N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice] Ven 26 Avr 2013 - 18:14

Edit Orphée, lieu : la forêt

Le ciel était clair en cette matinée de printemps. Sur le sol, jonché des dernières feuilles mortes qui avaient passé l'hiver, je m'étais assise. Un vent de fraîcheur dissipait les nuages. Et mon chagrin.
Peu à peu, les mots s'évadaient de ma bouche. Toute cette amertume, toute cette rancoeur que j'avais éprouvée durant ces années de prisons étaient enfin sortis. Je m'en était débarrassé, en même temps que mes chaînes. Mais subsistait le chagrin.
Le chagrin d'un être perdu, d'un être à qui j'avais tout donné.
Oublier. C'est la seule chose que j'était encore capable de faire.
Mes cheveux, longs et légèrement bouclés, qui faisaient ma fierté, étaient ramassés en un chignon penaud. Ce qui n'était pas dans mes habitudes.
Evidemment, tout avait changé. L'autre jour encore, j'était enfermée sur cette île, aujourd'hui je suis libre. Pourquoi n'ai-je pas le coeur léger ?

Je sursautai tout à coup en entendant le bruit sourd d'une branche qui craque. Je me retournai et me détendit en observant un lièvre s'enfuir au pas de course. Décidément, depuis que j'étais en fuite, rien ne m'allais !
Je m'ébrouai le visage et sautai sur mes pieds:
" Mais, non de Zeus, tu es Calypso ! C-A-L-Y-P-S-O ! Tu ne dois pas t'apitoyer pareillement sur ton sors ! Qu'est-ce que tu deviendras, comme ça? Rien !
Alors bouge-toi, ma grande !"

Cette voix, reflet de mon âme ravageuse, me fit prendre conscience que je n'avais "pas que ça à faire". Je me mis en route, d'un bon pas cette fois, et je sentis comme une étrange sensation des pieds à la tête. Etrange, mais bienfaisante. Je le sentais. Mon coeur se mis à battre avec la régularité d'un tambour, je perçus le doux chant des oiseaux, la mélodie apaisante des ruisseaux, le claquement sec des feuilles les unes contre les autres. Je revivais. J'étais de retour à la maison.
Ma main se posa sur un tronc de saule, et j'entends battre son coeur. Il me racontait sa vie millénaire, je lui dévoilait la mienne, éphémère.
Des images défilaient dans mon esprit, et mon coeur chavira lorsqu'il vit le visage de celui qui l'avait trahi. D'...

Un pas brusque dans la forêt me fit perdre le contact avec l'arbre, et je pus n'eus que le temps de me cacher derrière celui-ci, appeurée.
Je redoutait tant la présence d'un être bipède depuis.. non. Oublier.
Je tournai alors un peu la tête, curieuse, pour apercevoir le visage de cette visiteuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice] Mar 30 Avr 2013 - 2:05



♦ Une rencontre pas comme les autres ♦
Eurydice & Calypso


    Me prélassant sur l’une des énormes branches de mon père, je me disais justement que je devais profiter de cette journée de printemps. N’ayant pas réussi à me réveiller dès l’aube, je ne voyais pas pourquoi j’allais en faire tout un plat. J’étais rarement matinale, au grand déplaisir d’Amayelle. Toujours est-il que je n’allais pas la voir aujourd’hui, j’avais prévu de vérifier chaque arbre de la forêt afin de m’assurer que le dégèle du printemps avait bien débuté pour chacun d’entre eux.

    « Quoi ? Vous pensiez que je m’amuse la plus part du temps et que je travail rarement ? Ce n’est pas faux, toute fois aujourd’hui est l’une des journées où je prends mon travail très au sérieux. Si, si, je vous le dis, regardez-moi bien aller ! » M’exclamai-je en regardant les lièvres et les écureuils qui me regardaient avec un air incrédule.

    Soupirant, je me glissai jusqu’au sol, ensuite je déposai ma main sur le cerisier et lui envoya un petit message d’encouragement. Depuis quelques années, le dégèle lui était plus difficile, je craignais le pire à chaque fois.* Mais mon père est fort et têtu ! Il réussi toujours à me surprendre.* Pensai-je en tentant de ravaler mes inquiétudes. Affichant un air résolu et déterminé, je m’adressai à mes petits lièvres que je les envoyais en repérage, ainsi je n’allais pas user de ma magie devant des mortels. Les écureuils me suivaient, attendant un petit signe de ma part. Lorsqu’un lièvre arriva en bondissant pour me donner son rapport, j’étais en train de fredonner :


    « Fleur aux pétales d'or
    Répands ta magie
    Inverse le temps
    Rends-moi ce qu'il m'a pris
    Ce qu'il m'a pris
    »

    Je m’arrêtai pour l’écouter. Ainsi, il y avait une nouvelle venue dans la forêt. J’ébouriffai la tête du lièvre en le remerciant pour ensuite aller à sa rencontre. Les écureuils se promenèrent d’arbre en arbre, espérant trouver celle que je cherchais. Arrivant près d’un saule, l’un des écureuils descendit de l’arbre pour venir me rejoindre. Je tendis la main au sol afin que cet écureuil puisse y grimper. L’amenant à ma hauteur tout en le protégeant de mes deux mains, je tendis l’oreille pour l’écouter.

    « Une nymphe ? Impossible, je connais toutes les nymphes de cette forêt. À moins bien sûre qu’elle ne soit pas d’ici. Où est-elle ?» Lui demandai-je en pivotant vers le saule en le pointant du doigt.

    L’écureuil acquiesça et je le déposai au sol lui permettant de s’éclipser à toute vitesse. Je ne lui en voulais pas. Après tout, qui sait si la nouvelle venue était gentille ou bien méchante ? Dans les deux cas, je me devais de l’accueillir. Cela faisait partie de mes tâches quotidiennes non ?

    En deux trois mouvements, je grimpais le long du saule, le contourna et pu apercevoir l’étrangère.
    Fidèle à moi-même, je me balançai d’une branche à l’autre tel une acrobate avant d’atterrir avec souplesse en face de la nymphe.


    « Bonjour ! Bienvenue dans cette forêt qui est ma demeure et celle de tous ceux cherchant refuge. Je m’appel Eurydice, Dryade des forêts. En quoi puis-je t’aider ? Quel est ton nom ? J’adore tes cheveux ! As-tu utilisé des tomates pour les avoir aussi rouge ? Quel est ton secret ? Es-tu en fuite ? De qui te caches-tu ? Ne fais pas attention à ses écureuils et à ses lièvres, ils sont en reconnaissance aujourd’hui, à cause du dégèle bien sûre. »

    Visiblement, j’étais extrêmement curieuse et les animaux aussi…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice] Mer 1 Mai 2013 - 16:03

Tout ce qui je vis, au sol, devant moi, ce ne fut qu'un petit écureuil roux. Il me fixait du regard, de son regard noisette, comme s'il cherchait à m'identifier. J'esquissai une approche en douceur. Il s'enfuit.
C'est évident qu'une Océanide n'ait pas un très bon rapport avec les animaux terrestres. Certes, je savais parler aux dauphins, aux hippocampes et même aux étoiles de mer - un art que j'avais du perfectionner pendant de nombreuses années et dont j'était fière ! - mais la vie terrestre m'échappait totalement.
Soudain...

« Fleur aux pétales d'or
Répands ta magie
Inverse le temps
Rends-moi ce qu'il m'a pris
Ce qu'il m'a pris »

Un son, une musique.
Une larme me monta à l'oeil. Je répétai ce refrain en murmurant. Il m'était si familier... pourtant c'était la première fois que je l'entendait !
Tout-à-coup, la voix se tu. Je me retrouvai encore une fois seule. Seule.
Un bruissement dans les branchages me fit frémir. Je devais me trouver un endroit pour d...

« Bonjour ! Bienvenue dans cette forêt qui est ma demeure et celle de tous ceux cherchant refuge. Je m’appel Eurydice, Dryade des forêts. En quoi puis-je t’aider ? Quel est ton nom ? J’adore tes cheveux ! As-tu utilisé des tomates pour les avoir aussi rouge ? Quel est ton secret ? Es-tu en fuite ? De qui te caches-tu ? Ne fais pas attention à ses écureuils et à ses lièvres, ils sont en reconnaissance aujourd’hui, à cause du dégèle bien sûre. »

"Euh... b...bonjour ?"

Voyant la nymphe - que j'avais identifié immédiatement comme étant l'une des nôtres - sourire ( sûrement de son monologue très curieux ! ) je lui rendit la pareil. En m'excusant.

"Désolée... je... euh... je ne m'étais pas attendue à une telle apparition ! ... Cette forêt... est-elle à vous?"


La voyant acquiescer d'un hochement de tête, et me sourire à nouveau en m'intimant de continuer, je parlai donc, avec plus d'assurance, cette fois.

"Vous en prenez grand soin, en tout cas... elle est magnifique... (silence). Je m'appelle Calypso, Océanide déchue. Je... j'essaie d'échapper aux dieux... Ils m'ont enfermée sur une île sans issue, dont je viens de m'échapper. Je cherche refuge... "

Je lui racontai ainsi une partie de ma vie, omettant certaines choses, car je ne savais pas quel rapport Eurydice entretenait avec les puissances supérieurs, et je préférait ne pas me remémorer certains détails. Je parlais par fragments, car je ne m'étais jamais confiée comme ça à quelqu'un. Ca me demandait encore un effort supplémentaire.
J'eus l'impression qu'elle me trouvait triste, vu le regard protecteur dont elle me gratifiait.

"...Et si j'ai été si surprise par ton arrivée, c'est parce que je n'ai pas vu d'êtres humains depuis..."

C'était trop. Chaque détail me revenait, s'enfonçant comme des pieux dans mon coeur. Je n'en pouvais plus de devoir toujours me rappeler de lui à chaque fois que je parlais, que je faisais un geste. Je m'effondrai en pleures dans les bras d'Eurydice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice] Mar 14 Mai 2013 - 7:21



♦ Une rencontre pas comme les autres ♦
Eurydice & Calypso


    « Non ! oui ! En faite, cette forêt n’est pas juste à moi. Il y a plein d’animaux et il y a le domaine des Dryades. Nous sommes plusieurs à y vivre d’ailleurs. Par contre, je te conseil de te tenir loin des Naïades en ma présence, elles sont susceptible et elles n’ont pas le sens de l’humour. » Lui dis-je en souriant pour l’incité à continuer.

    Plusieurs lièvres commencèrent leur boulot tandis que les écureuils restèrent tout près s’approchant lentement de l’inconnue avec curiosité. Elle disait s’appeler Calypso et être une Océanide déchu. Elle disait s’être échappé du courroux des dieux, de l’île où elle était prisonnière. Pourquoi enfermer une nymphe sur une île sans issue ? J’avalai le peu de salive qui me restait. Visiblement, la hargne envers ceux-ci montait en flèche. Comment pouvait-on agir ainsi envers des êtres aussi magnifiques tels qu’une Océanide ? Pour le garder pour soit ? Par jalousie ?

    Sans crier gare, elle s’ouvrit et me confia ses plus sombres secrets. Je la couvais d’un regard protecteur, la prenant dans mes bras durant se pénible discours. Les larmes coulèrent à flot lorsqu’elle avoua que j’étais la première personne qu’elle croisa depuis son départ. Je flatta d’une main son dos en lui disant :


    « Tu es la bienvenue ici, tu as ta place parmi nous. Je t’offre de t’aider, peu importe ce qu’il arrive. Je soude notre amitié en t’offrant cette aide qui te sera précieuse. Je serais ta confidente durant tes moments difficiles, je serais toujours là pour toi ou pour te remonter le morale. Je suis sûre que tu dois avoir faim et soif, vient, on va aller rejoindre le petit ruisseau. » Lui changer les idées, était ma priorité.

    Je la guidai à travers la forêt, avec les écureuils qui nous suivaient toujours. Je pris quelques minutes pour les envoyé chercher de quoi à manger pour Calypso. Ils se dispersèrent tandis que J’attrapai le plus curieux en le flattant sur le dessus de sa tête. Comme je l’avais prévu, il n’obéit pas à mes ordres et il restait auprès de nous. Je le déposai dans les mains de ma nouvelle amie. Le petit écureuil s’amusait beaucoup tandis que moi je flattais toujours le dos de Calypso en lui prodiguant une petite vague d’apaisement. Je lui souris et le pointa au loin :


    « Au-delà de cette colline, se trouve la prairie. Si tu suis le ruisseau, tu arriveras auprès de la rivière. Quant au domaine, je te le montrerai après que tu ai mangé un peu ».

    Les écureuils arrivèrent avec des noix, des fruits, des légumes, tout était comestible. Je prenais place près au pied d’un arbre, à l’ombre et j’invitais Calypso à me rejoindre. Le ruisseau tout près, je fermai les yeux pour inspiré l’air pur avant de commencer à manger, tout en gardant un œil sur ma nouvelle amie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice] Jeu 23 Mai 2013 - 17:18

En croquant dans une noix, j'observais le paysage alentours. C'était les jours de renaissance, pour la nature. Tous s'activaient, écureuils - compagnons fétiches de ma nouvelle amie - insectes, lièvres, plante... toute cette populace qui s'éreintaient pour préparer quelque chose de meilleur, alors que moi... Moi je me sentais de trop. Je ne faisais rien pour avancer, je restais plantée sur des détails qui ne servaient à rien. J'observai Eury. Elle, elle était libre. Belle, libre et reversante. Moi, je n'avais l'impression d'être qu'une épave que l'on tire de l'eau comme on peut.
La Maîtresse des Bois prit une longue inspiration. Je détournai mon regard, la mine songeuse. Etait-ce ma destinée d'arriver ici, de rencontrer une personne si serviable, si attentionnée?

Je voyais bien qu'elle voulais me changer les idées, me "retaper" le moral. Je lui en était infiniment reconnaissante. Pourquoi rester un fardeau ? Avant, je rigolais pour tout et rien, je profitais de chaque instant... pourquoi ne pas revenir à cette période ma vie ?
Je pris alors cette résolution. Je n'allais pas me laisser abattre. C'était fini.
Je fermai les yeux un instant, puis je les ouvris avec détermination. La lueur de la Calypso d'avant réapparut sur mes pupilles flambantes d'une détermination neuve.

Je vis Eurydice, qui m'observait. Je lui souris, et elle me le rendis au centuple. Elle hocha la tête, comme pour m'encourager à être meilleure.

Le voile s'étant dissipé, nous parlâmes de tout et de rien pendant des heures, jusqu'à ce que le coucher du soleil vienne tamiser la lumière claire des sous-bois.

- Eummhh, Eury ? Tu as prévu quoi, pour ce soir ? Parce que, en fait, .... je ne sais pas où aller dormir, alors, euh...

Toujours aussi maladroite avec les mots, j'espérais que mon amie comprendrait que je n'avais pas envie de rester seule. En tout cas pour l'instant !

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre pas comme les autres [PV: Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: RP inachevés-