Partagez| .

Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admintransigeant
Admintransigeant
avatar
Localisation : Eh oui, j'ai un trône en os. Qui dit mieux ?
Occupation : Je regarde vos petites mines déconfites et j'écoute vos doléances avec un air ennuyé
Date d'inscription : 21/05/2013
Messages : 1487
Double compte : Macaria

MessageSujet: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Dim 30 Juin 2013 - 3:22

Edit Atalante : Enfers, le Tartare


Attendre. Une occupation assez peu gratifiante à vrai dire. C'est ce qu'Hadès se disait tout en observant attentivement ses mains ; ce qu'il faisait déjà depuis deux bonnes minutes. En y réfléchissant bien, cela n'avait aucune espèce d'ombre d'intérêt et il commençait a avoir fait le tour de la question.

Pff.


Dans l’imaginaire collectif, le palais d'Hadès, niché au plus profond du Tartare, était probablement une sorte d'endroit sinistre, humide, effrayant, plongé dans la pénombre et perpétuellement hanté par des cris de douleur fantomatiques. Il était censé s'y passer des choses aussi horribles que variées et indéterminées, l’imaginaire collectif étant par ailleurs assez limité de ce côté là.
Mais de l'avis du propriétaire, si l'édifice était assez immense pour receler toutes sortes de choses, et effrayantes dans une proportion significative, ce qu'il fallait retenir à cet instant précis était qu'il était surtout et pardessus tout désespérément vide. Pas qu'Hadès appréciât les visites, mais pour le coup, il s'ennuyait ferme.
Il avait bien fait un petit tour dans le tartare, mais rien d'intéressant ne s'était décidé à arriver, et lui même ne s'était pas senti assez inspiré en matière de torture pour innover. Passer faire coucou à Tantale ne lui disait rien, alors même qu'assister à son supplice le faisait toujours beaucoup rire, en temps normal ; même les champs Elysées, soit le coin le plus agréable du monde - il y avait véillé personnellement - l'avaient laissé de glace, trois heures plus tôt. Une âme lui avait dit bonjour, ce qui l'avait inhabituellemnt horripilé au plus haut point.


En gros et pour résumer, Hadès était d'une humeur on ne peut plus maussade. Et Perséphone n'était même pas là ; ce qui était une partie du problème.
 
Du coup, pour en revenir à cette histoire de mains, Hadès avait grimpé sur l'une des plus hautes flèches de son palais, sur le toit de laquelle était judicieusement placée une petite terrase. Ronde, quelques mètres de circonférence, elle était ceinturée d'une fine balustrade d'argent, que le temps avait joyeusement noircie, et scpultée de centaines de petits crânes et de fleurs artistement disposés. Et sinon, à part le sol, rien de spécial. Aucun meuble ; être allongé par terre convenait tout à fait à Hadès.
Il aimait bien s'installer ici, parce que la vue qu'on avait sur son domaine était magnifique. Il fallait dire qu'on était vraiment, vraiment très haut ; au moins un bout de chaque partie des enfers était visible d'ici. Et c'était aussi exceptionnellement silenceieux.
Le maître des enfers s'était allongé là, en étoile et sur le dos. Depuis un certains temps, il observait les volutes inquiétantes qui tourbillonnaient dans le ciel de l'enfer, et depuis deux minutes, ses mains, qui elles ne faisaient rien de spécial.


Pourvu que n'importe quoi se passe...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t706-pleased-to-meet-you-hope-y
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Ven 19 Juil 2013 - 22:36

Athènes ... Une bien belle ville mais Katharina n'y prêtait guère attention. Cette ville n'avait aucune importance à ses yeux. Quand elle le pouvait, elle passait par ce lieu protégé par Athéna, pour aller discuter avec sa défunte mère dans un champs. La jeune fille était assise dans l'herbe verte du terrain devant une petite botte de terre. C'est tout ce qu'elle avait pu faire pour sa mère. Katharina lui parlait de ce qu'elle faisait, des gens qu'elle rencontrait, etc.

Pendant qu'elle parlait à la petite motte de terre, la jeune fille entendit une petite voix qui lui dit de se rendre au Tartare, situé dans les Enfers. A ce moment, elle arrêta de parler et se dit que c'est sa mère qui lui envoi un signe. Elle supposa que c'était pour rencontrer son père. Le problème, c'est qu'elle ne sait pas comment se rendre aux Enfers sans mourir ... Elle devait avoir lu quelque part qu'on pouvait y aller par un cours d'eau ... Cependant, elle ne savait pas lequel prendre ni où.

Voulant voir son père sous les conseils de sa regrettée mère, elle chercha dans les livres ce qu'elle pourra apprendre mais rien du tout. Katharina ne désespéra pas, elle continua à fouiller mais ne trouva rien. Elle finit par s'asseoir sur des rochers à l'extérieur de la ville pour se reposer un peu. Cependant quelque chose capta son attention, au loin sur des falaises, on pouvait y déchiffrer un mot écrit : Averne. La jeune fille eut la drôle impression qu'elle devait se rendre dans ce village de l'Europe de l'ouest, dans les camps Phlégréens.

Katharina marcha pendant de longs moments vers cet endroit qui devait mener aux Enfers. Quand elle fut arrivée, elle resta discrète et cachée pour ne pas qu'on la reconnaisse vu qu'elle était recherchée mondialement. La jeune fille visita toutes les grottes de la ville pour trouver un passage mais rien à faire. Heureusement, elle se rappela qu'elle avait vu quelque chose qui devait ressembler à une grotte. Elle s'y rendit sur le champs. La caverne semblait plus sombre que n'importe quelle autre grotte du genre. Elle avança prudemment cherchant une porte où quelque chose qui y ressemble mais d'un coup, elle se sentit tomber. La chute fut longue et horrible. Elle crut qu'elle allait mourir d'un arrêt cardiaque.

Un gros nuage de poussière se forma quand elle arriva aux Enfers. Une chaleur impressionnant régnait dans ce monde. La jeune fille fut quand même stupéfaite de l'endroit, elle ne s'imaginait pas que ça pouvait ressembler à cela. Cependant, elle n'eut pas le temps de s'attarder la dessus, elle devait trouver son père ! Un gros bâtiment ressemblant à un château se dessinait au loin. Katharina prit le chemin qui y menait. Quelques obstacles se dressèrent sur sa route mais elle les écarta rapidement ! A l'entrée, un gros chien à trois têtes gardait la porte.

- Je croyais que les cerbères n'étaient que des mythes, dit-elle étonnée.

Rapidement, la jeune femme s'en débarrassa et entra dans le château sans frapper ni s'annoncer. Elle alla dans toutes les pièces mais ne trouva personne, peut-être qu'il est sorti. Elle se dirigea vers le toit pour avoir une vue de l'endroit où elle était. Katharina ne fit pas vraiment attention à la beauté des lieux, tout ce qu'elle voulait c'était trouvé son père. Plus, elle montait dans les étages plus une étrange sensation la parcourait. Elle n'y fit pas attention et continua son chemin vers le toit.

Quand elle y arriva, un homme étrange était couché entrain de regarder ses mains. Elle sortit une épée de son fourreau, qu'elle avait prise chez l'armurier à Athènes.

- Qui êtes-vous ? Vous êtes Thanatos ? lui demanda-t-elle sur un ton sec.

Si c'était lui, elle allait le couper en rondelle et se faire une joie de torturer. Dans le cas contraire, elle le tuerai quand même sauf si il est déjà mort ...


Dernière édition par Katharina le Lun 22 Juil 2013 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admintransigeant
Admintransigeant
avatar
Localisation : Eh oui, j'ai un trône en os. Qui dit mieux ?
Occupation : Je regarde vos petites mines déconfites et j'écoute vos doléances avec un air ennuyé
Date d'inscription : 21/05/2013
Messages : 1487
Double compte : Macaria

MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Dim 21 Juil 2013 - 18:23

Ok, non, ça c'était pas normal. QUI s'était joyeusement tapé l'incruste, comme si de rien n'était ?! Hadès n'avait vraiment pas envie de se donner la peine de tourner la tête pour le savoir. Vraiment pas. Bon, et s'il faisait tout simplement griller cet importun, là, vite fait ? Certes, ça sentirait un peu le barbecue, mais le calme reviendrait joyeusement et rapidement dans le coin. Mmmh, super idée ça.

- Qui êtes-vous ? Vous êtes Thanatos ? Demanda l'intrus, qui du coup devait plutôt être une jeune intruse.

Haaa, mais oui ! Ca devait être la rejetonne de Thanatos, la demi déesse ! Comme quoi, il y en avait qui s'amusaient. Qu'est ce qu'elle pouvait bien fiche ici, sur le toit du propre palais d'Hadès, une épée dans la main et sans même se donner la peine de s'annoncer ? Personne ne lui avait appris la politesse ou quoi ? Rha, du coup, ça devenait plus délicat de lui régler son compte ; ça ferait des histoires et tout. Bon. Allez. La faire déguerpir vite fait, avec tact et diplomatie, comme de bien entendu.

Il poussa un soupir profondément agacé, et balança d'un ton on-ne-peut-plus acerbe:

- Non, jsuis la femme de ménage, ça se voit pas ? Si tu cherches ton père, il doit traîner quelque part sur terre, à descendre je ne sais qui, mais il n'est certainement pas ici. D'ailleurs je m'en balance maintenant que j'y pense. Tiens, fais moi plaisir, range moi ce truc et va jouer aux billes, avec des gamines de ton âge et loin de moi par exemple.

Hadès agita sa main pour lui faire comprendre de déguerpir, sans même lui adresser un regard.

Allez. Du vent. Ouste. Va-t-en sans que j'ai besoin de me lever...


Purée, pourvu qu'elle s'en aille vraiment.


[Mon niveau en répartie cinglante est pas terrible je crois xD]

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Hadès le Lun 22 Juil 2013 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t706-pleased-to-meet-you-hope-y
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Lun 22 Juil 2013 - 21:51

Katharina venait d'arriver dans ce qu'on appelle les Enfers. Personnellement, elle ne trouvait pas cela si terrible, en tout cas pas comme on le prétend. Il est vrai qu'il fait un peu chaud mais ce n'est pas ça qui va lui faire peur. La jeune fugitive avait traversé mainte routes et chemins avant d'arriver à un château, le seul bâtiment qu'on pouvait voir dans l'immensité de l'endroit. En quelques dizaines de minutes, la jeune fille avait fait le tour du château ainsi que de toutes les pièces et elle était montée sur le toit pour pouvoir avoir un aperçu de la topographie des lieux. Par chance ou par malchance, à vous de voir, une personne assez particulière se trouvait au milieu de cet endroit. La jeune fille croyait que c'était son père et elle pointait sa lame dans sa direction, bien décidé à lui faire payé ces 18 années d'absence.

Katharina savait pertinemment bien que ce ne sont pas des choses qu'il faut faire. Mais premièrement, c'était une criminel recherchée par l'état grecque. Deuxièmement, elle se fichait de ce que cette personne peut penser d'elle. Elle ne va pas changer pour un pousse parce qu'elle n'est plus sur terre. La jeune fille va faire du rentre dedans sans se soucier des dégâts et des dommages collatéraux. Elle n'allait pas se faire marcher sur les pieds par le premier type qu'elle rencontre dans ce lieu bouillant.

La jeune fille ne pu retenir un ricanement quand elle l'entendit lui parler. De un parce qu'il la prenait trop à la légère et de deux, parce qu'il jouait avec elle alors que c'est elle qui a inventé ce jeu ! Katharina baissa son épée et s'appuya dessus comme si c'était une canne. Pourquoi est ce qu'elle ne s'amuserait pas un peu avant de le tuer ? Ça lui passera le temps et l'ennuie partira !

- Non ça ne se voit pas, de toute façon si je vous tue. Vous ne devrez manquer à personne, lui dit-elle avec un sourire joueur marquer sur le visage.

La jeune femme rageait intérieurement, elle avait fait tout chemin pour découvrir que son abruti de père était en Grèce ! Evidemment, Katharina garda le même sourire sur le visage, pour ne laisser rien paraître. Elle ne daigna pas répondre à sa remarque on ne peut plus déplacer. Il vient d'où lui ? On ne joue plus aux billes à dix-huit ans et de toute façon, personne ne voudrait jouer avec elle ...

Katharina avait compris qu'elle le dérangeait mais ne sachant pas encore comment retourner sur terre, elle allait lui tenir compagnie. Elle s'avança doucement dans sa direction et alla s'asseoir près de lui.

- Je vais attendre mon père en votre humble compagnie. Je vous laisse vivre jusque là. L'ennui passera son chemin. Elle fit une courte pause avant de réprendre. Puisque vous êtes là, vous irez bien me chercher un rafraîchissement, demanda-t-elle avec un petit sourire charmeur.

Katharina se fichait complètement de lui et cela l'amusait. Elle resta là assise sans rien dire, observant le paysage ...

- Vous aimeriez que je parte mais si je pars votre ennuie reprendra le dessus et vous ne sauriez comment tuez le temps. Vous devriez me remercier de vous tenir compagnie !

[Je m'excuse pour mes temps de réponse, ça ne doit pas être très plaisant de faire des rp en ma simple compagnie ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Mar 23 Juil 2013 - 18:39

Katharina venait d'arriver dans ce qu'on appelle les Enfers. Personnellement, elle ne trouvait pas cela si terrible, en tout cas pas comme on le prétend. Il est vrai qu'il fait un peu chaud mais ce n'est pas ça qui va lui faire peur. La jeune fugitive avait traversé mainte routes et chemins avant d'arriver à un château, le seul bâtiment qu'on pouvait voir dans l'immensité de l'endroit. En quelques dizaines de minutes, la jeune fille avait fait le tour du château ainsi que de toutes les pièces et elle était montée sur le toit pour pouvoir avoir un aperçu de la topographie des lieux. Par chance ou par malchance, à vous de voir, une personne assez particulière se trouvait au milieu de cet endroit. La jeune fille croyait que c'était son père et elle pointait sa lame dans sa direction, bien décidé à lui faire payé ces 18 années d'absence.

Katharina savait pertinemment bien que ce ne sont pas des choses qu'il faut faire. Mais premièrement, c'était une criminel recherchée par l'état grecque. Deuxièmement, elle se fichait de ce que cette personne peut penser d'elle. Elle ne va pas changer pour un pousse parce qu'elle n'est plus sur terre. La jeune fille va faire du rentre dedans sans se soucier des dégâts et des dommages collatéraux. Elle n'allait pas se faire marcher sur les pieds par le premier type qu'elle rencontre dans ce lieu bouillant.

La jeune fille ne pu retenir un ricanement quand elle l'entendit lui parler. De un parce qu'il la prenait trop à la légère et de deux, parce qu'il jouait avec elle alors que c'est elle qui a inventé ce jeu ! Katharina baissa son épée et s'appuya dessus comme si c'était une canne. Pourquoi est ce qu'elle ne s'amuserait pas un peu avant de le tuer ? Ça lui passera le temps et l'ennuie partira !

- Non ça ne se voit pas, de toute façon si je vous tue. Vous ne devrez manquer à personne, lui dit-elle avec un sourire joueur marquer sur le visage.

La jeune femme rageait intérieurement, elle avait fait tout chemin pour découvrir que son abruti de père était en Grèce ! Evidemment, Katharina garda le même sourire sur le visage, pour ne laisser rien paraître. Elle ne daigna pas répondre à sa remarque on ne peut plus déplacer. Il vient d'où lui ? On ne joue plus aux billes à dix-huit ans et de toute façon, personne ne voudrait jouer avec elle ...

Katharina avait compris qu'elle le dérangeait mais ne sachant pas encore comment retourner sur terre, elle allait lui tenir compagnie. Elle s'avança doucement dans sa direction et alla s'asseoir près de lui.

- Je vais attendre mon père en votre humble compagnie. Je vous laisse vivre jusque là. L'ennui passera son chemin. Elle fit une courte pause avant de réprendre. Puisque vous êtes là, vous irez bien me chercher un rafraîchissement, demanda-t-elle avec un petit sourire charmeur.

Katharina se fichait complètement de lui et cela l'amusait. Elle resta là assise sans rien dire, observant le paysage ...

- Vous aimeriez que je parte mais si je pars votre ennuie reprendra le dessus et vous ne sauriez comment tuez le temps. Vous devriez me remercier de vous tenir compagnie !

[Je m'excuse pour mes temps de réponse, ça ne doit pas être très plaisant de faire des rp en ma simple compagnie ]
Revenir en haut Aller en bas
Admintransigeant
Admintransigeant
avatar
Localisation : Eh oui, j'ai un trône en os. Qui dit mieux ?
Occupation : Je regarde vos petites mines déconfites et j'écoute vos doléances avec un air ennuyé
Date d'inscription : 21/05/2013
Messages : 1487
Double compte : Macaria

MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Mar 23 Juil 2013 - 20:41

[Ho non ne dis pas ça ! Tu vas me faire culpabiliser pour toutes les fois ou j'ai mis des mois à répondre à des gens ! xD T'inquiètes, prends ton temps.]

Zut. Ça n'avait pas marché. Bon, il pouvait toujours la balancer proprement du haut de la tour ; mais  si ça se trouvait, elle en mourrait et ce n'était pas souhaitable. Certes, on pourrait aller la rechercher, mais avec les tonnes d'âmes parmi lesquelles il faudrait la trouver, ça prendrait du temps. Non et puis en plus, elle marquait un point : quand bien même il la ficherait dehors, Hadès devrait recommencer à regarder ses mains, et c'était justement ce à quoi il essayait d'échapper.  

Après tout, c'était la fille de Thanatos ; elle ne pouvait pas être absolument antipathique pas vrai ? Hadès n'était pas vraiment vexé par le ton qu'elle employait ; il se sentait bien trop supérieur pour pouvoir ressentir ce genre de chose, et de toute façon, il n'avait pas franchement envie de disputer avec une gamine. Du coup, il garda le silence de celui sur qui l'injure glisse comme un joyeuse savonnette humide. En tous cas, la gamine avait du ressort ; le maître des enfers ne pouvait pas souffrir les chiffes molles, et lui accorda donc un point sympathie oui un point sympathie oui tout à fait.

Mon humble compagnie ouais. Le respect pour le petit personnel se perd.


Finalement, elle s'était assise à côté de lui ; ça devait vouloir dire qu'elle avait l'intention de rester là. Au point où on en était, autant discuter pas vrai ? Il éluda la question du rafraichissement ; non mais ça va pas ou quoi.


"Alors comme ça,
observa-t-il après une brève pause contemplative tu es venue jusqu'aux enfers chercher Thanatos ? Tu sais, je suis pas sûr que ce soit son truc, les retrouvailles larmoyantes."

Hadès songea que s'il avait découvert que Thanatos était son père, il n'aurait certainement pas été le chercher. Il aurait plutôt préféré massacrer des gens à la pelletée ; pas que ce soit son truc, mais ce genre de chose devaient être héréditaires.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t706-pleased-to-meet-you-hope-y
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Mer 24 Juil 2013 - 12:35

[Désolée :/ Ce n'était pas mon but du tout ^^  Je te préviens que je pars aujourd'hui et je reviens pas avant dimanche de cette semaine]

Katharina avait décidé de s'amuser avec la femme de ménage. Elle ne savait pas qui s'était mais elle se doutait bien qu'il n'était pas ce qu'il prétendait être. Après avoir baissé son épée, la jeune femme vint s'asseoir à côté de lui en tapant amicalement la discute. La fugitive allait prendre un peu de bon temps avant que les choses sérieuses ne commencent avec son père, Thanatos. Vu qu'elle ne savait  pas qui était exactement le type à ses côtés, elle guettait discrètement ses moindres faits et gestes. Il serait regrettable qu'elle meurt en ce lieu. Sa mère n'avait pas été tuée pour rien ! Elle avait une revanche à prendre et ce n'est pas demain la vieille qu'elle quittera ce monde, que ce soit en Enfer ou sur Terre.

La jeune fille semble avoir trouvé un adversaire plus ou moins à sa taille. Ils se fichaient, l'un comme l'autre, des piquent qu'ils se lançaient. D'un coté, ce n'était pas plus mal mais bon elle n'était pas venue pour jouer ! Il faut qu'elle garde bien ça dans la tête pour ne pas perdre son objectif de vue ! En fait, elle aimerait beaucoup qu'il lui parle de son père, vu qu'il avait l'air de le connaitre un peu. Cependant, elle ne se rabaissera pas à le lui demander.

- Je ne comprend pas pourquoi on a appelé cet endroit les enfers, c'est loin d'être terrifiant, comme on le prétend ... dit-elle dans un premier temps en ignorant la question, le regard perdu au loin.

Katharina ne pu s'empêcher d'éclater de rire devant la fin de la phrase de l'inconnu. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rigolé ainsi. Elle essuya le début d'une larme de joie au coin de ses yeux.

- Je ne compte pas faire des retrouvailles larmoyantes mais plutôt sanglantes, si vous voyez ce que je veux dire ! dit-elle avec un sourire sadique au coin des lèvres.

Sa vengeance était tout ce qui comptait pour elle, la jeune fille se fichait pas mal des dommages collatéraux tant qu'elle pourrait le tuer mais avant elle le questionnerait pour savoir ce qu'elle est et ce qu'elle deviendrait dans le futur  ! La mort la poursuivait et Katharina voulait stopper cette malédiction qui a commencé le jour où elle a poussé ses premiers cris !
Revenir en haut Aller en bas
Admintransigeant
Admintransigeant
avatar
Localisation : Eh oui, j'ai un trône en os. Qui dit mieux ?
Occupation : Je regarde vos petites mines déconfites et j'écoute vos doléances avec un air ennuyé
Date d'inscription : 21/05/2013
Messages : 1487
Double compte : Macaria

MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Jeu 25 Juil 2013 - 22:39

[Pas la peine de t'excuser à chaque post, tout va très bien ! ]

Ouaip. C'est bien la fille de son père.


Hadès se fendit d'un large sourire. C'était logique il aurait dû y penser. Pas de raison pour que la fille de Thanatos ne soit pas sa digne héritière en matière de bon goût : les enfers et les bains de sang, c'était son truc ; la magie de l'hérédité quoi. Quelque part, Hadès trouvait adorable le fait qu'ils aillent si bien ensemble.

"Roh, c'est tout mignon, on dirait vraiment ton père, remarqua-t-il d'une voix quelque peu railleuse, histoire d'agacer un peu l'intéressée.  En tous cas, tu as tout à fait raison ; pas de quoi s'alarmer tant que tu restes vivante."


La situation  faisait beaucoup rire Hadès. Thanatos n'avait probablement aucune idée du fait que sa propre fille le cherchait partout pour l'assassiner. Bon, il  y avait des tas de gens qui lui en voulaient à mort, il n'allait pas se faire liquider si facilement ; mais c'était surtout  la petite qui risquait sa peau.

"Donc si je comprends bien,
résuma Hadès, tu as fait tout le chemin depuis la terre en espérant trouver Thanatos et le refroidir. Mais en fait, tu n'as pas idée de l'endroit où il se trouve, ni le moindre indice de la tronche qu'il peut avoir. Ça pourrait aussi bien être moi que tu n'en saurais jamais rien ; en gros, tu pourrais y passer ta vie sans jamais mettre la main sur lui.

Autre chose,
poursuivit-il, ce type est quand même un dieu. Tu dois bien être consciente qu'on ne peut pas le descendre si facilement - des tas de gens essaient tout le temps d'ailleurs. T'as pas l'air d'avoir préparé de plan solide, je me trompe ? En fait, c'est même pire que ça. Même si tu le tuais, en fin de compte, je pense qu'on le retrouverait dehors et bien vivant dans les deux heures."

Hadès marqua un silence, laissant à ses arguments le temps de percuter. Il se demandait s'il y avait vraiment une chance pour que la jeune femme change d'avis.

Nah, ça va finir en bain de sang, jsuis sûr.


Finalement, c'était plutôt intéressant comme discussion. En tous cas, plus sympa que de regarder ses doigts.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t706-pleased-to-meet-you-hope-y
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3] Sam 3 Aoû 2013 - 12:19

Katharina se trouvait sur le toit d'un château en train de taper la discut' avec on ne sait qui. Cette petite ne se doutait vraiment de rien. Il pourrait être un assassin professionnel qu'elle ne s'en doutait pas. Enfin, il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal alors tout allait pour le mieux. La jeune fille n'avait aucune idée de qui pouvait être son père mais elle s'en moquait éperdument, elle tuerait tout le monde jusqu'à ce que ce qui lui sert de pater soit mort ! Elle ne fit aucun commentaire par rapport à la remarque que l'étranger à faite sur elle et sur son vieux. Eux mignons ? Il l'a déjà bien regardé ? Ça ne devait pas tourner rond dans sa tête lorsqu'il a dit cela.

La jeune femme avait l'avantage sur son père car il ne savait pas qu'elle le cherchait et qu'elle voulait le tuer. Ce qui est sur c'est qu'elle ne viendra pas près de lui en rampant pour lui demander de l'aide mais elle ne se jettera pas sur lui, ce serait perdu d'avance. Enfin, elle allait essayer car Katharina lui en voulait tellement. Tout était de SA faute !!!

- En résumé, c'est cela mais on peut dire que j'ai un très bon instinct et puis je pense que quand je me trouverais en face de lui, je le saurai. Après tout, je suis quand même sa fille et nous possédons le même pouvoir ... Il ne m'échappera pas. Je sais qu'il habite quelque part dans ce monde, il ne doit pas être bien compliqué à trouver. Ça ne court pas les rues, un gars avec tueur écrit sur le front, dit-elle avec une pointe de rage dans la voix.

Katharina savait que c'était un Dieu ou quelque chose dans le genre. Ce n'est pas pour cela qu'elle fera marche arrière, à cause de lui, elle a connu bien pire alors elle ne se laissera pas avoir juste par son 'titre'.

- Il est peut-être immortelle mais tout le monde a un point faible. Je le trouverai et je l'anéantirai, à main nu si il le faut !

La jeune fille ne savait pas si il essayait de l'en dissuader ou non mais il perdait son temps. Elle attendait ce jour depuis bien trop longtemps. Elle n'allait pas reculer ni partir la queue entre les jambes. Katharina tuera son père, pour elle s'est écrit et s'est une évidence ! La jeune fille souffla un peu car elle sentait l'énervement l'envahir. Parler de son père était une sujet sensible et cela pouvait se comprendre. Elle resta là, assise, le regard perdu au loin. Elle se rappela les doux souvenirs quand elle était enfant dans son village. Un petit sourire nostalgique apparu sur son visage pendant qu'elle faisait resurgir ses souvenirs en elle.
Revenir en haut Aller en bas

Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourvu que n'importe quoi se passe... [PV Kath :3]
» Je ferais n'importe quoi pour toi. [Kyoko]
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]
» Un brin de n'importe quoi ?
» C quoi votre passe temps favories ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: RP inachevés-