N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Mer 17 Avr 2013 - 19:16

Edit Orphée, lieu : la forêt


    Persée avait suffisamment péché pour le moment et il ne fallait pas qu'il oubli le fait qu'il devait sauver la princesse Andromède du Kraken. Simplement, il ne savait pas encore comment faire, mais il compte bientôt se rendre là où se trouve les trois vieilles peaux. Elles auront certainement la réponse à sa question. Oui, il fallait qu'il s'y rendre au plus vite, mais par où passer pour aller là où elles se trouvent ? Il n'en savait rien.Quoi qu'il en soit, il laissa son embarcation à un port où il avait payé avec des sous pour quelques jours. Par la suite, il négociait le prix de son poisson avec un commerçant en gardant un ou deux poissons pour sa promenade. Il en tira le meilleur prix qu'il pouvait, après quoi il s'en alla de la ville en direction de la forêt. Les gens affluent de plus en plus et se bousculent à l'entrée de la ville en raison du marché.Tous voulaient soient achetés ce qu'il fallait ou alors vendre afin de se payer ce qu'il leur manquait pour vivre.Persée comprenait très bien la misère des gens et leur façon de faire pour être comme eux. Cependant, il n'avait plus le luxe de se permettre de faire cela. Il fallait qu'il se concentre de plus en plus sur sa quête afin de tuer ou neutraliser le Kraken. C'est ainsi, sur cette pensée, qu'il se dirigeait vers la forêt.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351

MessageSujet: Re: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Mer 17 Avr 2013 - 22:53

Je marchais dans la forêt en chantonnant, bien décidé à avancer aujourd'hui, car la veille j'avais passé presque tout la journée au même endroit à continuer une chanson que je n'arrivais pas à achever. La tâche m'avait fatigué et j'avais passé la nuit lové sur la mousse, entre les racines d'un grand chêne. Le matin venu, voyant que j'étais toujours au même endroit et que mes provisions diminuaient, je décidais de continuer mon chemin afin de rejoindre un village ou même une cité si je marchais suffisamment.

Je me frayais donc un chemin parmi les troncs, pieds nus sur les racines, sans pour autant buter sur celles-ci. Il ne faisait pas froid, et c’était pour le mieux car mon seul vêtement consistait en un drap bleu que j’avais attaché et plié autour de moi afin de me promener décemment, non pas que j’appréhendais ne me promener habillé légèrement, mais la nudité n’était pas le lot des poètes dans les cités, et je m’étais habitué à me vêtir de la sorte.

Alors que je me promenais depuis déjà quelques heures, mes jambes commencèrent à s’engourdir et je me sentis las. Apercevant une clairière, je décidai de la rejoindre afin d’y être à mon aise et je m’assis le dos contre un tronc et commençait à rêvasser en regardant les branches des arbres qui me surplombaient. Comme je voyais que je ne parviendrai pas à trouver le sommeil et que ma léthargie m’ennuyait, je me mis à caresser les cordes de ma lyre, jusqu’à en obtenir un son mélodieux. Je n’avais nulle envie de chanter, aussi je me contentais de cette simple musique, calme et reposante.

Un bruissement dans les buissons faillit me faire sursauter, mais une biche au pelage clair en émergea bientôt, avançant timidement vers moi. Je ne voulais effrayer l’animal, dont le regard était si profond et si beau, et je continuais de jouer le regardant. Je me pris à imaginer que c’était là quelque mortelle maudite ou bien quelque déesse qui avait pris l’apparence d’une biche pour vagabonder à son aise, et oubliant le temps filant, je continuais ma musique tandis que l’animal se couchait dans la clairière, comme si l’air parvenait à l’apaiser. L'après-midi passa ainsi, sans qu'aucune autre bête ne vienne troubler notre repos...
Mais soudain, la biche s’alarma par l’arrivée d’un nouveau venu, qui remuait les branchages. Je m’interrompis, plus inquiet que la première fois : sil la biche fuyait pourquoi pas moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Ven 19 Avr 2013 - 20:27

    Persée marchait toujours d'un pas décider vers la forêt en se souvenant qu'il avait du poisson dans un sac. Peut-être ferait-il mieux dans manger un bout maintenant, mais sans aucune préparation, cela risque d'être assez mauvais pour son palais dégustatif. Son palais n'est pas très développé, à peine un peu plus qu'un humain. En revanche, chaque fois qu'il mangeait du poisson, il fallait qu'il le fasse correctement en se souvenant à chaque fois des enseignements de sa mère et de son père la dessus. Il décida finalement de manger le poisson dans la forêt dans un coin à l'ombre et où le paysage lui offrirait une assez bonne vue. Cela ne sera pas aisé, mais il ne désespère pas.

    Persée entra alors dans la forêt et regardait autour de lui sans voir la lumière du ciel caché par les feuillages des arbres. Seul quelques rayon de lumière arrivait à percer la couche de feuillage des arbres permettant à Persée de se diriger plus ou moins bien. Il voulait se rendre vers le nord et pour cela il regarda la mousse sur les arbres lui indiquant le chemin à prendre. Cependant, bien qu'il allait vers le Nord, il ne trouvait pas d'endroit où il pourrait manger avec une belle vue. cela le peinait, car il aurait bien voulu manger rapidement son poisson avant qu'il ne sente mauvais dans son sac. IL trouva cependant des brindilles et du bois qu'il pourra mettre entre des pierres afin de faire du feu.

    Soudainement, Persée put voir une biche qui s'enfuyait d'un endroit et se demandant bien ce qu'il se passait, il se dirigeait vers l'endroit où la biche avait fuit. Il pouvait alors voir un jeune homme avec une lyre. En se tournant autour, il souriait ayant trouvé l'endroit q'il cherchait grâce à la biche. Peut-être est ce là une volonté d'Artémis. Il déposa son sac et installa les brindilles à l'intérieur de pierre qu'il avait rassemblé en forme de cercle. Par la suite, il sortit un couteau et le poisson et le prépara.

    - Ravi de vous rencontrer joueur de lyre, je m'appelle Persée. J'espère ne pas vous dérangez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351

MessageSujet: Re: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Sam 20 Avr 2013 - 12:14

Je fus rassuré de voir un jeune homme émerger des branches. Il n’avait pas l’air méchant, ni dangereux, aussi je ne bougeais pas, pas plus inquiet que lorsque la biche s’était approchée. J’attendis qu’il m’adresse la parole car je voyais bien qu’il était occupé : il disposait des pierres en cercle, sans doute pour faire un feu. Il ne faisait pas si froid pourtant, mais il était vrai que la nuit tombait et que les flammes contribuaient à éloigner les bêtes sauvages, peut-être était-ce là l’utilité qu’il y voyait.

- Vous ne dérangez pas, à vrai dire, je risquais de commencer à m’ennuyer avec une biche pour seule compagnie. Mon nom rime avec le vôtre, je m’appelle Orphée.

Je me rapprochais du cercle de pierre, en ramassant quelques-unes au passage afin de le compléter. Il y avait l’air d’y avoir assez de brindilles pour qu’un feu prenne, mais il ne fallait pas qu’il compte sur moi pour l’allumer, je n’avais aucune idée de la manière dont on s’y prenait. Je le regardais donc faire avec intérêt, sans pour autant souligner mon ignorance. Après tout j’étais un poète, pas un guerrier ni héros habitué aux conditions de vie difficiles ou extrêmes. Cette pensée m’interpella sur la raison de la venue de Persée en ces lieux.

- Pardonnez ma curiosité, mais, que faites-vous donc dans cette forêt ? Chercheriez-vous quelque chose ?

Après tout, le moindre récit d’exploits et de quêtes était une vraie perle pour moi ! C’était ce genre de rencontres et de discussions qui m’inspirait de nouveaux airs, et ma raison d’être était justement, de trouver de nouveaux airs, ainsi la boucle était bouclée, tout était parfait.
Le voyant sortir un poisson de son sac, je détachais l’outre que j’avais à ma ceinture et qui contenait du lait épicé. Je n’avais pas de quoi manger, mais peut-être accepterait-il de partager ma boisson contre un morceau de sa nourriture ? Si jamais il disait non, je pouvais toujours me contenter de ce que j’avais et chercher des baies le matin.

- Je n’ai que cette outre de lait aux amandes et aux épices, accepteriez-vous que nous partagions nos provisions pour ce soir ? Je sais où trouver des fruits dans le coin si vous en avez besoin demain.

J’avais en effet remarqué plusieurs buissons couverts de baies en passant le matin même, et voyant des oiseaux les manger, j’en avais déduit qu’elles n’étaient pas dangereuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Sam 27 Avr 2013 - 16:00

    - Vous ne dérangez pas, à vrai dire, je risquais de commencer à m’ennuyer avec une biche pour seule compagnie. Mon nom rime avec le vôtre, je m’appelle Orphée.

    Orphée, un beau nom pour un poète. Bon, il est vrai aussi qu'il n'était pas un expert dans la consonance des noms et des choses qui pourrait être considérer comme un art. La seule chose qu'il pouvait faire était la pêche et tout ce qui avait une relation avec cela ainsi qu'un don inexpliqué pour s'engouffrer dans des problèmes... a certains moments. Venait-il de s'engouffrer dans un problème ou au contraire a t-il eut de la chance. Pour le moment, selon la première impression qu'il a, il ne semble pas s'être attiré d'ennui. Quoi qu'il en soit, bien qu'il préparait ses deux poissons, il restait sur ses gardes sans le montrer pour autant. La vigilance est sa seule arme pour le moment et qui c'est peut-être qu'Orphée deviendra un ami.

    - Pardonnez ma curiosité, mais, que faites-vous donc dans cette forêt ? Chercheriez-vous quelque chose ?

    - Non, enfin si, je cherche un lieu de détente avant ce qui m'attend dans quelques jours.

    - Je n’ai que cette outre de lait aux amandes et aux épices, accepteriez-vous que nous partagions nos provisions pour ce soir ? Je sais où trouver des fruits dans le coin si vous en avez besoin demain.

    - Pourquoi pas, de la compagnie est toujours la bienvenue dans un repas.

    Persée faisait alors grillé le poisson en mettant de l'herbe sur ceux-ci afin de faire ressortir le goût, le rendant ainsi meilleur qu'il ne l'ai déjà. Une fois prêt, il donna l'un des poissons à Orphée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 351

MessageSujet: Re: Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée] Sam 4 Mai 2013 - 14:22

Persée accepta de partager son repas et je lui tendais l’outre afin qu’il se serve. Le poisson qu’il me tendit était délicieux, et je commençais à manger avant de reprendre la conversation :

- Qu’est-ce qui vous attend, si ce n’est pas indiscret ?

Mon goût pour les histoires pouvait me faire oublier rapidement les politesses habituelles des conversations et j’espérais que je n’avais pas manqué de tact en lui posant cette question. Mais après tout, s’il le mentionnait c’était sûrement que ça ne le gênait pas, non ?
J’écoutais sa réponse avec attention quand un bruissement dans les buissons derrière moi me fit perdre le fil. Je n’en montrais rien et affichais toujours une mine attentive car je ne voulais pas vexer mon interlocuteur et son récit promettait dès intéressant, mais l’inquiétude m’empêchait d’être concentré.

Comme le bruit ne revint pas, je pus écouter la fin, mais alors que je m’apprêtais à répondre une ombre sur ma droite me fit sursauter. Persée ne devait pas l’avoir vue car elle était passée derrière lui, à plusieurs mètres, suffisamment éloigné du feu pour qu’on ne distingue qu’un mouvement et non une forme. Elle avait bien vite disparu dans la pénombre… La « chose » avait néanmoins l’air immense et je déglutis péniblement.
J’allais dire à Persée ce que j’avais vu quand le bruit d’une respiration se fit entendre. Cela soufflait, grognait, gémissait parfois, mais ça n’avait rien d’humain. J’avais pourtant décidé de ne pas paniquer, après tout, on croisait de tout dans la forêt et rien ne me disait que c’était un prédateur à l’affût.

Suivant je ne sais quelle intuition, j’attrapais une branche basse et je me hissais tant bien que mal sur l’arbre. Je n’étais pas acrobate mais forte heureusement, j’avais suffisamment de force pour grimper. Une fois en haut je posais mon index sur mes lèvres en regardant Persée pour lui dire de ne pas faire de bruit, après, il pouvait faire ce qu’il voulait, il était probablement plus habitué que moi aux combats (ce qui je dois l’avouer n’était pas difficile).
Je n’avais jusqu’ici eu aucune idée de bataille. Pour me défendre des bêtes, je jouais habituellement pour les charmer, mais il y avait certains cas pour lesquels je ne me serais pas risqué à rester immobile, et comme je ne savais pas ce qui nous attendait, j’avais préféré jouer l’écureuil.
J’avançais le plus silencieusement possible vers l’arbre près duquel j’avais aperçu la silhouette. J’étais assez lent et je jetais des coups inquiet vers le feu, Persée, et ma lyre qui était restée en bas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olympustales.pro-forum.fr/t722-orphee

Quand un pécheur rencontre un poète [Pv Orphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP :: RP inachevés-