N'oubliez pas de consulter le dernier post admin de Songe ! :D Au programme : des zombies coursent des jeunes filles sans défense. Euh, je veux dire, VOUS coursez des jeunes filles sans défense.

Partagez| .

Un banquet entre nymphettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
FonDADAïste
FonDADAïste
avatar
Localisation : Islande. Dans les Rhododendrons.
Occupation : Piano et Piano. Dictatrice à ses heures perdues.
Humeur : Changeante...?
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 552

MessageSujet: Un banquet entre nymphettes Mar 24 Avr 2012 - 20:49

    La petite Daphné revenant de la chasse, elle décida de prendre un bain dans la rivière L'après midi n'avait n'avait pas été de tout repos : elle avait tué un énorme sanglier. Grâce à un enchantement, le sanglier mort la suivait en flottant dans les airs à quelques mètres. Elle se déshabilla et entra dans l'onde pure. Daphné fit quelques brasses, mouilla ses longs cheveux châtain clairs, et plongea sous l'eau. Comme elle était une naïade, elle avait le don de pouvoir rester très longtemps sous l'eau, sans respirer.
    Lorsque le soleil aurait disparu, elle devrait rejoindre ses compagnes les nymphes pour le fameux banquet qu'elles avaient planifié depuis plusieurs jours déjà. Le banquet devait avoir lieu près d'une cascade, qui débouchait sur cette rivière. La nymphe nagea donc à contre-courant jusqu'à la dite cascade, et lorsqu'elle fut arrivée, le soleil était encore là : elle était en avance. Elle sortit de l'eau, essora ses cheveux et sa toge, qu'elle suspendit à un arbre afin qu'elle sèche, le sanglier mort flottant toujours derrière elle.
    La nymphe s'étendit dans l'herbe et s'endormit, bercée par le doux bruit de l'eau. Après un étrange rêve ou Apollon la poursuivait (encore) dans un labyrinthe, et lorsqu'elle s’éveilla, elle se retrouva face à son amie la biche Cali qui avait été conviée au banquet. La jolie biche était capable de parler.

    Bonsoir Daphné ! Tu étais entrain de faire un cauchemar, je n'ai pas pu m’empêcher de te réveiller. Je vois que tu as encore fait des exploits à la chasse !

    Je sais ce que vous pensez : étrange, une biche qui est amie avec une chasseuse. Voyez-vous, cette biche n'avait rien à craindre, car la jeune nymphe, à l'image d'Artémis, ne s'attaquait pas aux femelles et à leurs petits. La biche n'avait donc rien à craindre, et elle était ravie qu'elle ait tue les nombreux sangliers qui ne cessaient de l'agresser.
    La nymphe frotta ses yeux, regarda Cali, et se leva pour remettre sa tunique, qui était maintenant sèche, tout en répondant à la biche :

    Merci de m'avoir réveillée Cali ! Oui, j'ai encore fait un de ces rêves avec Apollon... Il me pourchassait dans un labyrinthe.

    Elle marqua une pause, pensive, puis elle leva les yeux et constata que le sanglier flottait toujours au dessus d'elle. Elle claqua des doigts et la bête tomba à terre. Les derniers rayons de soleil disparurent derrière les arbres. Un bruissement de feuilles tira la jeune nymphe de ses pensées..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Fondatrice
avatar
Localisation : Sur l'île Blanche
Humeur : Chasseresse 8D
Date d'inscription : 23/04/2012
Messages : 520

MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Mar 24 Avr 2012 - 21:52

  • L'arc en main, une chasseusse courrait.
    Une enjambée, une expiration brève et discrète.

    Répétant cet enchaînement sans cesse, la jeune fille s'élançait entre les troncs et les pierres qui formaient la forêt. Cette denière était grandiose. Plus que cela, elle était majestueuse. Ses arbres s'élevaient jusqu'aux nuages et leur troncs étaient difficillement ceinturables; ils formaient un labyrinthe compliqué et tortueux dont la jeune fille semblait connaître tout les revers. Quant aux sentiers que les voyageurs devaient suivre pour éviter de s'égarer, la chasseuse les avait depuis bien longtemps quittés. Tous les buissons, tous les branchachages étaient connus d'elle.

    Soudain, celle qui avait l'apparance d'un jeune femme s'arrêta, l'air concentré, une petite ride se formant entre ses deux sourcils.

    Elle avait entendu un bruit.

    Plûtôt, un battement d'aîle indistinct entre les feuilles.
    Posée et calme, la chasseuse banda son arc, tirant les muscles de ses bras un à un, scrutant le ciel à la recherche de l'origine du son. Elle fit un tour sur elle même, lentement, et aperçut ce qu'elle désirait. Un gros faisan balot et ventripotant s'élevait en piafant quelques cris sourd en battant maladroitement ses ailerons. Presqu'automatiquement, la chasseresse lacha sa flèche.
    La créature s'éffondra au sol.

    Sans attendre, la jeune fille s'élança vers sa prise qu'elle accrocha à sa ceinture après s'être assurée que l'âme de l'oiseau qu'elle avait tué était bien allé au paradis.
    Car, oui, cette femme avait ce pouvoir. Cette femme avait une longue liste de pouvoirs magiques car elle était une déesse.
    Mais pas n'importe laquelle.
    Elle était Artémis, la déesse des jeunes femmes et de la chasse.
    Contente de son forfait, celle-ci courrut jusqu'une clairière baignée dans le soleil de journée. La déesse s'assit sur une souche, qui trônait au milieu de l'espace vert. Elle observa quelques minutes le soleil se coucher, reprennant lentement son souffle.

    Une fois tout à fait remise de sa chasse, elle se dirigea vers la cascade qui siégeait dans les environs.Il devait s'y dérouler un banquet, à son honneur, probablement. Elle y conduirait sa besogne du jour et resterai quelque temps en compagnie des bonnes âmes qui avaient voulu se joindre au banquet pour lui faire hommage.

    Elle marcha résolument, pour finalement trouver le ruisseau qu'elle cherchait, lui même issu de la cascade. Elle prit soin de le remonter patiement. Le repas devait avoir lieu à la tombée du soleil et il n'avait entamé sa chute que depuis quelques minutes.
    Elle arriva finalement au lieu dit. Une jeune fille se dressait là, accompagnée d'un biche et d'un sanglier mort.
    C'était la nymphe Daphné, une belle jeune naïade qui était à l'origine de ce banquet. Elle se retourna et elle perçut dans ses yeux un soupçon d'admiration et de surprise.
    Tout en déposant son faisan et les quelques autres bêtes qu'elle avait tué au sol, Artémis sourit et dit gentillement à la nymphe:

    - C'est une bien belle bête que tu as là. En bonne forme et qui semble heureuse de surrcroît.

    Après avoir carressé gentillement la bête, elle rajouta:

    - J'ai comme tu le vois apporté ma contribution à ce banquet. J'imagine que tu ne m'en voudra pas si j'y participe! Je serai heureuse de rencontrer mes fidèles et de leur parler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Mer 25 Avr 2012 - 22:17

Athéna s'était ennuyée, à l'Olympe. Elle avait écouter distraitement une dispute entre Apollon et Hermès d'un air las. Si seulement il pouvait arriver quelque chose ... Je ne serrais plus obligée de rester cloatrée en ces lieux avec pour seule compagnie deux hommes qui se chamaillent, avait-elle penser avec nostalgie. Elle avait soupirer, presque endormie.

Héra avait débouler dans la salle, l'air sévère. Comme à son habitude, d'ailleurs. Celle-ci avait été étonnée de la découvrir encore à l'Olympe, alors qu'un repas entre nymphes était organisé, et que la Déesse Artémis ainsi qu'elle même étaient conviées. La Déesse de la Sagesse avait été déconcertée par cette nouvelle qui lui avait échappée. Toute fois, elle en avait été soulagée. Voilà une belle occasion qui se présentait à elle pour échapper à l'ennui.

Sans présemption, Athéna s'était évaporée dans une brise. Et était réaparue au milieu d'une forêt giboyeuse.

Elle inspecta les environs, aux aguêts. Armée de l'Egide, son arme favorite, et vêtue d'une robe blanche et dorée, elle ressemblait bien à la véritable Déesse qu'elle était. Et donc, la mettait en valeur. Elle commença à marcher, sachant pertinament où cela allait la mener. Un éclat de lumière l'éblouit. Elle venait d'arriver dans une clairière ensoleillée, où de nombreuses nymphes jouaient, riaient et plaisantaient d'un air joyeux. Elle se retint de soupirer. Ce genre d'attutude la déconcertait et parfois l'agaçait. Elle n'avait pas l'habitude de se comporter de cette façon là. Si bien que cela lui était étranger, ce concept.

Enfin, elle apperçut une jolie naïade en discution avec une jeune femme. Athéna sentait sa puissance olympienne de loin. Elle s'approcha silencieusement, commme une ombre. Et se plaça à côté des deux femmes avec un léger sourire. Elle salua Artémis, la Déesse de la Chasse, avec sollicitude et son amie qui l'accompagnait. Son nom lui échappait. Daphné ? Oui, c'était cela. Celle qui avait organisé ce banquet.

-Bien le bonjour, mademoiselle Daphné, fit-elle. Artémis, ravie de te voir.

C'est alors qu'elle remarqua la présence du tas de bêtes au sol. Elle opta pour un ton détaché :

-Je vois que tu as apporté ta contribution, Artémis. Belles prises.
Revenir en haut Aller en bas
FonDADAïste
FonDADAïste
avatar
Localisation : Islande. Dans les Rhododendrons.
Occupation : Piano et Piano. Dictatrice à ses heures perdues.
Humeur : Changeante...?
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 552

MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Jeu 26 Avr 2012 - 0:01

    [De quelle bête parle tu, Artémis ? De la biche Cali ou bien du sanglier mort ? Je plaisantais bien sûr "Après avoir caressé gentiment la bête" xD ]

    Daphné ouvrit de grands yeux en voyant Artémis et Athéna en chair et en os devant elle. Elle trembla un peu devant ces deux grandes déesses qu'elle admirait tant. Cali baissa la tête, comme pour faire une petite révérence. La jeune naiade sourit joliment et dit :

    Bonjour, grandes déesses ! Je suis ravie que vous soyez présente à mon buffet, je ne sais pas quoi dire ! Merci pour toute cette viande que vous avez apporté, Artémis ! Mes amies vont être très excitées quand elles verront que vous nous faites le grand honneur de venir à ce banquet !

    Elle aussi était tout excitée. La jeune nymphe prenait des yeux d'enfants quand elle était joyeuse. Elle regarda encore un fois les deux déesses, toute contente, puis se retourna vers la biche Cali, qui semblait sourire également.

    Daphné avait bien hâte que ses autres amies arrivent, afin de voir la surprise sur leurs visages en apercevant les deux déesses de l'Olympe. Cette soirée serait sans doute mémorable pour les petites nymphes. Lorsqu'elle releva les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Lun 14 Mai 2012 - 14:34

Ce jour-ci, Aida se promenait dans la forêt. Elle se sentait sereine et décida d'aller à la rivière pour se baigner tranquillement à la lumière du soleil couchant. Alors qu'elle avançait sans faire de bruit à travers les fourrées, Sandro le renard lui sauta dessus. La jeune nymphe sursauta et ne comprenant pas que c'était son ami, tenta de s'en débarrasser. Ce dernier lui hurla dans les oreilles pour lui expliquer que c'était lui. Aida se calma et tenta de comprendre le manque de délicatesse de son ami. Ce dernier s'assit sur son épaule, et se frotta contre son visage. Légèrement agacée, Aida lui demanda clairement d'où venait ce geste étrange et ce dernier répondit seulement que c'était son nouveau jeu. La nymphette le reposa au sol - pas très gentiment, il faut le dire - et reprit son chemin, plus sereine du tout.

Arrivée au près du plan d'eau, elle remarqua qu'il y avait de l'animation. Murée dans son silence et sa timidité, elle sortit d'entre les arbres et vit plusieurs nymphes courir dans tous les sens, rire et jouer. Elles ne semblaient soucieuses de rien, juste heureuses. Aida fut prise d'une certaine jalousie à les voir si enjouées ensemble alors qu'elle était renfermée dans la forêt jours et nuits. Elle ne leur en voulait pas tant que ça, au final, mais aurait aimé qu'elles deviennent amies. Elles fit quelques pas en plus dans la clairière, puis aperçut trois jeunes femmes qui semblaient discuter. Il y avait une nymphe, très belle aux belles et longues boucles dorées et aux yeux d'une transparence enfantine. Elle était accompagnée de deux belles femmes. D'elles se dégageait une sorte de puissance assez hypnotisante.

Elle vint se poster avec une légère hésitation devant la nymphe qui leva les yeux vers elle. Elle lui sourit puis dit d'une voix avenante:

-Bonsoir, demoiselle. Je ne pense pas avoir été conviée à cette fête, mais j'esperais pouvoir y participer, avec votre accord, bien sur.

Elle se triturait les mains d'un air soucieux. Elle voulait vraiment y participer, c'aurait été son tout premier banquet. Elle se tourna vers mles deux autres jeunes femmes et laissa échapper une petit soupir de stupéfaction. En face d'elle se trouvait deux déesses de l'olympe et pas n'importe lequelles. Il y avait Artémis, déesser de la chasse qu'elle admirait beaucoup, avec Athéna, déesse de la sagesse qu'elle avait déjà rencontré il n'y a pas si longtemps de cela. Elle fit une légère courbette et s'adressa à elles avec empressement.

-Bonsoir, honorables déesses. Veuillez excuser ma maladresse, je ne savais pas que vous étiez en ces lieux.


Elle releva les yeux le visage légèrement empourpré. Ce jour-ci elle était vraiment très peu habile, et elle se maudit elle-même de son incompétence. De plus, lorsque ce rustre de Sandro lui avait bondit sur les épaules, il l'avait débraillé totalement. Elle remit sa tunique bien droite et se cheveux derrière ses oreilles avant de frotter une petite griffure sur son cou qu'avait provoqué le coquin d'animal.
Revenir en haut Aller en bas
FonDADAïste
FonDADAïste
avatar
Localisation : Islande. Dans les Rhododendrons.
Occupation : Piano et Piano. Dictatrice à ses heures perdues.
Humeur : Changeante...?
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 552

MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Ven 18 Mai 2012 - 17:38

    Plusieurs nymphes que Daphné connaissait firent leur apparition sur les lieux du rendez-vous, tour à tour. Chacune semblait à la fois surprise, impressionnée et honorée de la présence des deux déesses tant vénérées par les nymphes. Daphné semblait heureuse. Une ambiance chaleureuse et festive régnait ce soir là. Plusieurs nymphes assez jeunes jouaient dans l'eau, et d'autres s'amusaient à poursuivre la biche Cali. Au sol, gisait une abondance de nourriture : toutes les participantes à ce banquet avaient apporté un petit quelque chose à manger. La plupart des amies de Daphné chassaient beaucoup, ce qui expliquait l'abondance de gibier posé dans l'herbe.

    La jeune fille était en compagnie des deux déesses, qu'elle remerciait encore de les honorer de leur présence, lorsqu'elle remarqua une petite nymphe très gracieuse, aux cheveux châtains. Elle se rapprocha d'elle car elle ne souvenait pas de l'avoir conviée au buffet. La nymphe en question lui sourit et dit :

    Bonsoir, demoiselle. Je ne pense pas avoir été conviée à cette fête, mais j’espérais pouvoir y participer, avec votre accord, bien sur.


    Daphné sourit également et l'observa de la tête aux pieds. Elle était un peu débraillée et elle avait des griffures sur le cou. Elle se demanda si cette jeune personne était également une adepte de la chasse. Bizarrement, son visage lui semblait familier. Mais elle n'arrivait pas à se souvenir de l'endroit ou elle avait pu la voir, ou si c'était simplement qu'elle lui rappelait quelqu'un qu'elle connaissait. Daphné répondit :

    Bonjour ! Je suis enchantée de faire ta connaissance, jeune nymphe ! Tu es la bienvenue à notre banquet. Quel est ton nom et d’où viens tu ?


    Puis les deux déesses surgirent derrière elle. La nouvelle arrivante parue déconcertée lorsqu'elle les aperçut. Daphné lui sourit gentiment pour la rassurer. La jeune fille adressa quelques mots aux déesses en rougissant. Daphné trouvait que cette petite nymphe avait un air attendrissant. Elle l'appréciait déjà. La nouvelle arrivante remit sa tunique pour cacher les griffures sur son cou. Curieuse, Daphné hasarda :

    C'est une blessure de chasse ? Rien de grave, j'espère ?


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Sam 2 Juin 2012 - 12:06

La jeune nymphe qui se tenait aux côtés de Aida lui rappelait vaguement quelqu'un, mais pourtant elle ne se souvenait pas de l'avoir déjà rencontrée. Cette dernière lui demanda quel était son nom, et d'où elle venait. La dryade sourit gentiment.

- Je me prénomme Aida, et je vis au coeur de la forêt, seule avec mon père, un noble et majestueux chêne. D'ailleurs, je suis las de cette solitude, et j'aimerais me rapprocher de mes semblables.

Aida secoua la tête de façon légèrement contrariée, envoyant voler ses délicats cheveux autour de son visage. Elle remarqua le regard légèrement inquiet et curieux de sa nouvelle rencontre, qui lui demanda, en faisant referance aux griffures dans son cou, si c'était une blessure de chasse. La dryade au visage d'ange retint un grognement d'agacement en repensant à ce stupide Sandro qui c'était jeté sur lui avec la douceur et la grâce d'un pachyderm. Elle eut un petit sourire gêné et répondit d'une voix un peu crispée.

-Eh bien, non. En fait c'est mon ami, Sandro le renard qui m'a joué un petit tour qu'il a surment trouvé amusant. Pour ma part, ce n'était pas vraiment le sentiment que j'ai ressenti...

Elle sourit à nouveau, en comprenant le comique de la situation. Elle leva les yeux vers sa compagne, et découvrit à nouveau son visage. Elle lui disait vraiment quelque chose... mais quoi?

- Ton visage m'est étrangement familié, nous sommes nous rencontrées avant ce jour?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Dim 8 Juil 2012 - 23:48

-Bonjour, grandes déesses ! Je suis ravie que vous soyez présente à mon buffet, je ne sais pas quoi dire ! Merci pour toute cette viande que vous avez apporté, Artémis ! Mes amies vont être très excitées quand elles verront que vous nous faites le grand honneur de venir à ce banquet ! S’exclama la nymphe Daphnée sur un ton jouée.

Une nuance d’admiration se laissait entendre dans sa voix cristalline. Athéna sentit un sourire sincère s’étirer sur ses lèvres. Cette jeune naïade était d’une extrême gentillesse. C’était toujours plaisant pour un Dieu ou une Déesse de se dire qu’une certaine admiration persiste à leur égard. L’idée d’être admirée touchait Athéna, mais pas au point d’en devenir orgueilleuse.
Soudain, une nouvelle venue apparut devant Daphnée. C’était une jolie nymphe aux traits délicats à la démarche légère. Elle affichait une expression hésitante, presque timide. Son visage jovial disait quelque chose à la déesse de la sagesse, mais celle-ci ne se rappelait pas où elle avait dû croiser cette personne. Après tout, étant une déesse éternelle, elle avait croisé tant de monde qu’elle ne se souvenait pas de tous ceux auxquels elle avait dû à faire.


-Bonsoir, demoiselle. Je ne pense pas avoir été conviée à cette fête, mais j'espérais pouvoir y participer, avec votre accord, bien sûr, dit-elle d’une traite.


Elle se mit à tripoter ses mains en un geste songeur.


-Bonjour ! Je suis enchantée de faire ta connaissance, jeune nymphe ! Tu es la bienvenue à notre banquet. Quel est ton nom et d’où viens-tu ? Demanda poliment Daphnée en s’adressant à la nouvelle venue.

- Je me prénomme Aida, se présenta la jeune nymphe, et je vis au cœur de la forêt, seule avec mon père, un noble et majestueux chêne. D'ailleurs, je suis las de cette solitude, et j'aimerais me rapprocher de mes semblables.


Cette dernière se tourna vers les deux déesses. Elle venait sans doute de remarquer leurs présences. La jeune nymphe laissa échapper un soupir de stupéfaction. Elle ne s’attendait sans doute pas à se trouver en leur présence dans un tel banquet. Athéna sourit en voyant la concernée exécuté une révérence avant de se redresser, les joues empourprées. Etait-ce par gêne ou par nervosité ? Ce qui était sûr, c’était qu’elle n’avait sans doute jamais eu à faire avec des déesses, de l’olympe qui plus est.


-Bonsoir, honorables déesses. Veuillez excuser ma maladresse, je ne savais pas que vous étiez en ces lieux.


Sur ces bonnes paroles, elle remit sa tenue en place et replaça ses cheveux en ordre. D’un geste presque inconscient, elle plaça sa main sur son cou où on pouvait apercevoir quelques griffures sur la peau. En remarquant cela, Athéna se posa une question. Où avait-elle pu faire ça ? Cela n’était que de petites griffures, sans doute superficielles. Rien de très grave. Peut-être que cette jeune nymphe était une adepte de la chasse.


La dénommée Aida secoua la tête, l’air légèrement contrariée, faisant de la même manière voler ses cheveux.


-C’est une blessure de chasse ? Hasarda Daphnée, curieuse. Rien de grave, j’espère ?

Ainsi cette dernière avait supposé la même chose que la déesse de la stratégie guerrière. Soit.
Aida adressa un petit sourire crispé à sa semblable.

-Eh bien, non. En fait c'est mon ami, Sandro le renard qui m'a joué un petit tour qu'il a sûrement trouvé amusant. Pour ma part, ce n'était pas vraiment le sentiment que j'ai ressenti... Expliqua-t-elle avant de sourire, une leur amusée dans son regard.

Athéna garda un visage impassible, suivant l’échange étrangement silencieuse. Ce n’était pas habituel que la déesse ne dise rien et se contente d’écouter. Mais après tout, elle n’avait rien à faire dans cette simple conversation. Non, et ce petit échange l’intéressait. Ces jeunes nymphes étaient de bonne compagnie, et toutes deux d’une gentillesse singulière. C’est peut-être pour ça qu’Athéna appréciait quelque peu la race des nymphes, même si leur insouciance et leur ouverture d’esprit l’exaspéraient parfois. Mais rien n’était étonnant à cela. Athéna était la déesse de la stratégie guerrière, de la guerre et de la sagesse, qu’avait-elle en commun avec ce genre de personne ? Rien, tout simplement.

-Ton visage m'est étrangement familier, nous sommes nous rencontrées avant ce jour? Demanda Aida, légèrement troublée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Fondatrice
avatar
Localisation : Sur l'île Blanche
Humeur : Chasseresse 8D
Date d'inscription : 23/04/2012
Messages : 520

MessageSujet: Re: Un banquet entre nymphettes Lun 23 Juil 2012 - 11:06


  • "-Bonjour, grandes déesses ! Je suis ravie que vous soyez présente à mon buffet, je ne sais pas quoi dire ! Merci pour toute cette viande que vous avez apporté, Artémis ! Mes amies vont être très excitées quand elles verront que vous nous faites le grand honneur de venir à ce banquet ! S’exclama la nymphe Daphnée sur un ton enjoué."

    Le ton d'admiration que muait sa voix était des plus déléctable à entendre. La nymphe, visiblement une fervante admiratrice de ses exploits et de ses pouvoirs, carressa son animal de compagnie une seconde fois pour finalement acceuillir la dernière venue. Elle était arrivée, comme un coup de vent, se déplaçant entre les arbres avec silence et grace. Lorsque ses pieds foulèrent le même sol que celui sur lequel reposaient Artémis et sa soeur, cette jeune nymphe ne sembla pas les reconaître tout de suite.


    "-Bonsoir, demoiselle. Je ne pense pas avoir été conviée à cette fête, mais j'espérais pouvoir y participer, avec votre accord, bien sûr, dit-elle d’une traite.


    -Bonjour ! Je suis enchantée de faire ta connaissance, jeune nymphe ! Tu es la bienvenue à notre banquet. Quel est ton nom et d’où viens-tu ? Lui demanda Daphnée


    - Je me prénomme Aida, et je vis au cœur de la forêt, seule avec mon père, un noble et majestueux chêne, répondit-elle un peu timide. D'ailleurs, je suis las de cette solitude, et j'aimerais me rapprocher de mes semblables."

    La jeune nymphe daigna enfin poser les yeux sur les deux déesses. Artémis revêtait un sourire amusé. Peu de gens oubliait qui ils étaient. C'était en soi un blasphème, mais la déesse chasseuse n'était pas vraiment accrochée aux principes de respect immuable qu'avait mis en place son père et qui exigeait presque que les humains et autres créatures s'agenouillent devant eux à chaque fois qu'ils les voyaient. Un leit-motive qu'Artémis trouvait plutôt dégradante pour tous les hommes qui vivaient sur terre.


    "-Bonsoir, honorables déesses. Veuillez excuser ma maladresse, je ne savais pas que vous étiez en ces lieux."


    Suite à ces paroles pleines de bon coeur et probablement de honte, le deux nymphes entamèrent une conversation à propos d'une blessure que l'une d'entre elle avait sur la main.

    "-C’est une blessure de chasse ? S'enquit Daphnée. Rien de grave, j’espère ?

    -Eh bien, non. En fait c'est mon ami, Sandro le renard qui m'a joué un petit tour qu'il a sûrement trouvé amusant. Pour ma part, ce n'était pas vraiment le sentiment que j'ai ressenti... Ton visage m'est étrangement familier, nous sommes nous rencontrées avant ce jour? Demanda Aida, légèrement troublée."

    Artémis regarda longuement Athéna qui demeurait pensive et impassible, comme d'habitude. Elle attrappa sa soeur par la main comme lorsqu'elles étaient enfants il y a plusieurs siècles de ça et l'enmena près du ruisseau pour la réveiller un peu. Plongeant sa main dans le cours d'eau elle envoya une pleine giclée dans la figure de sa compagne, qui surprise ne vit pas la deuxième venir. Attendant une réprimande de la part de la déesse de la sagesse, Artémis prit les devant et lui tourna le dos en sifflotant discrètement..
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un banquet entre nymphettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un banquet entre nymphettes
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olympus Tales :: Archives :: Autour du RP :: Anciens RP-