 Juil 2013 - 19:30

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Gêné, petit bonhomme tente de se justifier : un casanier prenant la route ?! Quel courage et quelle stupidité ! Je l'aime bien.
Tout timide il me demande de l'accompagner : c'était dans mes projets, mais je m'arrangerais pour m'éclipser aux bons moments. Huhuhu, je m'amuse déjà.
Je balaye sa demande de logement nocturne d'un geste de la main : "Ne dis pas de bêtises petit ! Je t'accompagne jusqu'à Sparte, cité d'Apollon. Nous dormirons à la belle étoile" j'ajoute le doigt en l'air, triomphant. Ah, l'air pur et les risques d'une nuit dehors : quel délice !
"Tu sais petit, tu as pas l'air bien doué, alors je vais pas te laisser cuire sous le soleil et te faire couper la gorge à coups de vieux couteaux rouillés, ce serait pas gentil.". Je lui offre un beau sourire édenté.
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 9:29

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

Apparemment, le vieil homme avait déjà pris sa décision :

"Ne dis pas de bêtises petit ! Je t'accompagne jusqu'à Sparte, cité d'Apollon. Nous dormirons à la belle étoile"

Icare restait néanmoins perplexe. Qu'est-ce qu'il voulait dire par "dormir à la belle étoile" ? Ca veut dire dehors ? Dans la forêt ? Sans lit et sans toit ? Il passa outre ce détail (qui lui posait vraiment problème) et ce contenta de sourire à l'homme et de le remercier chaleureusement.

"Tu sais petit, tu as pas l'air bien doué, alors je vais pas te laisser cuire sous le soleil et te faire couper la gorge à coups de vieux couteaux rouillés, ce serait pas gentil."

Icare sourit même s'il savait que c'était la vérité. Il le remercia à nouveau le vieillard d'un signe de tête avant de pointer le chemin du doigt.

"Par là, c'est ça ?"

Ils se mirent en route, Icare prenant soin d'attendre son guide. Ils marchèrent jusqu'à ce que le soleil commence à se coucher. Icare, toujours inquiet, demanda d'un ton angoissé à son compagnon de marche :

"Vous êtes sûr qu'il n'y a pas d'auberge dans les environs ? Voyez-vous, je n'ai jamais dormi dehors et encore moins dans la forêt ..."

Cette histoire l'angoissait vraiment. Il y avait des centaines de manières différentes de mourir dans la forêt : terrassé par un ours, mangé par des loups, piqué par un serpent. S'il réussissait à fermer l’œil de la nuit, il aurait de la chance. Une chose était sûre, il ne quitterait plus Athènes de si tôt. Pas pour des aussi grands voyages en tout cas. Et il prendrait des armes la prochaine fois. des couteaux, même s'il ne savait pas s'en servir, ça pourrait toujours intimider les voleurs. Pour faire passer sa peur, il tenta de faire connaissance avec le vieil homme, mais ne trouva aucune question à lui poser. Il lui dit simplement :

"Au fait, je me nomme Icare"

Il n'avait pas fait attention et ne s'était même pas encore présenté. Si le vieil homme le voulait, il lui dirait son nom après. Mais il ne lui demanderait pas. De toute façon, s'il voulait un jour le retrouver, il demanderait à des habitants. Un homme aussi âgé doit être connu dans la région.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 12:00

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Et les heures, et les pas, et les kilomètres s'engrenèrent. Lentement. Siiii lentement... Quelle tristesse que la condition mortelle, avec leurs simples pieds. Sparte me paraissait moins loin, quand j'y allais en volant.
Mais l'angoisse du petit bonhomme me fait rire, alors je prends mon mal en patience. Je lui signifie que non d'un simple signe de la tête. Pour une fois je ne mentais pas !
J'acquiesce lorsqu'il se présente : je le savais déjà.
Je lui souris et souffle simplement : "Quelqu'un qui t'aide." Je n'aime pas m'inventer de fausses identités, trop tordu à mes yeux. Alors pour changer de sujet je l'interroge sur quelque chose d'intéressant, quelque chose qui pourrait changer la vie des mortels : "Et ta maquette mon petit : comment ça t'est venu en tête ? Tu es déjà en train de la fabriquer ? Comment veux tu l'appeler ? Tu sais déjà à quoi ça va servir ?"
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 13:07

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

Après plusieurs heures de silence, le vieillard finit par parler.

"Et ta maquette mon petit : comment ça t'est venu en tête ? Tu es déjà en train de la fabriquer ? Comment veux tu l'appeler ? Tu sais déjà à quoi ça va servir ?"

Tant de questions ! Icare ne savait pas par laquelle commencer à répondre. Il se tourna vers lui et lui sourit chaleureusement. Il se sentait enfin dans son élément. Il prit le temps de répondre à chacune des questions posées :

"Je suis inventeur en fait, tout comme mon père, Dédale. peut-être le connaissez vous ? Je passe mon temps à créer des objets qui pourraient s'avérer utiles. Mais je cherche surtout un moyen pour voler, d'où la maquette. C'est mon rêve de pouvoir y arriver. La maquette n'est pas la première mais vu le test de la maquette tout à l'heure, je pense que ça pourrait marcher grandeur nature. Et non, je ne l'ai pas encore construite. il me manque les hélices qui se trouvent en ce moment à Spartes. C'est pour ça que je m'y rends. Quant à l'idée, elle m'est venue des graines de tilleuls. Elles possèdent deux feuilles spéciales qui leur permettent de ne pas tomber sur le sol mais plutôt de planer en tournoyant. Ainsi, elles vont là où le vent les emporte. Mais avec une force mécanique, elles pourraient rester en l'air. D'où les hélices"

Il sortit la maquette de son sac. Elle avait toujours une seule hélice et l'autre se trouvait quelque part dans la sacoche. Il le chercha et le sortit, tout en réfléchissant à un moyen de recoller les morceaux. Icare regarda autour de lui et s'approcha d'un arbre à moitié coupé d'où collait de la sève. La sève était la seule colle naturelle qu'il avait là, alors autant en profiter. Il plongea le bout de l'hélice dans le liquide gluant et tenta de le recoller. Satisfait, il montra au vieillard la maquette rafistolée pour qu'il puisse l'analyser, même s'il n'était pas sur que ça l'intéresse vraiment ...

"Par contre, je n'ai aucune idée à comment je vais appeler cette invention. Si vous avez des suggestions, je suis tout ouïe ..."

Icare avait totalement oublié le fait qu'ils allaient passer la nuit dehors. Il était redevenu calme et maître de la situation. Il adorait parler de ses inventions et de sa passion. Savoir que ça intéressait quelqu'un le rassurait et lui donnait de l'espoir.


Dernière édition par Icare le Ven 12 Juil 2013 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 13:19

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Ah Dédale, grand fou de Dédale : pour sûr que je le connais ! Il allait faire de grandes choses dans un futur proche, je le sent. Mais ton fils est bien plus intéressant que toi : il rêve de voler, et c'est un rêve noble, le plus noble de tous. Ingénieux en plus le petit bonhomme ! Des graines de tilleuls !
Il sort la maquette amochée et improvise une réparation à la sève, tout content de lui il revient me la montrer. Je fais mine de l'étudier mais je connais déjà son fonctionnement, un coup d'oeil m'a suffit.
"Si tu me le demandes si gentiment je ne peux que t'offrir mon humble aide : hélicoptère me semble une bonne appellation." je lui dis avec un clin d’œil.
Je lève le nez et inspecte le ciel. "Eh bien mon petit, il est temps de se trouver un petit coin où s'allonger, tant que l'on y voit encore."
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 14:43

Icare attendit que le vieil homme ait terminé d'analyser sa maquette avant de la reprendre et de la ranger dans son sac.

"Si tu me le demandes si gentiment je ne peux que t'offrir mon humble aide : hélicoptère me semble une bonne appellation."

Hélicoptère ? Ca sonnait plutôt bien ! Va pour ce nom ! Satisfait, il rangea soigneusement la maquette dans son sac.

"Eh bien mon petit, il est temps de se trouver un petit coin où s'allonger, tant que l'on y voit encore."

Icare se figea. Il n'avait aucune envie de dormir dans la forêt. Mais avait-il le choix ? Il soupira et suivi le vieillard à l'endroit où ils allaient passer la nuit. Il n'osait proposer des endroits qui lui semblaient convenables car il n'avait aucune idée des critères recherchés pour passer une nuit à la belle étoile. Ils finirent par trouver une place entourée d'arbres, non loin du chemin. Icare alluma feu (ça, il savait faire !) et ramassa quelques brindilles. Il chercha plusieurs minutes un moyen d'effrayer les prédateurs trop curieux, ou au moins de le réveiller si un animal approchait. Il trouva au bout d'une dizaine de minutes. Il traça un périmètre autour du feu à l'aide d'une corde. Il accrocherait le bout de la ficelle à son doigt pendant la nuit comme ça, si un animal touchait la corde, il le sentirait et se réveillerait. Satisfait de son plan, il passa de longues minutes avec le vieillard autour du feu avant d'aller se coucher.

La nuit fut longue mais aucun incident ne s'est produit (la preuve, Icare était toujours en vie). L'athénien se frotta longtemps les yeux et regarda autour de lui. Le feu était éteint et sa ficelle était toujours en place. Bien. Il regarda le vieillard déjà debout. Icare ne savait pas comment il faisait pour être en si bonne forme. Il aimerait tellement être comme lui quand il aura son âge. Mais il préférait rester jeune pour le moment. Il rembobina la ficelle qu'il fourra dans son sac avant de demander au vieillard en baillant :

"C'est encore loin ?"

La journée s'annonçait aussi chaude que la veille mais la fraîcheur de la matinée rendait la température supportable. "Un jour et demi de marche". En tout cas, Icare espérait ne pas devoir passer une autre nuit à la belle étoile, même si cette expérience ne fut pas désagréable. Il avait observé les étoiles plusieurs heures et se demandait q'il pourrait un jour les atteindre avec son hélicoptère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Mer 10 Juil 2013 - 17:34

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Vraiment pas rassuré le petit bonhomme ! Je le laisse tendre son fil autour de notre clairière en souriant, déjà allongé, comme se doit de faire un pauvre vieillard comme moi. Une fois le petit bonhomme endormi je vais faire un tour sur les routes, jette un œil aux filles de joies - bien occupées cette nuit là, allez savoir pourquoi - et vais taquiner quelques nymphes et dryades en chemin.
Lorsque le soleil se lève je retourne auprès du petit bonhomme, reprenant mon apparence de vieillard édenté.
Il se réveille quelques minutes plus tard, rembobine son fil et baille bruyamment.
"Une journée de marche, courage petit !" je lui crie tout joyeux et enthousiaste. "A moins que d'autres énergumènes se manifestent dans la journée." j'ajoute, une lueur d'excitation dans les yeux.

"En route !"
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Jeu 11 Juil 2013 - 8:50

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

Essayant de motiver Icare, le vieillard lui lança des paroles encourageantes tandis que le jeune homme se demandait toujours comment il pouvait être en aussi grande forme après une nuit passée de dehors. A contre coeur, l'athénien suivit son guide à travers la forêt. Il se passa de longues minutes avec qu'Icare ne pose la question qu'il retournait dans sa tête depuis son réveil :

"Comment faites-vous pour être en aussi grande forme à votre âge ?"

Il voulut continuer en lui demandant quel âge il avait mais il pensait que la question était déplacée. Il attendit la réponse avant de lui poser une seconde question :

"J'espère que vous vous rendiez à Sparte. Il n'aurait pas fallu que vous y alliez juste pour m'accompagner"

Il rigola nerveusement. Il avait peur de faire perdre son temps à ce vieillard et de l'ennuyer avec toutes ses questions. Il s'en assura :

"J'espère que je ne vous ennuie pas trop avec toutes mes questions, mais je ne suis pas très doué pour faire la conversation étant donné que je ne sors que très peu de chez moi. Vous avez déjà visité Athènes ? C'est une superbe ville !"

Et voilà, encore une question de plus. Il fallait vraiment qu'Icare se taise et ravale ses questions sans importance.

A ce moment, les deux voyageurs arrivèrent à hauteur d'un vieux pont passant au dessus d'une rivière. la rivière était presque à sec et le pont ne semblait pas tenir beaucoup. Les planches étaient usées et pouvaient se briser à la moindre pression. Peu sûr de lui, Icare s'avança vers le pont et essaya de le traverser. Il fallait bien passer de toute manière. Il s'avança. Un pas, deux pas ... Il n'y en eu pas de troisième. La planche sur laquelle il venait de marcher se brisa sec sous son poids et il passa à travers le plancher. Il s'étala dans les 20 centimètres d'eau qui constituaient les restes de la rivière. Trempé, il se releva et tenta d'essuyer ses vêtements. De rage, il cria :

"Je suis maudit !"

Il rejoignit la berge, prenant soin d'éviter le regard du vieillard qui devait bien rigoler. Qu'avait-il fait pour mériter pareil traitement ? Heureusement que le soleil était chaud, il sécherait plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Jeu 11 Juil 2013 - 12:36

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Sourire radieux aux lèvres je déclare "Le secret de ma forme, ce sont les voyages petit, les voyages ! L'air frais, la marche, la nourriture et l'eau fraîches, tu vois." Je découvre mon biceps et lui montre mes muscles vieillis mais fermes.
Je ris à sa gêne. "Tu sais petit, je n'ai aucune direction, alors Sparte, Athènes ou le Tartare : ça ne fait pas une grande différence." j'ajoute tranquillement "Oui, Athènes est une belle ville, presque autant que sa protectrice. Même si je dois t'avouer que son caractère est bien pire que celui de Cerbère après une semaine de jeûne." je souffle dans le ton de la confidence.
Marquant un arrêt devant le pont délabré j'observe le petit bonhomme tenter sa chance. Evidemment il passa à travers et s'écrase face contre terre. Je me tiens les côtes de rires, les larmes aux yeux. Bon et bien maintenant je saurais que ce pont a besoin de réparations, je repasserais cette nuit.
"Tu sais petit, je m'y connais un peu en dieux et je peux t'assurer qu'il n'en existe aucun qui s'occupe des ponts troués et des chutes. Tu ne peux t'en prendre qu'à toi."
Je descends jusqu'au bord du filet d'eau, patauge quelques secondes dedans et remontes de l'autre côté. Me tournant vers le petit bonhomme je lève les bras et l'invite à me rejoindre.
codage par Junnie sur apple-spring


Dernière édition par Hermès le Ven 12 Juil 2013 - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Ven 12 Juil 2013 - 13:47

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

"Tu sais petit, je m'y connais un peu en dieux et je peux t'assurer qu'il n'en existe aucun qui s'occupe des pont troués et des chutes. Tu ne peux t'en prendre qu'à toi."

Icare fit la moue tandis qu'il regardait le vieillard le rejoindre sur l'autre berge. Après quelques minutes, le temps que sa colère tombe, il demanda :

"Vous semblez bien connaître les dieux. Que faisiez vous comme métier quand vous étiez plus jeune ? La première fois que je vous ai vu, j'aurais parié sur comédien"

Il lui sourit et attendit sa réponse. Au début, Icare pensait qu'il était fou, totalement inconscient. Mais le voyage les rapprochait et ils commençaient à mieux se connaître. A vrai dire, le vieil homme aurait pu avoir la mentalité d'un jeune homme de l'âge de l'athénien. S'ils avaient eu le même âge, il auraient presque pu devenir amis. Et tout cas, Icare avait une dette envers cet homme. Il l'avait défendu face aux brigands, l'accompagnait jusqu'à Sparte, et le suportait. Alors qu'Icare n'avait absolument rien fait pour lui. Rien. Il chercha une idée de cadeau. Bien que vieux, il ne semblait pas pauvre pour autant. Il pouvait lui proposer de lui rendre visite à Athènes mais il connaissait déjà la ville. peut-être trouverait-il un cadeau sur le marché de Sparte. Mais que pouvait bien aimer un homme comme ça ? Des objets sans importances, cela l'étonnerait. Peut-être une nouvelle paire de sandale, où un bâton de pèlerin ? Non, ça n'allait pas. Il ne le connaissait pas assez pour ça. Il décida de lui poser la question  :

"Qu'est ce que vous aimez ? Excepter la marche et le fait de voyager je veux dire. Car vous ne m'avez pas parlé de vous durant le voyage !"

Le fait qu'il ne lui dévoile pas sa vie n'étonnait guère Icare. Lui même n'avait dit que peu de choses à son sujet, et cela seulement parce que le vieil homme lui avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Ven 12 Juil 2013 - 17:57

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Un sourire mélancolique, quelque peu absent, voir rêveur... Puis la malice : "Comédien mon petit, c'est cela : comédien ! Tu sais, comme la théâtre n'est qu'un culte de plus dans la liste infinie, je me dois bien d'avoir quelques connaissances théologiques, puisque je joue pour eux." je lui lance un clin d’œil. C'est vrai que le théâtre est un de mes cultes préféré, si divertissant ! Pas comme des hécatombes ou autres sacrifices, non, ça c'est plus pour Tonton Hadès, ou cet irascible d'Arès.
La question de petit bonhomme me sort de mes pensées. Je lui souris doucement, bienveillant. "Tu sais petit, les biens matériels ce n'est pas mon fort. Seulement l'air sur ma peau et le vent dans mes cheveux : c'est bien suffisant." Je souris encore un peu, le regard perdu dans l'infini du ciel. J'ajoute joyeusement : "Et toi petit ? Parle moi de toi un peu, la nouvelle génération a bien plus de choses intéressantes et vivantes à raconter que des vieillards comme moi."
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Sam 13 Juil 2013 - 19:07

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

"Comédien mon petit, c'est cela : comédien ! Tu sais, comme la théâtre n'est qu'un culte de plus dans la liste infinie, je me dois bien d'avoir quelques connaissances théologiques, puisque je joue pour eux."

Icare sourit, fier d'avoir raison. Puis, il répondit à sa seconde question :

"Tu sais petit, les biens matériels ce n'est pas mon fort. Seulement l'air sur ma peau et le vent dans mes cheveux : c'est bien suffisant."

Voilà de belles paroles. Mais personne ne peut vivre sans biens. Il avait bien une maison, peut-être une famille ... Il réfléchissait encore à une idée de cadeau. Une carte magique peut-être, mais cela vaut une petite fortune. Ou bien un pendentif avec quelque don. Ou encore une potion. Une potion de jeunesse pourrait lui faire plaisir ! Icare secoua la tête pour enlever ces idées de la tête. Il fallait arrêter de penser à la magie, surtout pour un inventeur comme lui ! Il fut tiré de ses pensées par la question du vieil homme.

"Et toi petit ? Parle moi de toi un peu, la nouvelle génération a bien plus de choses intéressantes et vivantes à raconter que des vieillards comme moi."

Pendant quelques secondes, il aurait vraiment voulu lui trouver une potion pour rajeunir. Le faire venir avec lui à Athènes et devenir des amis proches. Mais il savait pertinemment que c'était impossible. Il réfléchit quelques secondes. Que pouvait-il bien répondre ? Il finit par trouver une réponse convenable :

"Peut-être que les jeunes ont plus de choses à raconter mais pour le moment, je suis en panne d'idée ! Enfin, pour le moment, je me dis qu'on aurait pu devenir amis si vous aviez le même âge que moi. Vous semblez si jeune mentalement qu'on oublierait presque que vous avez au delà de 70 ans."

Icare rigola pour que le vieillard ne le prenne pas mal. Il ne savait pas quoi dire à son sujet. Il n'aime pas se venter ni parler de lui. Seules ses inventions importaient. Les seules fois où il parle de sa personne, c'est lorsqu'il joue les jolis-cœurs avec les filles. Et ce n'était pas du tout le cas !
Ses vêtements avaient désormais totalement séchés. Ses pieds commençaient à souffrir et la fatigue à se faire ressentir. Il fallait qu'il pense à autre chose, sinon il s'effondrerait dans quelques mètres. Il continua donc de compléter sa réponse :

"J'espère que mes hélices seront arriver et que je trouverai une charrette à Sparte, que je puisse au moins les transporter. En tout cas, je prie le dieu Hermès pour que les brigands ne m'achèvent lors du retour à Athènes"

Le jeune homme sourit et regarda les nuages, rêveur. Il espérait vraiment qu'il n'y aurait aucun problème pour retourner à la ville d'où il vient.


[Hors RP : Je suis partie tout la semaine en vacances  donc je ne répondrai que la semaine prochaine. On pourrait tout doucement terminer le RP si tu veux ^^ Parce que je commence à être en panne d'inspiration ... A la semaine prochaine alors Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Dim 14 Juil 2013 - 12:31

Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Ami avec un mortel, ce serait une première, bien que je n'ai rien contre. Je souris à sa remarque : si seulement tu savais petit bonhomme, j'ai bien plus que soixante-dix ans, biiien plus.
Je lui ébouriffe affectueusement les cheveux : "Ne t'en fais pas, je suis sûre qu'Hermès ne laisse pas les jeunots comme toi aux mains de brigands de bas étages !" Je ne pense pas faire le voyage de retour avec lui mais je ne serais pas bien loin ; quoique j'en dise je l'aime bien ce petit, je m'y suis attaché.
La route devient plus propre et plus entretenue, je souris doucement :"Nous approchons de Sparte petit, courage."
codage par Junnie sur apple-spring


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adminventeur
Adminventeur
avatar
Localisation : Athènes
Occupation : Inventer des choses
Date d'inscription : 25/02/2013
Messages : 450
Double compte : Et ouais, c'est Atalante !

MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Dim 21 Juil 2013 - 11:17

 Je crois qu'il fallait tourner à droite :wingl: 
Icare et Hermès

Tout en lui ébouriffant les cheveux, son compagnon lui répondit :

"Ne t'en fais pas, je suis sûre qu'Hermès ne laisse pas les jeunots comme toi aux mains de brigands de bas étages !"

Il avait toujours été rassurant durant ce voyage. Et bien  que peu convaincu, Icare hocha la tête. Après tout, pourquoi Hermès se soucierait-il d'un petit inventeur comme lui ? Il jeta un bref coup d’œil au vieillard à coté de lui. Cet homme était un peu comme son ange gardien, son Hermès. Cette pensée le figea. Et si ... Il secoua la tête. Non, impossible qu'il soit un dieu. Il ne voulait pas y croire, même si cette option est tout à fait possible. Malgré qu'il soit convaincu que le vieil homme soit un humain, un doute subsistait.

"Nous approchons de Sparte petit, courage."

Icare leva la tête et poussa un soupir de soulagement. Enfin ! Il ne sentait plus ses pieds et la chaleur était telle qu'il risquait de tomber dans les pommes à tout moment. Il sortit un gourde de sa sacoche et but quelques gorgées d'eau. Un petit objet tomba de son sac et il se baissa pour le ramasser. Il s'agissait de son carnet dans lequel il dessine tous ses croquis, écrit tout ses calcules ainsi que ses idées. Il le feuilleta, s'arrêtant sur les croquis de machines en tout genre. Il sourit en voyant le croquis de la machine qu'il aimerait construire, celle dont il va chercher les pièces à Spartes. Il sortit un crayon et nota au-dessus du dessin "hélicoptère". Satisfait, il rangea le crayon, le carnet et la gourde qu'il avait sortit, avant de sortir à nouveau cette dernière. Il la proposa au vieillard qui déclina gentiment sa proposition. Il la remit alors dans son sac et regarda la route à la recherche d'un signe de civilisation. Une biche traversa la route au pas de course, disparaissant dans la forêt. Icare sourit aperçu une seconde route rejoindre la leur. Une charrette les dépassa et se dirigea vers les murailles imposantes de la ville fortifiée. L'inventeur resta bouche bée devant la grandeur des constructions. Les remparts étaient immenses, tout comme la porte de la ville qui se trouvait à plus loin. Il s'arrêtèrent pour observer la ville puis se tourna prestement vers le vieil homme.

"Merci ! Merci mille fois ! Je n'y serait jamais arrivé sans vous et je serais certainement mort si vous ne m'aviez pas aidé."

Il fouilla dans son sac et en sortit un petit objet. C'était le cadeau parfait !

"Je sais que ce n'est pas grand chose, mais veuillez accepter ce modeste présent. Comme ça, vous garderez un souvenir de moi"

Il lui fit un clin d’œil et posa dans les mains du vieillard la maquette de son hélicoptère. Il n'en avait plus besoin désormais puisqu'il allait pouvoir le construire en grandeur nature. Icare ne savait comment réagir. Il remercia alors Hermès à voix haute, regardant du coin de l’œil la réaction de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t480-icare-n-a-toujours-pas-cra
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare] Dim 21 Juil 2013 - 14:25

]
Je crois qu'il fallait tourner à droite...
FEAT. ICARE
Observant d'un œil le petit manège de l'inventeur je souris doucement lorsqu'il titre son invention à hélices. Il fera de grandes choses dans sa vie ce petit. Mais je ressens aussi une ombre au-dessus de sa tête, une tragédie...
Il me sort de mes pensées macabres en me tendant sa gourde, je lève simplement la main et secoue la tête.
Je lance un salut à Artémis lorsqu'elle traverse la route et observe les voyageurs qui rejoignent notre route. Les voyageurs ont tant de choses à raconter, leur corps, leur regard, leur posture : tout cela raconte une histoire.
Le petit bonhomme contemple longuement la Grande Sparte, j'y jette un œil mais je la connais trop bien, Apollon est son protecteur, j'y viens donc souvent.
Je souris gentiment aux remerciements de l'inventeur et hausse un sourcil lorsqu'il fouille dans son sac.
Souriant de toutes mes dents jaunies j'accepte sa maquette et la range dans ma besace. Je ne sais pas encore où la mettre, je n'ai pas de chez moi. Je squatterai sûrement une des chambres de l'Olympe pour l'y entreposer.
Ses remerciements au dieu que j'étais me font sourire : c'est qu'il est malin le petit bonhomme !
Je lui réponds simplement par un clin d’œil entendu et m'en retourne sur les routes. Laissant Icare et son génie aller inventer l'hélicoptère.
codage par Junnie sur apple-spring


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je crois qu'il fallait tourner à droite [PV Hermès & Icare]
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» DE LA DROITE A LA GAUCHE REACTIONNAIRE , ILS SONT DE VENUS CRAZY !
» retour de la droite dure en Suisse
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: Rp terminés-